25 janvier 2022Questionnement systématique sur les violences faites aux femmes - Service social de la Seine-Saint-Denis

En partenariat avec le service social départemental de la Seine-Saint-Denis, l’Observatoire des violences envers les femmes réalise en 2021-2022 une recherche/action intitulée « Mieux repérer les femmes victimes de violences et leurs enfants au sein des circonscriptions de service social ».

Cette recherche-action se compose de :

Une étude portant sur le questionnement systématique des violences subies de toutes les femmes accueillies au service social à l’occasion d’un entretien mené par un·e assistant·e social·e. Il a été organisé dans 4 circonscriptions volontaires, Aulnay-sous-Bois, Epinay-sur- Seine, Pierrefitte et Sevran, durant la période du 1er février au 30 avril 2021. L’étude a été précédée d’un temps de formation à destination des professionnel·le·s concerné·e·s et suivie d’une analyse des résultats qui sera largement diffusée auprès du service social.

Un parcours de formation intitulé « Mieux repérer et accompagner les femmes victimes de violences et leurs enfants » : A destination des personnels des circonscriptions sociales (personnel d’accueil et assistantes sociales/assistants sociaux), il devrait débuter au cours du premier semestre 2022. Les séances seront organisées autour 2 temps forts, à avoir un 1er module ou tronc commun d’une journée ouvert à toutes et tous puis d’une ou deux demi-journées spécialisées pour les professionnel·le·s amené·e·s à repérer, signaler, accompagner et orienter les femmes victimes de violences.

Lien direct vers le document

Conclusion de l’étude :

Le questionnement systématique s’est révélé très efficace pour le repérage des violences subies, ceci pour un meilleur accompagnement des femmes victimes. L’ampleur des violences est, ici, supérieure à celle relevait dans les études nationales. Nous pouvons supposer que la qualité relationnelle, entre les femmes accueillies dans les circonscriptions sociales et les professionnel·le·s qui y exercent, aboutit à ces résultats très importants. 

Préconisations :

Pour faciliter la parole des femmes victimes de violences, le plus efficace est de poser systématiquement la question des violences subies.
La présence d’affiche sur les violences conjugales, dans la salle d’attente et dans les bureaux, permet également aux femmes d’identifier le lieu comme un espace d’accueil sûr, bienveillant
où elles pourront être entendues et crues. Ces affiches peuvent être demandées à l’Observatoire ainsi que le guide d’aide à l’entretien avec les femmes victimes de violences « Comment avez-vous su ? »


mis à jour le 25 janvier 2022

Sur le même sujet

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    

Dans le magazine

              {{numReponses_meme_sujet_mag}}
              {{reponses_meme_sujet_mag}}
            
  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange