seinesaintdenis.fr
https://seinesaintdenis.fr/La-Seine-Saint-Denis-mobilisee-autour-de-l-education-l-art-et-la-culture.html
La Seine-Saint-Denis mobilisée autour de l’éducation, l’art et la culture
mercredi, 27 janvier 2016

Le 27 janvier, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, aux cotés de la Rectrice et de la Directrice régionale des affaires culturelles, a réuni les Maires et adjoints aux Maires chargés de l’Éducation et de la Culture de Seine-Saint-Denis afin de mobiliser autour de l’éducation, l’art et la culture.

Le Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle a pour but de favoriser un égal accès de tous les jeunes à l’art et à la culture, et ainsi de permettre l’acquisition de repères culturels et le développement de la faculté de juger et de l’esprit critique.

La Seine-Saint-Denis a une longue histoire avec l’Éducation Artistique et Culturelle.
De nombreux dispositifs ont été créés ces dernières années tels que les dispositifs : « Collège au cinéma », « IN SITU/résidences d’artistes en collège », ainsi que « la Culture et l’art au collège ». La 8e édition est en cours, avec plus d’une centaine de partenaires culturels et artistiques qui s’y associent et la quasi-totalité des collèges impliqués. Depuis 2012, des parcours d’éducation à l’image et de découverte urbaine sont également venus compléter ces différentes actions.

Cela représente 20 000 collégiens par an qui sont concernés par une action d’Éducation Artistique et Culturelle.

L’expertise de la Seine-Saint-Denis en la matière est reconnue
Lorsque les ministères de la Culture et de l’Éducation ont promu le Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle, la Seine-Saint-Denis a naturellement été retenue comme « territoire porteur de projets ».

Le Conseil départemental souhaite, aux cotés du Rectorat et de la DRAC avec qui il a engagé la dynamique, amplifier ce dispositif lors de cette rencontre et passer à une phase d’animation et de coordination du dispositif.

Le choix du 27 janvier, journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité et du Mémorial de la Shoah comme lieu, rappelle avec force notre devoir d’éclairer et d’ouvrir les esprits, en mettant nos forces en commun.