L’Aide au film court en Seine-Saint-Denis

Historiquement, la Seine-Saint-Denis possède un réseau de cinémas fort et dynamique. Découvrez la carte des salles près de chez vous.

Engagé depuis de nombreuses années en faveur de la création cinématographique et audiovisuelle, le Département met en œuvre depuis 2005 un dispositif de soutien au court métrage. Chaque année, le Département reçoit environ 200 candidatures et sélectionne une dizaine de films, pour un soutien de 15000€ en moyenne.

Le calendrier, modalités d’inscription et règlement sont consultables sur le site de l’association Cinemas93.

Pour des raisons tant techniques qu’économiques, le film de court métrage est le premier pas vers la réalisation pour de nombreux cinéastes.Le court métrage est considéré souvent d’un comme un véritable laboratoire, et représente un espace de liberté, d’innovation et de recherche, qui touche à tous les genres et à une multiplicité de formes.

Le dispositif d’Aide au film court en Seine-Saint-Denis s’inscrit dans le cadre d’une convention de développement cinématographique entre l’État (Ministère de la Culture et de la Communication – Direction régionale des Affaires culturelles d’Île-de-France – Préfecture de Région d’Île-de-France), le Centre National du Cinéma et de l’image animée, la Région Île-de-France, la ville de Paris et et le Département de la Seine-Saint-Denis qui en définit les modalités d’intervention. En dehors de ce dispositif, le Département ne peut pas intervenir en matière de soutien à la production cinématographique, le cinéma étant un secteur concurrentiel.

La sélection des œuvres se fait sur visionnement d’un premier montage images du film, en deux temps, par une commission de présélection et par une commission plénière, toutes deux constituées de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel et des arts visuels. Ces commissions ont pour mission d’examiner la qualité artistique des œuvres candidates, ainsi que leur faisabilité. Elles sont réunies deux fois par an, au printemps et à l’automne.

L’Aide au film court en Seine Saint Denis s’articule en trois étapes :

Une aide à la production

Cette aide financière, plafonnée à 20 000 €, est versée par le Département de la Seine-Saint-Denis à la structure de production (société ou association) sur avis d’une commission professionnelle. Elle est :

  • destinée aux films non finalisés, n’ayant pas fait l’objet de diffusion publique et dont la durée définitive doit être inférieure à 60 minutes (durée estimée du film achevé, générique compris)
  • ouverte aux fictions, documentaires de création, films expérimentaux, films d’animation, vidéos d’artistes
  • sans obligation de tournage ou de domiciliation sur le territoire
  • sans distinction de support (argentique ou numérique).

Une aide à la diffusion

La diffusion assure le lien entre les œuvres, le territoire, et ses publics. Des projections des films bénéficiaires de l’Aide au film court sont ainsi organisées en Seine Saint-Denis par l’association Cinémas 93 . A destination de tous les publics, ces projections sont des moments de rencontre et d’échange avec les auteurs sur leurs films et leurs pratiques. Elles se font en lien avec les salles de cinéma, les lieux arts visuels, les centres sociaux, les dispositifs d’éducation artistique et culturelle. Cet accompagnement de la part des réalisateurs est rémunéré.

Une aide au développement

Si l’auteur-réalisateur bénéficiaire de l’aide développe un nouveau projet de film (court ou long métrage) dans les douze mois suivants l’achèvement du film soutenu, il se verra attribuer une bourse en numéraire de 2 000 € par le Département de la Seine-Saint-Denis.

Ainsi le département a soutenu les premiers films de Olivier Babinet, Mati Diop, Marie Voignier, Damien Manivel, Emmanuel Marre, Thomas Cailley, Yassine Qnia, Sébastien Betbeder, Davy Chou, Thomas Salvador, Guillaume Brac, Bojina Panayotova, Laura Henno, Laura Huertas Milan, Bertrand Mandico, Gaëlle Boucand, Mohamed Bourouissa, Samir Ramdami, Joao Nicolau, Sophie Letourneur, Lucile Chauffour, Christelle Lheureux

D’autres régions, départements et villes sont engagés dans le soutien au court métrage. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le Panorama des interventions territoriales.


À lire aussi

  • Soutien aux artistes et aux compagnies

    Le Département soutient de nombreux projets d’artistes et de compagnies dans divers domaines, avec une attention particulière portée à la création contemporaine.

  • Soutien aux équipements culturels

    Les équipements culturels diffusent une offre artistique pluridisciplinaire, représentative de la diversité des esthétiques et contribuent au maillage culturel du territoire.

  • Soutien aux festivals et aux réseaux

    Le Département soutient de nombreux festivals, manifestations culturelles et réseaux de professionnels de la culture, afin que la diversité et l’innovation en matière de création artistique soient durablement assurées.

Dans le magazine