seinesaintdenis.fr
https://seinesaintdenis.fr/Le-tourisme-ministeriel-continue-en-Seine-Saint-Denis-et-si-on-arretait-la-com.html
Le tourisme ministériel continue en Seine-Saint Denis : et si on arrêtait la com’ ?
Communiqué de presse /
jeudi, 18 octobre 2018

Après Christophe Castaner avant-hier et avant Jean-Michel Blanquer demain, je viens d’apprendre que Julien Denormandie sera présent cet après-midi dans un collège de Seine-Saint-Denis. Il y là un mépris total du travail engagé avec ce déplacement impréparé, de dernière minute, sans invitation, et sans aucun contact préalable avec le Département ! Le sujet est pourtant extrêmement important : les stages de troisième, une question essentielle dans nos quartiers où la discrimination à l’embauche commence très tôt.

Le Département de Seine-Saint-Denis est très engagé sur le sujet, comme le reconnaissait d’ailleurs le précédent ministre Jacques Mézard : nous avons mis en place une plate-forme de stages de troisième dès 2013 ! L’annonce d’une plateforme de stages nationale m’avait conduit à demander une collaboration pour éviter un doublonnement des dispositifs. Ce travail est d’ailleurs en cours avec les services de l’État.

Ce mépris du travail engagé par les collectivités est insupportable, particulièrement quand il s’agit d’un ministre qui exerce auprès de la ministre en charge des territoires. La "com" ne justifie pas de s’assoir sur les élu-e-s locaux-ales qui n’ont pas attendu les mesurettes du plan Banlieue pour agir. Il y a pourtant de quoi faire après la lecture du rapport parlementaire Cornut-Gentille/Kokouendo sur les manquements de l’État en Seine-Saint-Denis !

Ce défilé de ministres à la recherche d’un peu de lumière, à quinze minutes des ministères mais qui n’annoncent rien de concret, doit cesser.