seinesaintdenis.fr
https://seinesaintdenis.fr/Declaration-de-Stephane-Troussel.html
Déclaration de Stéphane Troussel
mercredi, 7 janvier 2015

Le Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis s’adresse aux habitant-e-s du département suite à l’interpellation mercredi 7 janvier 2015 d’agents d’un service départemental.

Mesdames et Messieurs,

Par voie de presse ou par le bouche à oreille, vous avez appris l’interpellation d’agents du Département ce matin, à la suite d’une suspicion de fraude sur des allocations de solidarité.

Ces interventions de la justice ne sont pas intervenues par hasard : elles font suite à une procédure d’audit interne que j’avais lancée et qui s’était achevée en mai dernier, et à la suite de laquelle j’avais pris la décision de saisir le procureur de la République de plusieurs plaintes et prendre une mesure de suspension administrative de plusieurs agents à titre conservatoire. Je veux souligner qu’en dépit de la gravité des actes commis, aucun usager régulier n’a été lésé des droits auxquels il pouvait prétendre.

Comme vous cependant, cette nouvelle m’a profondément choqué. Elle m’est insupportable, car elle traduit une atteinte à l’esprit de solidarité pour lequel je me bats au quotidien, mais aussi, elle jette l’opprobre sur le service public départemental à une échelle plus large. A ce titre, je souhaite que la justice puisse suivre son cours et que la culpabilité, si elle est avérée, s’ensuive de peines lourdes.

Ce que je veux aussi souligner en un tel moment où les approximations médiatiques et les instrumentalisations politiques peuvent apparaître, c’est que cette affaire ne doit pas nous conduire à douter de l’intégrité et de l’engagement de l’immense majorité des agents de la collectivité. Ce n’est pas le comportement probablement frauduleux de quelques-uns, qui auront abusé de leur position de responsabilité et de notre confiance, qui doit venir entacher l’honneur et la réputation de toutes celles et ceux qui, pour vous, font vivre le service public départemental au quotidien, et honorent ce faisant le pacte de solidarité qui nous unit les uns aux autres.

Je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs, en l’expression de mes salutations sincères.

Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.