logo Seine-Saint-Denis, le Département

Une action patrimoniale partenariale

Conserver ou valoriser les lieux, les mobiliers et les événements qui constituent notre patrimoine commun nécessite une action collective des institutions publiques et des citoyens. Le Département apporte son soutien aux différents acteurs qui agissent dans ce domaine et participe à développer et faire connaître leurs projets.

Soutenir les musées pour favoriser la rencontre avec les publics

Conserver et valoriser le patrimoine de la Seine-Saint-Denis, c’est également soutenir les musées et les associations qui racontent l’histoire de ce territoire, en favorisant la rencontre entre le public et les œuvres, par des expositions, des visites guidées, l’éducation artistique et culturelle et des formations.

Le Département apporte ainsi son aide financière au Musée d’art et d’histoire Paul Eluard à Saint-Denis ainsi qu’au Musée de l’histoire vivante à Montreuil. Ces lieux présentent des collections artistiques et historiques d’une grande richesse qui permettent de comprendre l’évolution des villes de banlieue, le patrimoine industriel et les mouvements sociaux, la Commune de Paris ou encore le parcours d’artistes tel le poète Paul Eluard.

Engagé dans la préservation et la valorisation des lieux d’histoire et de mémoire de la Seconde guerre mondiale situés en Seine-Saint-Denis (Cité de la Muette à Drancy, gares de la déportation, fort de Romainville aux Lilas), le Département a engagé des partenariats avec le Mémorial de la Shoah à Drancy et le Musée de la Résistance nationale à Champigny. Ils sensibilisent les collégiens et les équipes pédagogiques à ces sujets comme à ceux, toujours actuels, du racisme et de l’antisémitisme. Ces partenariats contribuent à inscrire la Seine-Saint-Denis dans la mise en réseau des lieux d’histoire et de mémoire de la Seconde guerre mondiale en Île-de-France.

Avec le Musée national de l’histoire de l’immigration à Paris, le Département souhaite sensibiliser à l’histoire de l’immigration en France, notamment depuis le 19e siècle et faire évoluer les regards et les mentalités sur cette thématique. Expositions itinérantes dans les collèges, séances de sensibilisation sont proposées auprès des scolaires, enseignants et acteurs sociaux grâce à cette convention.

Partenariat avec les autres institutions publiques agissant dans le domaine du patrimoine

Dès sa création, le Service du patrimoine culturel s’est inscrit dans la continuité des politiques menées par les services de l’Etat pour étudier, préserver et transmettre les connaissances sur le patrimoine départemental. Il travaille donc en lien étroit avec les services en charge de la protection du patrimoine en Île-de-France, comme la DRAC (Direction des affaires culturelles) et l’Architecte des bâtiments de France (basé à Saint-Denis, SMAP93), pour toutes les questions relatives au patrimoine bâti protégé au titre des monuments historiques (loi 1913), ainsi qu’avec l’Inspectrice des sites (DRIEE Île-de-France), pour ce qui concerne les sites inscrits ou classés au titre de la loi de 1930. En matière d’archéologie, cela se traduit par un travail concerté avec le SRA (Service régional de l’archéologie).

Autre instance jouant un rôle majeur pour l’étude et la valorisation du patrimoine à l’échelle francilienne, la Région Île-de-France. Forts de compétences partagées, le Département et la Région ont signé en 2019 une convention qui confirme les nombreux axes de coopération déjà existants et restant à développer, en matière d’inventaire du patrimoine, de projets de médiation, de mise en réseau et de promotion touristique de lieux patrimoniaux, ou encore d’accès numérique mutualisé à la donnée produite par chacun des partenaires.

Des réseaux patrimoniaux à l’échelle de l’Île-de-France

Depuis 2015, le Département est également membre fondateur de l’association des cités-jardins d’Île-de-France, qui regroupe des collectivités locales, des bailleurs de logements sociaux, des instituts de recherche et des habitants concernées par ce patrimoine hors du commun. Il tient ainsi à soutenir l’effort de valorisation culturelle et touristique des 18 cités-jardins que compte encore son territoire et contribuer à leur préservation par la sensibilisation à la qualité architecturale et la diffusion des connaissances auprès de tous les publics.

L’association des Neufs de Transilie, à laquelle adhère le Département, fédère un réseau d’établissements et de services patrimoniaux d’Ile-de-France qui placent au cœur de leur travail les habitants et leur territoire et proposent un regard renouvelé sur les réalités d’un territoire francilien, contrasté et complexe.

Les conventions de coopération culturelle et patrimoniale avec les villes et territoires de Seine-Saint-Denis

Le Département participe avec les Villes et les Etablissements publics territoriaux à la préservation et à la valorisation du patrimoine de la Seine-Saint-Denis. Depuis vingt ans, il contribue à identifier les éléments architecturaux qui constituent les paysages urbains du territoire. Ses agents établissent des diagnostics patrimoniaux qui nourrissent les volets patrimoniaux des Plans Locaux d’Urbanisme Intercommunaux (PLUI). Ces recherches accompagnent les partenaires dans leur démarches patrimoniales et touristiques : Label Ville et Pays d’art et d’histoire de Plaine Commune, balades urbaines menées par Seine-Saint-Denis-Tourisme…). Les conventions de coopération culturelle et patrimoniale signées entre les Département et ces collectivités favorisent la mise en place de projets artistiques ou animant le patrimoine.

Pour aller plus loin, vous pouvez également consulter :


À lire aussi

  • Dispositifs éducatifs patrimoniaux

    Les médiateurs du Service du patrimoine culturel du Département conçoivent et proposent différents modes de restitutions à destination des enseignants.

  • L’archéosite de la Haute-Île et la valorisation du patrimoine archéologique

    Après la découverte de plusieurs sites archéologiques sur le site du parc départemental de la Haute-Île, à Neuilly-sur-Marne, le Département de la Seine-Saint-Denis a ouvert en 2008 un équipement culturel pour partager et diffuser les connaissances archéologiques : l'archéosite de la Haute-Île.

  • Une politique volontariste de connaissance et de valorisation du patrimoine culturel

    Depuis trente ans, le Département mène une politique très active dans les domaines de la connaissance, de la préservation et de la valorisation du patrimoine. Archéologique, architectural, paysager, mobilier, mémoriel ou immatériel, le patrimoine est notre bien commun et la base de notre histoire commune. Plus récemment, il est aussi devenu un élément d’appui à l’aménagement du territoire. Il favorise l’appropriation citoyenne par les habitants des espaces où ils vivent, travaillent ou étudient...

picto plus marron

Dans le magazine

picto plus orange