Visite du chantier du Centre de dépistage de Montreuil

le 20 mai 2015

La santé en Seine-Saint-Denis n’a pas de prix !

Mardi 19 mai, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, s’est rendu au Centre départemental de dépistage et de prévention sanitaire de Montreuil afin de faire une visite du chantier en cours dans les locaux et de rencontrer les agents du Conseil départemental qui y travaillent dans le cadre des Actions de santé recentralisées (ASR) assurées par le Département.

La subvention qui permet au Conseil départemental d’assurer ces politiques publiques de santé a été sauvée en octobre dernier, suite à un bras de fer de plusieurs mois avec le Ministère des Affaires sociales et de la santé. L’Agence Régionale de Santé (ARS), qui verse désormais au Département la majeure partie de cette subvention, souhaite à son tour remettre en cause ce financement, mettant par la même en danger des politiques sanitaires pourtant essentielles en Seine-Saint-Denis.

La remise en cause de ce financement de 1,3 million d’euros aurait des conséquences lourdes pour la santé publique en Seine-Saint-Denis :

  • fin de la mise à disposition gratuite de 15 000 vaccins pour nouveau-nés
  • remise en cause des missions de lutte contre la tuberculose, notamment les dépistages actifs auprès des populations les plus à risques comme le recommande l’Organisation mondiale de la santé (OMS)
  • remise en cause du déploiement des missions du futur Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic des IST (CeGIDD).

Stéphane Troussel a profité de ce déplacement pour interpeller l’ARS Île-de-France sur la nécessaire pérennisation des crédits alloués aux ASR.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380