Un téléphone d’alerte pour les personnes âgées vulnérables

Le Département a signé lundi 2 février 2015 une convention avec l’État, permettant la mise en place expérimentale d’un téléphone portable d’alerte pour les personnes âgées en situation de vulnérabilité.

JPEG - 59 ko

Il y a six ans, la Seine-Saint-Denis adoptait le téléphone de grand danger pour les femmes victimes de violences conjugales, initiative pionnière en France. Désormais, il existera aussi le téléphone portable d’alerte pour les personnes âgées en situation de vulnérabilité, autre population à risques.

En partenariat avec l’État, le Département a en effet lancé lundi l’expérimentation d’un appareil dont le déploiement doit renforcer la protection des personnes âgées fragilisées du fait de leur isolement ou d’une perte d’autonomie.
Le but poursuivi : en cas d’agression ou de menace, la personne concernée pourra déclencher via son appareil un signal GPS. Elle sera en même temps mise en relation avec un opérateur qui déterminera l’urgence de l’appel et pourra, le cas échéant, avertir les services de police via un numéro réservé.

Fruit d’une collaboration entre le Département, la préfecture de la Seine-Saint-Denis, la direction territoriale de la sécurité de proximité (DTSP) en Seine-Saint-Denis et la société Vitaris, ce système doit permettre d’endiguer une recrudescence d’attaques sur des personnes âgées isolées, constatée ces dernières années.

Pour l’instant, le dispositif se trouve dans sa phase d’expérimentation : 170 téléphones d’alerte seront ainsi remis dans les prochains jours à des personnes âgées volontaires, domiciliées à Aulnay, Bondy, La Courneuve, Montreuil et Saint-Ouen. Celles-ci testeront le système durant trois mois. A terme, si l’expérimentation est jugée concluante, ce dispositif sera élargi à d’autres personnes réunissant les conditions d’attribution d’un tel appareil.

Les signataires de la convention, regroupant le président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel, la secrétaire d’État chargée de la famille et des personnes âgées Laurence Rossignol, le préfet à l’égalité des chances Didier Leschi et le directeur territorial de la DTSP de Seine-Saint-Denis, se sont félicités lundi du lancement de ce dispositif.
Christophe Lehousse

à lire aussi

Euro qui comme Ulysse... Portraits d’habitants

A l’occasion de l’Euro, le Stade de France, temple du sport par excellence sur le territoire du département, accueillera 7 rencontres de la compétition. Pour les quatre matches de la phase de groupes, nous avons décidé de faire témoigner des habitants de Seine-Saint-Denis dont le vécu est lié aux pays qui joueront dans l’enceinte de Saint-Denis.


Session de travail sur la cantine pour les élu.e.s des collèges

Les élu.e.s du Conseil départemental des collégiens se sont réunis en session de travail mercredi 1er juin 2016 à l’Hôtel du département à Bobigny. Reportage.


La jeunesse de Seine-Saint-Denis planche sur le projet de Paris 2024

Retrouvez les différentes propositions des collégiens pour le projet olympique Paris-Seine-Saint-Denis 2024 et votez pour celles qui vous paraissent les plus inspirées. L’enjeu étant qu’elles soient retenues parmi les 100 suggestions finales !


La balade de Jimmy Vicaut au meeting de Montreuil

Mardi 7 juin, le meeting de Montreuil a vu son poulain, Jimmy Vicaut, passer le mur du son et égaler son propre record d’Europe, établi l’année dernière. A deux mois des Jeux, le sprinter du CA Montreuil a frappé fort, dans une soirée qui a aussi connu d’autres belles performances.


Présentation du Chèque réussite à des parents d’élèves au Blanc-Mesnil

A l’occasion de l’ouverture de la plateforme dédiée au Chèque Réussite, Stéphane Troussel, le Président du Conseil départemental, et le Vice-président en charge de l’éducation Emmanuel Constant, se sont rendus au Collège Jacqueline De Romilly au Blanc-Mesnil.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390