logo Seine-Saint-Denis, le Département

Soutien à l’éveil et à l’éducation artistique et culturelle

Soucieux d’inscrire son action dans le cadre d’un parcours de vie, le Département contribue à la rencontre avec les œuvres et les artistes et à l’expérimentation par la pratique artistique et culturelle, en développant de nombreux projets à destination de la population dès le plus jeune âge, notamment dans les structures de la petite enfance et les collèges. L’ensemble des projets s’attache à prendre en compte les enjeux artistiques, culturels et pédagogiques et à s’adresser aux plus jeunes et aux personnels qui les encadrent.

Actions à destination des collégiens

La Culture et l’Art au Collège

Les parcours « Culture et Art au Collège » (CAC) s’adressent aux 130 collèges publics de la Seine-Saint-Denis et ont pour singularité de placer au cœur des projets la relation aux artistes et aux scientifiques. L’ambition est de contribuer à l’ouverture culturelle des élèves , en leur permettant de comprendre les processus de création d’une œuvre ou d’une recherche et ainsi les aider à développer leur regard critique. Les CAC sollicitent tous les champs de la création artistique et scientifique : théâtre, danse, musique, littérature, arts du cirque, cinéma, arts numériques et visuels, arts appliqués, architecture, patrimoine, sciences humaines, sciences dures …
Le dispositif CAC prend la forme d’un appel à projets auprès des structures culturelles et scientifiques qui co-élaborent des projets avec les collèges.
Le Département travaille très étroitement avec l’Éducation nationale et la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC d’Île-de-France) pour assurer aux collèges des projets pertinents, en lien étroit avec leur projet d’établissement. Le Département prend en charge chaque année jusqu’à trois parcours culturels et artistiques par collège.
Le descriptif des parcours CAC en cours dans chaque collège est en accès libre sur la plateformeCAC.
Pour l’année scolaire 2020-2021, 274 nouveaux parcours sont déployés au sein des 120 collèges qui ont répondu présent.

Appel à projets

Toute structure culturelle ou artistique qui le souhaite peut répondre à l’appel à projets via une téléprocédure sur la plateformeCAC. Le dépôt des candidatures est ouvert de mars à mai, chaque année pour l’année scolaire à venir.
Pour toute question écrivez à cac@seinesaintdenis.fr ou rendez vous sur https://ressources.seinesaintdenis.fr/Appel-a-projets-Culture-et-Art-au-college pour accéder au cahier des charges.

Résidences In situ

Le Département de la Seine-Saint-Denis met en place, depuis 2007, une dizaine de résidences de création dans les collèges chaque année.
Ces résidences s’appuient sur la rencontre entre artistes ou chercheurs et élèves, autour d’une création artistique ou d’un travail de recherche. Elles permettent tout à la fois de mettre en partage un travail professionnel, de soutenir la création ou la recherche contemporaine, et d’intégrer l’équipe pédagogique et les élèves dans une démarche inclusive, participative et collaborative, dans le cadre global du projet d’établissement.
Chaque résidence est singulière et unique. Elle se conçoit en fonction du territoire et du contexte de l’établissement scolaire, mais aussi de l’histoire et des évolutions à l’œuvre au sein de chaque établissement. Les résidences sont ainsi le fruit d’un dialogue nourri entre une équipe pédagogique et une structure culturelle, en vue d’un jumelage entre les deux parties et d’une collaboration étroite avec les artistes ou chercheurs associés.
Elles doivent permettre une rencontre et une implantation durable sur le collège afin d’associer pleinement les élèves, la communauté éducative, les familles et les acteurs du territoire. En cela, elles viennent « bouleverser » la vie d’un établissement scolaire de manière pleinement organisée, identifiée et co-construite entre les différents partenaires.
Pour l’année scolaire 2020-2021, les structures culturelles suivantes sont jumelées à des collèges du département :

  • Le Centre Tignous, avec les artistes Flore Dallennes, Héloïse Lenglet et Céline Pelcé
  • Le Surnatural Orchestra, avec les artistes Fanny Ménégoz, Anne Paloméres et Marie-Edith Roussillon
  • Le CENTQUATRE, avec les artistes Agathe Joubert et Pauline Vialatte de Pémille
  • Périphérie et Bibliothèques en Seine-Saint-Denis, avec les artistes Bijan Anquetil, Paul Costes et Marin Fouqué
  • Le Centre national de la Danse, avec l’artiste Bruno Benne
  • Villes des Musiques du Monde, avec l’artiste et chercheuse Naïma Yahi
  • Côté Court, avec l’artiste Itvan Kebadian
  • RIPOSTE, avec l’artiste D’de Kabal
  • F93, avec un collectif de chercheurs et d’artistes

Œuvres en résidence

Les collèges peuvent accueillir des œuvres de la collection départementale d’art contemporain au sein de l’établissement. L’accrochage est accompagné d’un parcours ambitieux de médiation et d’action culturelle en présence d’artistes ou de commissaires, grâce au partenariat tissé entre le Département et l’association Citoyenneté Jeunesse. Ce dispositif se déploie dans le cadre des parcours Culture et Art au Collège et s’inscrit pleinement au sein du Projet Image.

Projets d’éducation aux regards

L’omniprésence des images dans notre environnement influe grandement sur nos comportements et notre perception du monde. Les plus jeunes sont à la fois consommateurs, créateurs et diffuseurs d’images, sans forcément avoir les clés nécessaires à leur compréhension ni la capacité à prendre du recul.
Les Projets d’éducation aux regards ont pour objectif de réunir, autour des élèves, les conditions nécessaires à la construction d’un véritable « regard » à destination de tous les types d’images.
Chaque parcours s’adresse à une classe et s’organise en trois temps principaux – ateliers de pratique et temps de réflexion, sorties et restitution –, sur toute une année scolaire et pour environ 50 heures.
Dans le cadre des enjeux développés par le Projet Image, les 4 associations constitutives du Projet Image (Côté Court, Cinémas 93, Périphérie, et Citoyenneté Jeunesse), mettent en œuvre chaque année des projets d’éducation aux regards qui explorent les frontières entre réalités et fictions.

Résidences de journalistes

Dans le cadre du projet Image, le Département porte une attention particulière à l’éducation aux médias.
Il soutient ainsi l’association Citoyenneté Jeunesse pour la mise en œuvre de 4 résidences de journalistes, sur une durée de 6 à 8 mois, dans des collèges du département. Chaque résidence se décline en temps de rencontres et d’ateliers avec les élèves autour d’un projet monté en collaboration avec une équipe d’enseignant⋅e⋅s, et en lien avec le travail mené par les journalistes.
Il s’agit de questionner le travail d’écriture journalistique sous toutes ses formes, la prise de recul, la subjectivité et la construction d’un point de vue sur le monde.
Les 4 collèges impliqués sont mis en réseau avec une thématique partagée qui permet des temps d’échanges communs entre les élèves des établissements et la mise en partage des productions réalisées. Pour accompagner le lien entre ces projets, un⋅e artiste est impliqué⋅e dans le projet dans le cadre d’un PER itinérant.

Actions à destination de la petite enfance

Hisse et oh !

Plonger au cœur de l’enfance pour y puiser l’inspiration et la partager, c’est ce que font chaque année depuis 2009, les artistes invités par le Département le temps d‘un projet « Hisse et Oh ! » dans les crèches et centre de protection maternelle et infantile de Seine-Saint-Denis.
Parce que l’expérience de l’art et de la culture, dès la petite enfance, contribue à l’épanouissement, au développement harmonieux et au bien-être des tout-petits, ces artistes sont accueilli⋅e⋅s en immersion dans une structure de la petite enfance et développent avec l’équipe professionnelle, les enfants et les familles pendant 3 à 6 mois, un projet à chaque fois singulier.
Auteurs et autrices, illustrateurs et illustratrices de livres pour enfants, compagnies de théâtre, chorégraphes, danseurs et danseuses, musiciens et musiciennes, marionnettistes, artistes de cirque, photographes, plasticien⋅ne⋅s, réalisateur⋅rice⋅s de films d’animation… toutes les disciplines peuvent être convoquées.
Pour chaque saison culturelle, 11 résidences s’implantent au sein des structures de la petite enfance (crèches et centre de PMI).

- Découvrez ici la programmation de l’année

Politique livre et petite enfance

Parce que la lecture est la pratique culturelle qui conditionne l’accès à toutes les autres, le Département en a fait depuis longtemps un axe important de sa politique culturelle.
Les crèches et les PMI contribuent, en partenariat avec d’autres institutions, à mettre les enfants en relation avec les ressources artistiques et culturelles dont chacun a besoin pour se construire et développer ses capacités de penser et d’agir. Ce faisant, elles participent au développement des pratiques culturelles de toute la famille.

Des livres et des lectures dès la petite enfance

Une familiarité heureuse avec les livres et les histoires, dès les toutes premières années de la vie, favorise le développement harmonieux du langage, de la pensée et de la personnalité de l’enfant.

Dans les 55 crèches départementales et dans plus de 80 centres de Protection maternelle et infantile, les livres sont dans toutes les mains !

Pour que chaque enfant ait la possibilité et la liberté de choisir des lectures à sa mesure, les crèches et PMI sont dotées d’un choix important de livres pour enfants, régulièrement renouvelés. Les professionnel.le.s veillent à la qualité et à la diversité des livres proposés. Lectures à la demande, salons de lecture avec les familles, prêts de livres… nombreux sont les projets portés par les professionnel⋅le⋅s qui contribuent à la qualité de l’accueil fait à l’enfant et à sa famille.

Livres et lecture en famille

En offrant pour la première fois un livre à chaque enfant accueilli dans une crèche départementale en 1989, le Département a été pionnier en la matière. Ce cadeau fut pour beaucoup le premier livre pour bébé de la bibliothèque familiale. Depuis cette date, des albums sélectionnés par les professionnel.le.s des crèches et des PMI, sont offerts chaque fin d’année dans les crèches départementales aux tout-petit.e.s et à leurs parents, et viennent enrichir les bibliothèques des salles d’attente des PMI.
Parce que la lecture est la pratique culturelle qui conditionne l’accès à toutes les autres, le Département en a fait depuis longtemps un axe important de sa politique culturelle.
Les crèches et les PMI contribuent, en partenariat avec d’autres institutions, à mettre les enfants en relation avec les ressources artistiques et culturelles dont chacun a besoin pour se construire et développer ses capacités de penser et d’agir. Ce faisant, elles participent au développement des pratiques culturelles de toute la famille.


mis à jour le 17 mai 2021

À lire aussi

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    

Dans le magazine

              {{numReponses_meme_sujet_mag}}
              {{reponses_meme_sujet_mag}}
            
  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange