Communiqué de presse - 26 novembre 2021Violences faites aux femmes : le Département de la Seine-Saint-Denis, avec le soutien de l’Agence française de développement, pose les bases d’un Observatoire international

Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis et Rémy Rioux, Directeur général de l’Agence française de développement (AFD) ont signé ce vendredi 26 novembre une convention marquant le lancement officiel du projet FICOL, « Pour des territoires protecteurs des femmes victimes de violences ».
Cette convention pose les bases d’un Observatoire international contre les violences faites aux femmes, dans le prolongement du travail engagé depuis 2002 par l’Observatoire départemental de la Seine-Saint-Denis.

La signature a eu lieu à l’Hôtel du Département à Bobigny, à l’occasion de la clôture de la semaine de visite en France des représentant·e·s du Gouvernorat de l’île de Ngazidja aux Comores et de la municipalité de Jenine en Palestine, la délégation vietnamienne n’ayant pas pu se joindre à ces visites. Elle intervient également au lendemain de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Le projet FICOL est piloté par l’Observatoire départemental des violences envers les femmes, en collaboration avec la Direction Europe International du Département de la Seine-Saint-Denis. Il est permis par le soutien du Ministère des affaires étrangères et européennes, en partenariat avec l’AFD qui cofinance le projet à hauteur de 1,5 millions d’euros.

Il consiste en l’accompagnement des trois collectivités partenaires vers la mise en place de leur propre Observatoire local de lutte contre les violences envers les femmes.

Trois objectifs majeurs sont poursuivis

  • Développer la création d’Observatoires de lutte contre les violences faites aux femmes partout dans le monde, en fournissant un diagnostic territorialisé sur l’ampleur des violences faites aux femmes et les ressources existantes sur le territoire puis en mettant en place un plan d’action au niveau local avec un programme de formation à destination des professionnel·le·s, acteurs et actrices de terrain (services publics, police, justice, associations) ainsi que la rédaction d’un guide pour l’accompagnement des femmes victimes de violences ;
  • Contribuer à l’émergence d’un réseau mondial de collectivités territoriales impliquées dans la lutte contre les violences envers les femmes, avec la participation des partenaires « FICOL » à des rencontres internationales, des échanges, des formations ; en rédigeant une Charte internationale de lutte contre les violences faites aux femmes ;
  • Sensibiliser à la lutte contre les violences faites aux femmes, avec des actions à destination du grand public en Seine-Saint-Denis (lors de rencontres, formations, appels à projet…).

Cités et Gouvernements Locaux Unis, l’organisation mondiale des collectivités territoriales dont Stéphane Troussel co-préside la commission « inclusion sociale, démocratie participative et droits humains », participait également à la délégation. CGLU aide le Département à constituer des réseaux d’échanges, de savoir et de plaidoyers avec d’autres collectivités engagées (Iztapalapa dans la banlieue de Mexico, Quito, Montevideo, Barcelone, Libreville, et le réseau des femmes élues locales africaines).

« En engageant de longue date notre Département dans la lutte contre les violences faites aux femmes, nous avons pu développer en Seine-Saint-Denis un savoir-faire et des dispositifs largement reconnus. C’est fort·e·s de cette expérience, acquise avec notre Observatoire départemental, que nous sommes particulièrement fier·e·s avec Pascale Labbé, Vice-présidente à l’égalité femmes-hommes et en charge de l’Observatoire des violences envers les femmes et Abdel Sadi, Conseiller délégué aux relations internationales et européennes, de pouvoir porter aujourd’hui plus loin ce combat. Si des partenariats avaient déjà été engagés à l’étranger (Comores, Palestine, Vietnam…) le projet FICOL, nous permettra ainsi, grâce au soutien de l’Agence française de développement, de renforcer la dimension internationale de notre action. »
Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis
« Au lendemain de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, je suis particulièrement fier d’annoncer le lancement d’un Observatoire international contre les violences faites aux femmes, en partenariat avec le département de la Seine Saint Denis. L’engagement du département de longue date sur ce sujet est remarquable et nous sommes persuadés, à l’AFD, que son expérience inspirera des collectivités territoriales du monde entier et sera nourrie de ces échanges internationaux. Les statistiques sur ce sujet sont bouleversantes : 1 femme sur 3 dans le monde a subi des violences physiques et/ou sexuelles. Il y a urgence à agir ! Alors inspirons-nous les uns les autres pour faire émerger une communauté d’acteurs et actrices mobilisés dans la lutte contre ce fléau, pour protéger durablement les femmes et les filles. »
Rémy Rioux, Directeur général de l’Agence française de développement
Communiqué de presse - 26 novembre 2021 (PDF - 510.8 ko)
Communiqué de presse - 26 novembre 2021

Sur le même sujet

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    

Dans le magazine

              {{numReponses_meme_sujet_mag}}
              {{reponses_meme_sujet_mag}}
            
  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange