6 avril 2022Accompagner les personnes éloignées de l’emploi avec le Fonds Social Européen

Le Fonds Social Européen (FSE) est un instrument financier pour promouvoir l’emploi et l’inclusion en Europe. Ce fonds permet notamment de financer des projets en faveur de l’insertion professionnelle des personnes à risque de pauvreté et d’exclusion. En Seine-Saint-Denis, des projets d’accompagnement des personnes éloignées de l’emploi bénéficient ainsi d’un cofinancement de 50% du FSE.

PNG - 12.7 ko

C’est le cas du PIE (projet insertion emploi), qui est un dispositif d’accueil, d’écoute, d’information et d’accompagnement pour les bénéficiaires du RSA les plus éloigné·e·s de l’emploi. Le dispositif PIE est constitué de 34 structures communales et territoriales pour accueillir les bénéficiaires du RSA. Ainsi, il s’appuie sur des acteurs locaux pour répondre au mieux aux besoins des allocataires du RSA.

Le dispositif tente d’aider des personnes très éloignées de l’emploi, des personnes en situation de handicap, des mères de familles seules et isolées, ou encore des personnes analphabètes ou qui ne maîtrisent pas bien le français, des jeunes sans qualification ou diplômé, des adultes en reconversion. Près de 80 % du public suivi est âgé de 25 à 54 ans, ainsi les actions des PIE doivent s’adapter à chaque profil.
Ce public fragile ne trouve pas sa place à Pôle emploi, c’est pourquoi les PIE prennent le relais et adaptent leurs techniques de travail pour ce public en difficulté.

Les PIE accompagnent donc chaque personne inscrite au dispositif au moyen d’entretiens individuels et d’actions collective en présentiel ou en distanciel, afin de l’aider à se réinsérer autant dans la vie professionnelle que sociale.

Les actions du PIE sont les suivantes :

  • Faciliter l’orientation professionnelle en proposant des découvertes de métiers et des mises en situation en milieu de travail.
  • Accompagner les personnes à chaque étape de l’élaboration de leur projet professionnel, en appui du suivi des conseillers d’insertion référents.
  • Valoriser les compétences des personnes, développer leurs aptitudes transversales pour accroître leur employabilité.
  • Proposer une offre de formation et de qualification dans des filières porteuses.

Le PIE en chiffres

- Financé à 50 % par l’Europe
- Les PIE représentent 89 % du FSE de la Seine-Saint-Denis soit 35,8 millions d’euros
- 34 structures implantées dans toute la Seine-Saint-Denis
- 250 personnes travaillent dans les PIE de Seine-Saint-Denis afin d’aider les bénéficiaires
- Près de 20 000 personnes orientées par an par les PIE

L’aide financière du FSE permet également parfois de financer des services départementaux dans le cadre d’accompagnement des bénéficiaires du RSA. C’est par exemple le cas à Gagny, ou la circonscription de service social bénéficie du FSE pour leur proposer un accompagnement socio-professionnel visant à lever les freins à l’emploi.

Des conseiller·e·s d’insertion socio-professionnelle proposent un accompagnement social global et individuel aux habitant·e·s de Gagny rencontrant des difficultés sociales. Chaque bénéficiaire du RSA est reçu individuellement par un·e conseiller·e qui l’oriente vers les dispositifs adaptés à sa situation. En fonction des besoins, les conseiller·e·s d’insertion socio-professionnelle orientent vers les dispositifs du service social, pour constituer des dossiers de demande d’aides par exemple. Ils·elles accompagnent également les bénéficiaires dans le développement de leur projet d’insertion (insertion sociale, accès à la formation, accès à l’emploi).

Les conseiller·e·s constituent ainsi une passerelle entre le service social et l’accompagnement à la recherche d’emploi proposée par Pôle Emploi. L’action des conseiller·e·s permet donc d’accompagner les personnes dont le projet d’insertion nécessite de lever des freins sociaux.

Les actions de la circonscription de service social de Gagny en faveur des bénéficiaires du RSA sont les suivantes :

  • Evaluer la situation des personnes pour identifier leurs compétences et les potentiels leviers d’action
  • Accompagner les personnes dans leurs démarches d’accès aux droits fondamentaux et réaliser l’ouverture des droits de premier niveau (santé, transports et mobilité, demande de logement...)
  • Proposer un parcours d’insertion adapté permettant l’insertion sociale et l’accès à l’emploi ou à la formation.

mis à jour le 27 avril 2022

Sur le même sujet

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    

Dans le magazine

              {{numReponses_meme_sujet_mag}}
              {{reponses_meme_sujet_mag}}
            
  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange