"Une bonne nouvelle pour les jeunes de Seine-Saint-Denis"

le 14 août 2013

Stéphane Troussel, le Président du Conseil général, exprime sa satisfaction de voir le département compter parmi les dix territoires pilotes du dispositif "Garantie Jeunes" annoncé mardi 13 août par Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre.

PNG - 4.4 ko

Suite à l’annonce faite par Matignon hier soir sur le choix des territoires pilotes de la "Garantie Jeunes", je tiens à exprimer ma satisfaction.Trois mois après avoir candidaté, la Seine-Saint-Denis compte parmi les dix territoires pilotes pour la mise en place de ce dispositif.

Ce dispositif de soutien aux jeunes confrontés au risque de pauvreté vient combler une déficience dans nos politiques d’emploi et d’insertion, qui laissait les jeunes les plus en difficulté, (ceux qui ne sont "ni dans l’emploi, ni en formation, ni dans l’éducation nationale"), les plus démunis dans la recherche d’un emploi. Désormais, plusieurs centaines d’entre eux devraient bientôt pouvoir compter, en Seine-Saint-Denis, sur un appui financier doublé d’un accompagnement intensif.

C’est une rupture bienvenue avec une certaine logique qui voulait que les jeunes, (la catégorie de population la plus exposée au risque de chômage), aient à endurer la précarité pour espérer atteindre l’autonomie. Cette logique était celle portée par la droite pendant dix ans. Ainsi, la "Garantie jeune" est elle aussi une rupture avec ce défaitisme qui voulait que pour certains, tout avait déjà été essayé. Comme si à 20 ans, on pouvait déjà avoir réussi ou raté sa vie.

Avec les services de l’Etat, avec nos partenaires départementaux de l’insertion, avec les nombreuses entreprises de notre territoire, nous mettrons tout en œuvre pour transformer ce ballon d’essai dans les mois à venir. La "Garantie jeune" mettra sans doute du temps à monter en charge, mais elle est la preuve manifeste que l’Europe, les États et les territoires peuvent travailler ensemble à des solutions volontaristes face à la crise de l’emploi qui frappe nos jeunes.

Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Zoom sur la "Garantie jeune"

Le Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale adopté au début de l’année par le Gouvernement comportait le projet de création d’une "garantie jeunes". Elle propose aux moins de 25 ans en situation d’isolement et de grande précarité un accompagnement renforcé vers l’emploi et l’autonomie, avec une allocation d’un montant équivalent au revenu de solidarité active (RSA) pendant les périodes sans emploi ni formation.

Inscrite dans un contrat d’engagements réciproques entre le jeune et la mission locale, la "garantie jeunes" doit apporter une réponse à la situation particulièrement difficile des jeunes isolés et sans ressources, non couverts par le RSA, qui ont besoin d’être aidés et accompagnés pour s’insérer dans la vie professionnelle.

Une démarche de phase pilote dans 10 entités territoriales dont la Seine-Saint-Denis devrait précéder la généralisation de cette mesure nouvelle à l’ensemble du territoire.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 410