ObservatoireConsultations de psychotraumatologie

Les habitant·e·s de la Seine-Saint-Denis ont à leur disposition 24 consultations de psychotraumatologie réparties sur 13 villes du département. Celles-ci sont assurées par des psychotraumatologues de l’Institut de Victimologie de Paris.

Les violences conjugales provoquent chez les femmes et les enfants qui en sont les témoins des traumatismes profonds et durables : insécurité, culpabilité, dépression... Les consultations psychotraumatologiques sont essentielles pour que les victimes reprennent leur vie en main et que les symptômes traumatiques disparaissent.

Ces consultations sont cofinancées par les villes d’Aubervilliers, Bagnolet, Clichy-sous-Bois, La Courneuve, Montreuil, Romainville, Rosny-sous-Bois, Pierrefitte, Saint-Denis, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et l’État via le fonds Interministérielle de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (FIPDR). L’une des consultations est située à la Maison des femmes de Saint-Denis.

Le nord-est du département est quant à lui couvert par les consultations de l’Unité Spécialisée d’Accueil de Psychotraumatologie pour adultes et l’Unité de Prise en Charge Psychologique pour enfants du Centre Hospitalier Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois.

Quelques éléments de bilan

Au cours de l’année 2020, 572 personnes, soit 338 femmes, 223 enfants et 11 hommes ont bénéficié d’une prise en charge, allant de l’évaluation à la prise en charge psychotraumatologique.

Les professionnel·le·s du département sont aujourd’hui convaincu·e·s que la prise en charge rapide d’une victime est un élément déterminant de sa reconstruction. Nombre d’entre elles et eux sont ainsi amené·e·s à orienter leurs patient·e·s vers les consultations de psychotraumatologie.

Le diagnostic établi dans la majorité des cas est un état de stress post-traumatique ESPT, une dépression, une anxiété et un stress aigüe, des troubles de l’attachement et des troubles de la personnalité.

Les consultations de psychotraumatologie organisées en partenariat avec le CPIV ouvrent un espace de parole qui permet aux patient·e·s d’extérioriser, de verbaliser leur détresse dans un climat de bienveillance et de sécurité.

Télécharger le bilan 2020 des Consultations de psychotraumatologie


mis à jour le 28 avril 2022

Sur le même sujet

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    

Dans le magazine

              {{numReponses_meme_sujet_mag}}
              {{reponses_meme_sujet_mag}}
            
  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange