logo Seine-Saint-Denis, le Département

Communiqué de presse – 14 janvier 2021Le Département de la Seine-Saint-Denis s’engage pour la vaccination COVID-19

Alors que la vaccination des plus de 75 ans débutera ce lundi 18 janvier, le Département prend toute sa place dans le dispositif, comme l’ont souhaité depuis plusieurs semaines Stéphane Troussel, Président du Département, et Pierre Laporte, Vice-président en charge de la Solidarité, défendant une stratégie vaccinale qui s’appuie sur les acteurs locaux.

Dès lundi, deux premiers centres de vaccination ouvriront dans des collèges de la Seine-Saint-Denis.

Le Département de la Seine-Saint-Denis ouvrira lundi 18 janvier, et pour au moins 3 mois, deux premiers centres de vaccination contre la COVID-19, au sein du collège International de Noisy-le-Grand et du collège Gustave Courbet de Pierrefitte-sur-Seine. Ces deux sites gérés par le Département en lien avec l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France et les Villes, feront partie des 17 centres de vaccination contre la COVID-19 de la Seine-Saint-Denis, ouverts dès le 18 janvier et actés par le Préfet du département.

Les vaccinations se feront dans des espaces partagés des collèges, dont la configuration permet l’accueil indépendant et en toute sécurité des publics extérieurs, sans impact sur l’activité scolaire et les élèves. Les personnes de plus de 75 ans pourront s’y faire vacciner du lundi au samedi inclus, en continu de 9h à 17h, conformément à la stratégie et aux recommandations des autorités sanitaires et préfectorales. Celles-ci devront au préalable prendre rendez-vous directement sur Doctolib ou via le numéro de téléphone dédié pour ces 2 centres et mis en place par le Département : 01 43 93 10 11 (le numéro sera actif quand les prises de rendez-vous seront ouvertes sur Doctolib).
La vaccination se fera ensuite sur présentation d’un justificatif d’identité, sans condition de couverture maladie.

Le Département se met en situation pour que chaque centre soit en mesure de faire, en vitesse de croisière, a minima 100 vaccinations par jour. Le nombre de rendez-vous sera adapté en fonction des doses de vaccin fournies par l’ARS, en lien avec l’Hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois.A partir du 1er février, 3 nouveaux centres de vaccination contre la COVID-19 seront ouverts par le Département selon les mêmes modalités, au Bourget, à Tremblay-en-France et à Epinay-sur-Seine.

Le Département mobilise ses professionnel.le.s de santé et personnels administratifs

Le Département de la Seine-Saint-Denis mobilisera dans chaque centre, dès leur ouverture, 2 médecins, 4 infirmières et 2 personnels administratifs. Les capacités vaccinales et le nombre de personnels mobilisés pourront être réévalués par la suite selon les besoins constatés.
Parallèlement, le Département de la Seine-Saint-Denis aidera à partir de la semaine prochaine à la vaccination dans 2 EHPADS du territoire, en mettant à disposition des personnels de santé (médecins et infirmièr.e.s).

Des ambassadeurs et ambassadrices pour informer et accompagner la population vers la vaccination

Le Département de la Seine-Saint-Denis engage plusieurs actions afin d’informer les personnes de plus de 75 ans de l’ouverture des centres de vaccination. Une campagne d’information est menée via le magazine, le site internet et les réseaux sociaux du Département, puis à partir de février via des affiches sur les abribus. Le Département initie également l’appel des bénéficiaires de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) de plus de 75 ans via sa plateforme d’appels solidaires créée lors du premier confinement pour rompre l’isolement des personnes fragiles et déceler des situations d’urgence.

Parce que l’enjeu d’information rejoint celui de la confiance, le Département formera par ailleurs dès février des ambassadeurs et ambassadrices, afin de favoriser l’adhésion de la population à la démarche de vaccination. Il s’agira de tirer au sort 50 habitant.e.s parmi des personnes volontaires de la Seine-Saint-Denis, de tous âges, pour se former afin de relayer auprès de la population des informations fiables et adaptées au contexte local, mais aussi de faire remonter les questionnements constatés sur le terrain. A terme, un module de formation plus largement accessible sera développé pour multiplier le nombre d’ambassadeurs et d’ambassadrices, tandis que le cercle des catégories de personnes amenées à se faire vacciner s’élargira. En parallèle, un bus sillonnera la Seine-Saint-Denis à compter de février pour sensibiliser à la vaccination.

« Je suis soulagé que l’ensemble des acteurs locaux puissent travailler de concert pour rattraper le retard pris dans la campagne de vaccination. C’est une véritable course contre la montre que nous engageons pour ouvrir des centres dans des lieux qui ne sont pas des établissements de santé. Il est essentiel d’accélérer et d’étendre au plus vite le nombre de personnes vaccinées en facilitant l’accès à la vaccination. Pour reprendre une vie normale, nous avons en avons besoin ! »

Stéphane TROUSSEL, Président du Département de la Seine-Saint-Denis

Communiqué de presse – 14 janvier 2021

À lire aussi

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    

Dans le magazine

              {{numReponses_meme_sujet_mag}}
              {{reponses_meme_sujet_mag}}
            
  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange