logo Seine-Saint-Denis, le Département

Un nouveau pont pour franchir la Seine entre Saint-Denis et l’Île Saint-Denis

Séparés l’un de l’autre de 2,3kms, les ponts de Saint-Ouen et de L’Ile-Saint-Denis ne permettent pas de réduire l’obstacle créé par la Seine, en particulier pour les piétons et les cycles.

Dans ce contexte, le Département de la Seine-Saint-Denis réalise un nouveau pont qui reliera le nouvel éco quartier fluvial de l’Ile Saint-Denis et le futur quartier Universeine de Saint-Denis et qui offrira un accès direct depuis L’Ile-Saint-Denis vers la future gare Pleyel du grand Paris (M13, M14, M15, M16, M17). Il sera réservé aux transports collectifs et aux modes actifs (vélos et marche) et inaccessible aux voitures. Le maître d’œuvre Artélia / Lavigne & Chéron / Philippon-Kalt a été désigné pour réaliser cette infrastructure.

Ce projet s’inscrit également dans une réflexion plus large de réaménagement du secteur, accélérée par l’organisation des jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. En effet, les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis et de L’Ile-Saint-Denis ont été choisies pour accueillir le futur village des athlètes, dont les deux parties seront reliées par ce futur pont.

L’objectif de ce projet est de favoriser l’utilisation des modes de déplacement doux et collectifs et de permettre l’accès du public aux berges, y compris aux personnes à mobilité réduite.
Les berges de Seine et le quai Chatelier (RD1Bis) feront l’objet d’un traitement paysager et d’aménagements particuliers pour recréer des lieux de vie autour de la Seine et transformer le cadre de vie des habitants.

Le coût global de l’opération est estimé à 22,1 millions d’euros HT dont 16,66M€ de travaux. Ce projet est financé dans le cadre de l’organisation des jeux olympiques et paralympiques.

Les travaux devraient débuter à l’horizon 2020 pour une livraison de l’ensemble des aménagements et de l’ouvrage fin 2022.


À lire aussi

  • Plan Mobilités Durables

    En adoptant un Plan Mobilités Durables pour la période 2016-2020, la Seine-Saint-Denis innove, investit pour améliorer et transformer ses 345 kilomètres de routes départementales, et créer 30 kilomètres de voies cyclables.

picto plus marron

Dans le magazine

picto plus orange