L’aventure olympique en Seine-Saint-Denis

Depuis la candidature de Paris pour l’obtention des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le Département s’est fortement mobilisé pour faire de la Seine-Saint-Denis le cœur de ces futures olympiades et que ses habitant·e·s bénéficient durablement de cet événement. Retour sur les grandes étapes.

En Seine-Saint-Denis, nous sommes prêt·e·s !

C’est le 23 juin 2015, au siège du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) à Paris que les acteur·rice·s du secteur public et le mouvement sportif, en présence du Président du Département annoncent officiellement la candidature de Paris pour l’accueil des Jeux olympiques et paralympiques. Cela fait plusieurs mois que le Département travaille en réalité sur ce projet.

Le Département défend auprès des principaux·ales acteur·rice·s de ce projet fou, les atouts de la Seine-Saint-Denis, territoire jeune, dynamique, en pleine transformation urbaine, pour accueillir un grand nombre d’éléments cruciaux de cette candidature. Ce sera par exemple comme lors des candidatures précédentes la piscine olympique, mais cette fois ci également le village olympique et paralympique. Pour se faire il s’appuie sur sa connaissance du territoire et de l’expertise des politiques publiques départementales pour alimenter ce qui est à l’époque l’Association Ambition Olympique et Paralympique (AAOP), coprésidée par Tony Estanguet.

Au fur et à mesure des mois, le projet se précise et s’ancre de plus en plus dans le département : implantation du village à Saint-Denis, L’Île-Saint-Denis et Saint-Ouen pour conforter les transformations engagées hier dans les années 90 par l’accueil du Stade de France et s’appuyer sur l’arrivée demain du pôle gare du Grand Paris Pleyel. Le Département obtient que dans le dossier de candidature soit présenté un élément jamais proposé dans un dossier candidature : un village des médias, permettant d’accueillir les journalistes pendant les JOP.

L’année 2016 est celle de l’engagement avec de nombreuses réunions de concertation avec des acteur·rice·s du territoire dans le cadre de la démarche "Faites vos Jeux" lancée par Paris 2024 afin de recueillir des propositions pour l’organisation de futurs Jeux à Paris et en Seine-Saint-Denis. Une mobilisation tournée également vers le grand public de manière plus festive avec, durant la candidature, l’organisation de nouveaux événements sportifs sur le territoire : Run & Fun au parc Georges-Valbon, les 24km pour 2024, la Nuit du Judo, les 24h de water-polo... afin de faire profiter à toutes et tous de la dynamique olympique. Par ailleurs, et dans le but de faire rayonner l’héritage sur l’ensemble du territoire et créer des liens nouveaux à l’occasion des JOP avec Paris, le Conseil départemental signe avec la ville de Paris et les quatre territoires de Seine-Saint-Denis (EPT) une convention de coopération le 23 juin 2016 au parc départemental des sports de Marville.

En septembre 2017 à Lima, le Président du Conseil départemental est aux côtés de Tony Estanguet et d’Anne Hidalgo pour la désignation de Paris 2024.

La Seine-Saint-Denis, territoire des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024

Avec l’obtention des Jeux, le Département est devenu officiellement un territoire olympique et s’est vu doté par le Comité international olympique (CIO) du droit d’utiliser l’appellation de "collectivité hôte" des Jeux de Paris 2024.

Cette position symbolique s’est également traduite par la place consolidée du Conseil départemental dans l’organisation des Jeux, représenté par deux membres avec voix délibérative au Conseil d’administration de Paris 2024 et la nomination de son président, Stéphane Troussel, au bureau de Paris 2024. La Seine-Saint-Denis peut ainsi faire entendre sa voix et sa vision dans l’organisation du plus grand événement planétaire.

Le territoire est aussi représenté à la Solideo (la structure chargée de la réalisation et la supervision des ouvrages olympiques pour les Jeux de Paris 2024) avec un membre au bureau et un membre au Conseil d’administration.

L’année 2018 est celle de la mise en place de la stratégie héritage des Jeux de 2024. Cette stratégie, qui vise à assurer l’utilité des Jeux pour le territoire au-delà de l’événement sportif, s’est matérialisée avec le lancement en juin de la Fabrique des Jeux, démarche co-portée par le Département et les grand·e·s acteur·rice·s de la Seine-Saint-Denis (mouvement sportif, réseaux d’entreprises, secteurs culturels et éducatifs etc.) pour travailler ensemble aux projets utiles à l’héritage. En septembre 2018, le Département est l’un des tout premiers acteurs publics engagés dans le projet de Paris 2024 à lancer un plan de mobilisation départemental pour accompagner l’accueil des Jeux.

En 2019, il initie plusieurs grandes priorités de l’héritage pour la Seine-Saint-Denis : une grande mobilisation pour améliorer l’apprentissage de la nage avec notamment la construction de piscines dans le cadre des Jeux, et du plan piscine départemental, mais également pour permettre de promouvoir des innovations et expérimentations en matière de recrutement de maîtres-nageurs, d’accessibilité des bassins, d’innovations numériques dans l’apprentissage. Il fait également l’annonce de la construction du PRISME, premier équipement entièrement dédié à la pratique du handisport et sport adapté réalisé en conception universelle qui vient d’intégrer début 2020 la stratégie héritage paralympique de Paris 2024, ou encore de son plan Vélo Seine-Saint-Denis 2024 qui permettra de rendre à l’horizon 2024 l’ensemble des voiries départementales cyclables d’ici les Jeux.

Enfin, l’organisation des Jeux de Paris 2024 s’ancrera un peu plus en Seine-Saint-Denis dès 2021 lorsque Paris 2024 et la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (Solideo) et leurs 4 500 salariés s’installeront sur le territoire séquano-dionysiens pour mener à bien ce projet.


À lire aussi

  • Activités éducatives de sport et de loisirs

    À certaines conditions, le sport et les loisirs peuvent contribuer à l’épanouissement et à la réussite des enfants et des jeunes.

  • Sport scolaire

    Aide aux associations sportives des collèges de la Seine-Saint-Denis, soutien aux actions menées par l’UNSS 93 et Jeux des collèges.

  • Les équipements sportifs

    Pour contribuer à promouvoir la pratique sportive pour tout public et à tous les niveaux, le Département agit sur l’offre d’équipements sportifs selon deux axes : la gestion d’équipements et le soutien financier aux communes et associations du Département.

Dans le magazine