Avec 150 agent.e.s départementaux.ales volontaires, le Département de la Seine-Saint-Denis lance une opération inédite de contact de 50 000 personnes âgées

L’objectif ? Maintenir un lien social essentiel et assurer un soutien auprès de personnes particulièrement fragiles du département.

Questions sur le sentiment d’isolement, rappel des gestes de prévention et des numéros d’aide, recueil des besoins urgents, 150 agent.e.s volontaires vont s’assurer à partir de lundi 6 avril auprès des personnes identifiées par le Département que le confinement est vécu dans de bonnes conditions. Des échanges encadrés par une fiche méthodologique et supervisés par des travailleur.euse.s sociaux.ales. Les publics les plus fragilisés et susceptibles de traverser les situations médicales et sociales les plus graves seront orientés vers les services appropriés, notamment les CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) des villes de Seine-Saint-Denis.

Cette opération de contact concernera les bénéficiaires de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap), et de la carte Améthyste (carte de transports à prix réduit pour les plus de 60 ans) ainsi que les bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active) de plus de 60 ans.

Les 150 volontaires auront en charge les appels téléphoniques de ces personnes.
Par ailleurs, déjà 9000 SMS ont été envoyés renvoyant sur le centre d’appel d’urgence du Département, et jusqu’à 70 000 SMS le seront d’ici la mi-avril.

Un formulaire mis en ligne sur le site du Département permet aussi de signaler un besoin https://seinesaintdenis.fr/nouscontacter.html

Soutenir les personnes âgées : une mission de solidarité d’autant plus importante en cette période de crise

Cette nouvelle initiative s’inscrit dans la continuité d’autres actions menées par le Département à destination des personnes âgées notamment. Dès le début du confinement, chaque bénéficiaire de l’APA, de la PCH et d’Améthyste ont en effet reçu un courrier et/ou un sms rappelant les mesures de confinement et les contacts d’urgence. Les accueils d’accompagnement des personnes âgées et handicapées continuent par ailleurs d’être assurés par téléphone, et des rendez-vous physiques demeurent possibles pour les cas les plus urgents. Enfin, les services départementaux viennent aussi en appui des CCAS et des Services d’Aide à Domicile avec des informations quotidiennes.

« Avec Magalie Thibault, Vice-Présidente en charge de l’Autonomie des personnes, nous avons voulu renforcer nos actions envers les personnes âgées en cette période où les fragilités sont de forts facteurs de risque. Cela demande de s’adapter et d’innover, comme c’est le cas avec cette cellule d’appel inédite, afin non seulement de continuer à assurer nos missions de solidarité essentielles mais aussi de s’assurer que le confinement ne devienne pas pour nos aîné.e.s un facteur d’isolement. »
Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis.


À lire aussi

Dans le magazine