logo Seine-Saint-Denis, le Département

Communiqué de presse - Bobigny, le 4 mars 2020Précarité menstruelle : le Département de la Seine-Saint-Denis et des entreprises du territoire réalisent une collecte inédite

Alors que le sujet de la précarité menstruelle commence à poindre dans le débat public, le Département de la Seine-Saint-Denis, soutenu par des partenaires privés Showroomprivé, BETC/Magasins Généraux, la Réserve des Arts et Le 6b, a organisé une collecte d’ampleur de produits hygiéniques pour femmes. Les dons bénéficieront à plusieurs structures, dont le Lieu d’accueil ouvert (LAO) à Bagnolet accueillant depuis septembre dernier des jeunes femmes de 15 à 25 ans victimes de violences.

Un sondage réalisé en février 2019 par l’IFOP pour Dons solidaires estimait à 1,7 million le nombre de femmes qui manquent de protections hygiéniques. Une réalité qui toucherait en priorité les publics les plus modestes, et notamment les jeunes femmes. Alors que la Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a annoncé qu’allait être expérimenté un dispositif de distribution gratuite et permanente de protection hygiéniques dans les lieux publics, le Département de la Seine-Saint-Denis s’engage d’ores et déjà en la matière.

Des centaines de produits d’hygiène féminine donnés

En mobilisant les acteur.rice.s de son territoire, par l’intermédiaire de sa marque « In Seine-Saint-Denis », le Département a ainsi réalisé du 25 février au 3 mars 2020 une collecte de produits hygiéniques féminins. Celle-ci a permis, grâce à la mobilisation de ShowroomPrivé, BETC/Magasins Généraux, de la Réserve des Arts et du 6b, de récupérer de centaines de produits d’hygiène féminin (serviettes, tampons, protèges slips, lingettes intimes, coupes menstruelles et gel anti-bactérien). Ces produits ont pu être remis mercredi 4 mars au Lieu d’accueil ouvert de Bagnolet (voir encadré) géré par l’association « FIT : une femme un toit ».

Etaient présent.e.s pour l’occasion Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, Pascale Labbé, Conseillère départementale déléguée chargée de l’égalité femmes-hommes et de l’Observatoire départemental des violences faites aux femmes, ainsi que des représentant.e.s de Showroomprivé, BETC/Magasins Généraux, la Réserve des Arts et Le 6b.

« Alors que la Secrétaire d’Etat Marlène Schiappa a annoncé une expérimentation dotée d’un million d’euros mais dont les modalités restent à ce jour inconnues, des collectivités, comme la Seine-Saint-Denis, ont décidé de prendre les devants et d’agir concrètement. La lutte contre la précarité et notamment la précarité menstruelle apparaît comme d’autant plus importante dans un département comme celui de la Seine-Saint-Denis, le plus jeune de France métropolitaine, où la population dispose souvent de ressources modestes. » Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis

A propos du lieu d’accueil ouvert (LAO) de Bagnolet

Ouvert le 2 septembre 2019 à Bagnolet, avec le soutien financier de l’Etat, du Département de Seine-Saint-Denis et de la Ville de Paris, le LAO de Bagnolet est le premier lieu de France dédié à l’accueil de jour des femmes de 15 à 25 ans victimes ou susceptibles d’être victimes de violences (harcèlement, prostitution, mariage forcé...). Géré par l’association « FIT : une femme un toit », il a déjà permis d’orienter 73 jeunes femmes vers des structures adaptées, dont 38 directement accompagnée par le LAO. Compte-tenu de la des difficultés financières de la plupart des femmes accueillies, souvent en rupture avec leur milieu familial, la question de la précarité et notamment de la précarité menstruelle y est centrale. C’est la raison pour laquelle le Département de Seine-Saint-Denis a souhaité que ce lieu puisse bénéficier en priorité de sa collecte inédite.


À lire aussi

  • La Seine-Saint-Denis passe au 100% lait bio dans ses crèches départementales

    A compter de cette rentrée, les 55 crèches départementales de la Seine-Saint-Denis ne serviront désormais plus que du lait d’origine biologique aux enfants qu’elles accueillent. Avec ce nouvel engagement, le Département de la Seine-Saint-Denis passe une étape supplémentaire dans la transition environnementale et sanitaire de ses crèches.

  • Le Département de la Seine-Saint-Denis renforce la dotation des collèges pour 2021

    Pour faire face à la situation exceptionnelle de l'année 2020 et à la crise sanitaire, le Département a voté jeudi 1er Octobre à l’unanimité un budget supplémentaire de 450 000 euros pour les 130 collèges publics de la Seine-Saint-Denis.

  • Le Département de la Seine-Saint-Denis lance le bel été solidaire de la Seine-Saint-Denis

    Le confinement aura été particulièrement difficile en Seine-Saint-Denis, aggravant les inégalités sociales des habitant.e.s. Nombre de Séquano-dionysien.ne.s ne partiront pas en vacances cet été. Le Département de la Seine-Saint-Denis a souhaité leur organiser un été aussi spécial que solidaire. Plus de 2 millions d’euros seront alloués aux activités pour une programmation estivale ambitieuse, enrichie et variée.

picto plus marron

Dans le magazine

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange