logo Seine-Saint-Denis, le Département

30 mars 2020CP - COVID-19 : La Seine-Saint-Denis prend des dispositions suite à la déclaration du Président de la République

Le président de la République Emmanuel Macron est intervenu hier soir pour prendre des décisions importantes suite à l’épidémie mondiale de Coronavirus. Le Département met en place des mesures sur son territoire afin de maintenir une continuité du service public pour les habitant·e·s tout en protégeant les populations les plus fragiles.

Les mesures annoncées par le président de la République hier soir, ainsi que les dispositions prises par le préfet de la Seine-Saint-Denis, emportent des conséquences importantes sur le service public départemental. Dans ce cadre, le Département adapte son fonctionnement et l’organisation de ses services, en relation quotidienne étroite avec les autres services publics.

Après avoir réuni la direction générale des services et l’exécutif départemental, Stéphane Troussel, président du Département, a mis en place des dispositions prises pour les agent·e·s départementaux·ales qui seront adaptées en fonction de l’évolution de la situation :
- Afin de limiter les déplacements au strict nécessaire, les possibilités de travail temporaire, pour les agent·e·s à domicile, sont étendues à tous les postes télétravaillables.

- Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées seront fermé·e·s au public à compter de lundi et jusqu’à nouvel ordre. Les 2 889 agent·e·s du Département qui ont des enfants pourront être placé·e·s en arrêt maladie ordinaire directement par l’employeur et sans certificat médical, sans jour de carence, ni décompte des droits à maladie et avec maintien de salaire ou trouver les meilleures modalités pour la poursuite de leur activité professionnelle.

- Le Département invite les agent·e·s qui présentent une situation de santé fragile à se manifester pour les protéger et leur permettre d’aménager leur déplacement sur leur lieu de travail.

- Les agent·e·s départementaux·ales travaillant dans les crèches et les collèges sont amené·e·s à maintenir leur activité selon des modalités à définir hormis en cas d’obligation de garde d’enfant ou de situation de fragilité. Des discussions sont par ailleurs en cours entre le Département et les autorités sanitaires et préfectorales afin de déterminer si des ouvertures partielles de crèches doivent être mises en place pour assurer l’accueil de jeunes enfants du personnel public assurant des missions essentielles (professions médicales et sociales…).

- Les accueils type PMI, services sociaux, MDPH… sont maintenus au minimum pour les situations d’urgence et les fonctions sanitaires principales.

- Les consignes sanitaires et les gestes barrières sont systématiquement rappelés aux agent·e·s et dans les lieux accueillant du public.

Le Département en appelle au civisme de ses habitant·e·s : civisme en respectant les consignes des autorités sanitaires, civisme aussi en faisant preuve de solidarité et étant attentionnés les un·e·s aux autres.

«  Je salue le courage et l’abnégation avec lesquels les personnels de notre système de santé publique font face à cette crise. C’est également un défi pour tous les services publics locaux. Tout en mettant en œuvre les mesures de protection nécessaires pour les agent·e·s public·que·s, nous adaptons notre service public local pour assurer la continuité de nos missions d’intérêt général et protéger les plus fragiles. » Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis


À lire aussi

picto plus marron

Dans le magazine

picto plus orange