Succès de la plateforme des stages de 3ème

le 6 décembre 2013

« J’encourage tous les employeurs du département, entreprises, commerçants, artisans, associations, institutions publiques, établissements culturels à accueillir un collégien, pour affirmer leur ancrage local et contribuer à l’éducation de la jeunesse et à la réussite de tous. »
Stéphane Troussel, Président du Conseil général.

Trois semaines après son lancement, le succès de la plateforme des stages du Conseil général de la Seine-Saint-Denis démontre à quel point cet outil est utile et nécessaire aux collégiens du département.

Dès le premier week-end de sa mise en ligne, le site a comptabilisé 24 000 connexions. 980 collégiens ont déposé une candidature et déjà 60 offres ont été pourvues.

Des stages riches en découvertes qui élargissent le champ des possibles

Grâce à cette plateforme, les collégiens pourront découvrir une diversité de métiers comme ceux de la banque et de l’assurance à la BNP, de web designer au sein d’une start-up, de journaliste à Alternatives économiques, les métiers de l’archéologie et de la communication au conseil général.

Le siège de la SNCF ouvrira ses portes aux collégiens qui découvriront la multitude des métiers des collaborateurs qui y travaillent. Orange et La Poste permettront notamment de présenter aux élèves les métiers en lien avec les relations institutionnelles ou les relations humaines.

La richesse des offres proposées permettra d’ouvrir de nouveaux horizons aux élèves, contribuera à nourrir leurs réflexions et leurs ambitions pour l’avenir.

Ce succès est un encouragement et renforce la détermination du Département à poursuivre les démarches engagées auprès des employeurs. Tout l’enjeu est désormais d’amplifier l’offre de stages pour répondre à la demande des collégiens.

http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr/

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380