Stratégie pauvreté - Et maintenant, des paroles aux actes !

le 13 septembre 2018

Depuis maintenant plusieurs mois, 19 Départements proposent de tester le revenu de base en le rendant automatique et ouvert aux jeunes. Le président de la République propose aujourd’hui un revenu universel d’activité. Nous sommes prêts et nous voulons même l’ouvrir aux jeunes ; cela s’appelle le revenu de base ! Et cela suppose de considérablement modifier le financement des allocations de solidarités qui repose sur les plus pauvres.

Pour le reste, rien de nouveau sous le soleil. La plupart des mesures proposées, nous les faisons déjà : plan petite enfance, contrat jeunes majeurs, accompagnement des allocataires du RSA vers l’emploi. La question, c’est la gestion du nombre, et pour cela, il nous faut des moyens supplémentaires afin de renverser la tendance. Emmanuel Macron découvre que l’accompagnement social et professionnel des bénéficiaires du RSA doit être la priorité. Mais aujourd’hui, les Départements ne se contentent pas de verser le RSA : la Seine-Saint-Denis met 20 millions par an dans la politique d’insertion !

Alors même si je dis "banco" pour développer et mettre un coup d’accélérateur à ces mesures sur l’insertion ou l’enfance, j’attends de savoir ce qu’il y a sur la table en termes de moyens. Car comme dit le dicton, "chat échaudé craint l’eau froide".

8 milliards sur 4 ans sont annoncés, cela peut paraître beaucoup. Mais en comparaison, ce que les Départements paient à la place de l’État en matière de RSA, c’est près de 5 milliards chaque année ! Or, on parle de 200 millions pour les 10 territoires démonstrateurs. Surtout, où sera la cohérence si Bercy prend aux collectivités d’une main, ce que Agnès Buzyn leur donne de l’autre ? Et quelle cohérence encore si les mesures du plan pauvreté sont financées par les citoyens modestes via la baisse des APL, la hausse de la CSG, la désindexation des allocations ou la suppression de l’ISF… ?


Contact presse :
Cabinet de la présidence du département de la Seine-Saint-Denis : Antoine Delangre-Marini

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Lieux de Résistance et de déportation : le Département poursuit son travail de mémoire

Vernissage de l’exposition Résistants [1940-1944] Photographies des graffiti du Fort de Romainville, présentée aux Archives départementales du 10 avril au 5 juillet


Appel de Dexia : Maintenant l’État doit choisir son camp !

Stéphane Troussel réagit au choix de Dexia de faire appel de la décision en première instance du Tribunal grande instance de Nanterre


Le Département soutient le Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers - La Courneuve

L’annonce d’une baisse possible de 25% du montant de la subvention actuelle versée par l’État au CRR menace son équilibre et inquiète ses partenaires, c’est pourquoi Stéphane Troussel s’adresse à Aurélie Filippetti, Ministre de la culture et de la communication


Remise des diplômes aux assistantes maternelles

Intervention de Stéphane Troussel, Président du Conseil général, le samedi 23 mars lors de la remise des diplôme aux assistances maternelles.


5ème collège du Blanc-Mesnil : c’est parti !

Jeudi 28 mars, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, dévoilera le panneau de chantier du 5ème collège du Blanc-Mesnil.


Le Département se mobilise pour l’emploi des jeunes

Lundi 25 mars, Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre, et Stéphane Troussel, Président du Conseil général, signeront la convention d’engagement relative au recrutement de 150 emplois d’avenir


Budget adopté : une première victoire qui doit en appeler d’autres

Jeudi 21 mars, l’assemblée départementale que je préside a adopté son budget 2013


Discours sur le budget 2013

Discours de Stéphane Troussel prononcé lors du débat et du vote du budget 2013 en séance du Conseil général de la Seine-Saint-Denis


La solidarité entre départements d’Île-de-France inscrite au budget 2013

Sans attendre, Stéphane Troussel a décidé d’inscrire la solidarité entre départements d’Île-de-france dans le budget 2013


Malgré les difficultés financières, le Département va de l’avant

Jeudi 28 février à partir de 9 heures, Stéphane Troussel présidera une séance du Conseil général lors de laquelle les conseillers généraux devront se prononcer notamment sur la mise en œuvre des emplois d’avenir par le Département

0 | ... | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | 350 | 360 | 370 | 380