Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez les dernières informations à jour en suivant ce lien

Suppression des subventions aux PLAI par la Région

le 17 mars 2016

Derrière une idéologie, un désengagement du logement social.

Valérie Pécresse entend mettre fin au financement régional du PLAI — Prêt Locatif Aidé d’Intégration — dans les communes qui dépassent 30 % de logement social. Par cette mesure, la région cache son désengagement de la politique du logement derrière une idéologie dont l’argumentation laisse perplexe.

Si la région veut mettre fin aux ghettos de riches et aux ghettos de pauvres, elle aura mon soutien. Pour cela, nous connaissons les mesures nécessaires. Mais supprimer des financements à ceux qui construisent pour résoudre la crise du logement dans notre région, et permettent à tous d’avoir accès au logement, n’a aucun sens. Il faut au contraire imposer à ceux qui ne construisent pas de logements sociaux, de combler leur retard. Il faut cesser de subventionner les équipements culturels et sportifs dans les villes qui n’ont pas atteint leur obligation SRU.

Il est trop facile de montrer du doigt les villes qui ont beaucoup de logements sociaux et accueillent les populations les plus pauvres. Comme certains habitants du 16ème arrondissements l’ont montré récemment, le choix de l’entre soi vient aussi des ghettos de riches.

En Seine-Saint-Denis, cette suppression des crédits Région sur le PLAI dans les communes à plus de 30% de logement social correspond à environ 1500 logements construits en moins par an, 22 communes vont être punies par cette mesure.

Alors que les défis que nous devons relever en Ile-de-France en matière de construction sont toujours aussi importants. Les villes qui construisaient ne seront plus soutenues, celles qui ne construisaient pas n’ont toujours pas de raison de le faire. La crise du logement en Ile-de-France et la crise qui a touché le secteur du bâtiment, nécessitent des mesures incitatives, voir contraignantes, et non punitives envers ceux qui construisent.

Cette décision révèle une méconnaissance de la situation et masque mal le désengagement de la Région de la politique du logement social. Elle risque surtout de diminuer encore plus le périmètre de logement accessible au plus grand nombre.

Stéphane Troussel, Président de la Seine-Saint-Denis et Nadège Abomangoli, Vice-présidente chargée de la politique de l’habitat et de la sécurité se rendront demain dans un logement lauréat clé de l’Habitat durable et construit grâce au PLAI, à 15h30 au 8 Rue Maria Leonor

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Déconfinement : le Département de la Seine-Saint-Denis organise une commande massive de masques « grand public » en tissu

Alors que le Président de la République a annoncé un déconfinement progressif à partir du 11 mai, le port de masques de protection sera essentiel pour continuer à lutter contre le Covid-19. Pour y parvenir, le Département de la Seine-Saint-Denis a organisé une commande massive de masques « grand public » en tissu et a proposé aux villes du territoire de s’associer à cette initiative. Une première commande de 200 000 masques arrivera à partir du 11 mai.


Le Département de la Seine-Saint-Denis s’engage auprès de l’AP-HP dans sa stratégie de détection, d’isolement, et d’enquête sur les micro-clusters

Face à l’épidémie de Covid-19 qui touche particulièrement l’Île-de-France depuis plusieurs semaines, et a fortiori la Seine-Saint-Denis, il est indispensable de mettre en place des opérations adaptées et ciblées qui cassent les chaines de contamination. C’est la raison pour laquelle le Département de la Seine-Saint-Denis s’engage pleinement dans la stratégie de détection, d’isolement, et d’enquête sur les micro-clusters proposée par l’AP-HP.


Précarité alimentaire : le Département de la Seine-Saint-Denis débloque une aide exceptionnelle pour les collégien.ne.s

Alors que le confinement dure et devrait être prolongé, les associations d’aide alimentaire font face sur le terrain à des demandes toujours plus importantes auxquelles il est de plus en plus difficile de répondre. Engagé depuis le début de la crise pour faire face au risque majeur que représente la précarité alimentaire, le Département de la Seine-Saint-Denis vient d’acter la mise en place d’une aide financière exceptionnelle pour 25 000 collégien.ne.s.


COVID-19 : la Ville de Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis lancent une campagne d’information multilingue et inclusive

La Ville de Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis, en partenariat avec l’association Vers Paris sans sida, lancent aujourd’hui une communication ciblée vers les personnes qui ont le moins de contact avec les canaux d’information officiels : les personnes les plus précaires et les publics allophones.


Le Département de la Seine-Saint-Denis initie un atelier-challenge géant pour inaugurer le lancement du Salon du Livre et la Presse Jeunesse « virtuel »

Ce 8 avril est inauguré, virtuellement, le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse intitulé « 10e art : les chemins buissonniers de la littérature jeunesse ». Il débutera par un atelier challenge géant initié et porté par le Département de la Seine-Saint-Denis : « BD Foot In Seine-Saint-Denis »


Avec 150 agent.e.s départementaux.ales volontaires, le Département de la Seine-Saint-Denis lance une opération inédite de contact de 50 000 personnes âgées

L’objectif ? Maintenir un lien social essentiel et assurer un soutien auprès de personnes particulièrement fragiles du département.


Le Département de la Seine-Saint-Denis ouvre un internat de collège pour les enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance présumés atteints du COVID-19

Le Département de la Seine-Saint-Denis ouvre à partir du jeudi 2 avril 2020 l’internat du Collège International de Noisy-le-Grand, à destination des enfants placés sous la responsabilité de l’ASE qui seraient suspectés d’être porteurs du COVID-19. Cette initiative, inédite en France, permettra d’anticiper la prise en charge de ces enfants dans les meilleures conditions, si les suspicions de contaminations devaient se multiplier.


COVID 19 : le Département de la Seine-Saint-Denis agit contre la précarité alimentaire

Alors que le confinement fait craindre le risque d’un renforcement des inégalités au sein de la population, le Département de Seine-Saint-Denis mobilise ses ressources pour lutter contre la précarité alimentaire. Dès mercredi, ce sont ainsi 1600 repas qui seront cuisinés et distribués aux personnes les plus modestes de Seine-Saint-Denis, avec l’aide d’associations caritatives. La production de repas pourra monter en charge en fonction des besoins.


Violences faites aux femmes : la Seine-Saint-Denis éloigne les conjoints violents

Face au risque accru de violences dans le cadre conjugal en période de confinement, le Département de la Seine-Saint-Denis prend des mesures pour s’assurer de l’éloignement des conjoints violents.


Le Département de la Seine-Saint-Denis, se mobilise pour la protection des professionnel.le.s effectuant des missions de solidarité relevant de sa compétence

Dans un contexte de pénurie nationale et de priorité donnée aux personnels soignants, ces équipements, qui pourront être utilisés en cas de suspicion de risque, ont pu être mobilisés grâce au soutien de la Ville de Paris.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 460