Visite d’un Centre Départemental de Dépistage et de Prévention Sanitaire

le 28 mai 2014

Mercredi 28 mai à 14 heures, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, se rendra au centre départemental de dépistage et de prévention sanitaire (CDDPS) situé à Aubervilliers.

Plus que jamais, la Seine-Saint-Denis doit bénéficier d’un service public de santé fort !

Mercredi 28 mai à 14 heures, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, se rendra au centre départemental de dépistage et de prévention sanitaire (CDDPS) situé à Aubervilliers, un des sept CDDPS qui permettent aux Séquano-dionysiens de bénéficier d’une vaccination par le BCG, d’une consultation médicale spécialisée, de conseils et d’accès aux droits mais également d’un dépistage de la tuberculose.

Cette visite est organisée alors que pèsent de graves menaces sur les actions de santé du Conseil général qui ne bénéficiera plus d’une dotation de 1,4 millions d’euros attribuée par la CPAM, dotation qui lui permettait de financer ses actions de santé, notamment le dépistage de la tuberculose ou les campagnes de vaccinations.

À l’heure où le taux d’incidence de tuberculose en Seine-Saint-Denis est le plus élevé de France et où tous les indicateurs santé se dégradent, il n’est pas admissible que le Conseil général n’ait plus les moyens de mettre en œuvre les actions de dépistage et de veille sanitaire.

Stéphane Troussel a interpellé par courrier Marisol Touraine, Ministre de la Santé, afin de l’alerter sur les conséquences de l’arrêt du versement de cette dotation mais également pour l’informer qu’il se verrait contraint de mettre l’Etat devant ses responsabilités en lui rendant les compétences que le Conseil général assure à la place de l’État, si toutefois une solution pérenne n’était pas trouvée rapidement.

Les chiffres clés du CDDPS d’Aubervilliers (2012) :
Tuberculose : 1000 consultations
Vaccination : 273 vaccins administrés
IST : 1500 consultations donnant le plus souvent lieu à un dépistage
Accès aux droits : 77 personnes reçues et orientées

« Marisol Touraine doit rapidement assurer au Conseil général et plus encore aux habitants de la Seine-Saint-Denis que les politiques de santé publique ne soient pas sacrifiées sur l’autel de la rigueur. » Stéphane Troussel
À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380