logo Seine-Saint-Denis, le Département

Quelques gestes simples pour un air de qualité

Face à la pollution de l’air, chacun de nous est à la fois pollué et pollueur ! Il est donc important d’agir pour diminuer les rejets de polluants et ainsi protéger sa santé et celle de la planète.

Agir en cas d’alerte à la pollution de l’air

En Île-de-France, les procédures d’information et d’alerte, en cas de pic de pollution, sont fixées par un arrêté interpréfectoral du 24 juin 1999, modifié en juin 2005. Déclenchées par le Préfet sur la base des observations d’Airparif sur la qualité de l’air, les procédures servent :

  • à informer la population, surtout les personnes sensibles, de l’existence d’un risque immédiat pour la santé lié à un « pic » de pollution ;
  • à informer de la nécessité de réduire les émissions de polluants.

Action 1 : Suivre les recommandations sanitaires :

  • éviter les actions physiques extérieures intenses mais sans se confiner ;
  • éviter les compétitions sportives extérieures ;
  • éviter l’usage de produits comme les solvants ou peintures qui augmentent la sensibilité à la pollution ;
  • suivre les traitements médicaux à visées respiratoires mais ne pas s’auto médicamenter ;
  • ne pas hésiter à consulter son médecin traitant ou les médecins-conseils d’AIRSANTE au 01-40-34-76-14, un service disponible UNIQUEMENT LORS DES ALERTES. En dehors des périodes d’alertes, vous pouvez prendre directement contact avec les services de la Direction régionale des actions sanitaires et de la santé (DRASS).

Action 2 : Modifier ses comportements pour réduire la pollution :

  • utiliser plus que jamais les transports en commun ou à défaut préférer le covoiturage ;
  • respecter les réductions de vitesse de 20km/h sur voies rapides ou les règles de circulation alternée. Notez que les industriels doivent également respecter certaines obligations visant à réduire leurs rejets ;
  • reporter tout déplacement non urgent ;
  • éviter de faire le plein d’essence et d’utiliser des outils fonctionnant à l’essence…

L’air ambiant et l’habitat

Si une consommation d’énergie maîtrisée et une limitation des matériaux polluants sont des moyens efficaces pour éviter la pollution, une bonne ventilation de sa maison est tout aussi indispensable pour obtenir un air ambiant de qualité.

Réduire ses consommations d’énergie
Éviter de surchauffer l’habitat, entretenir son installation, isoler ses espaces et choisir des équipements énergétiques performants : en Ile-de-France, le secteur résidentiel est responsable d’un cinquième des émissions de dioxyde de soufre et de près de 40% des émissions directes de CO2 (gaz à effet de serre).

Penser à aérer
Pour se protéger de l’air extérieur…rien de pire que de polluer son air intérieur…Penser à ventiler, contrôler les systèmes de climatisation, vérifier ses installations de chauffage…

Le bon choix des matériaux
Pour éviter amiante et plomb (hier)… fibres minérales artificielles, colles et solvants émetteurs de composés organiques volatils (aujourd’hui)… un réflexe : la sélection des matériaux de construction et de décoration.

Bricoler sans polluer
Choisir des peintures et produits d’entretien peu polluants…et des tondeuses à gazon électriques… Éviter de vaporiser les produits de soin pour les plantes...

Se déplacer "intelligent"

Pour économiser les énergies fossiles et moins polluer, apprenons à se passer de sa voiture et à mieux l’utiliser.

Ne pas oublier que nous avons des pieds : 1 déplacement sur 8 réalisés en voiture est inférieur à 500 m soit 10 minutes de marche à pied.

Le vélo c’est non polluant, rapide et le cycliste est soumis à des niveaux de pollution moins élevés que l’automobiliste !

Privilégier les transports en commun : la voiture individuelle génère 3 fois plus de CO2 par personne transportée que le bus.

Pour voyager… pourquoi pas le train ? : un TGV transporte en moyenne 450 passagers.

En conduisant, respecter l’air ambiant
Éviter les accélérations brusques, couper le moteur lors d’arrêts prolongés, éviter les pleins d’essence en période de fortes chaleurs…

Opter pour des voitures moins polluantes
Des véhicules bien entretenus, des carburants propres (GPL, GNV, les véhicules électriques), des équipements anti-pollution (pots catalytiques, filtres à particules).

Consommer autrement

Tout bien ou aliment acheté produit une pollution, même faible, lors de sa fabrication ou de son transport jusqu’au magasin. Après, il restera un déchet, au moins l’emballage, dont le traitement sera aussi source de pollution…

Mieux choisir ses produits avant d’acheter
Moins d’emballages, moins d’aérosols, plus de produits rechargeables, plus de produits locaux…c’est moins de polluants rejetés dans l’air, moins de transports et moins de déchets à traiter.

Trier après usage
Des déchets mal triés, ce sont des déchets moins bien valorisés et plus fréquemment enfouis.


À lire aussi

  • Terre en partage

    Sur la parcelle dite des « Petits-Ponts », le parc du Sausset vous invite à participer à l'émergence d'une nouvelle forme d'agriculture : non seulement urbaine et écologique, mais aussi citoyenne et collaborative.

  • Made In Seine-Saint-Denis

    In Seine-Saint-Denis rend visible la production et les initiatives locales avec Made In Seine-Saint-Denis, la nouvelle appli qui recense tous les lieux d'agriculture urbaine, d'alimentation durable et du réemploi en Seine-Saint-Denis. Trouvez des lieux et des produits près de chez vous !

  • Observ’acteur

    Depuis douze ans, l’ODBU se mobilise pour partager la connaissance sur la biodiversité avec les citoyen·ne·s. Les habitant·e·s ont aussi un rôle déterminant à jouer grâce aux sciences participatives !

picto plus marron

Dans le magazine

picto plus orange