Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez les dernières informations à jour en suivant ce lien

Stratégie pauvreté - Et maintenant, des paroles aux actes !

le 13 septembre 2018

Depuis maintenant plusieurs mois, 19 Départements proposent de tester le revenu de base en le rendant automatique et ouvert aux jeunes. Le président de la République propose aujourd’hui un revenu universel d’activité. Nous sommes prêts et nous voulons même l’ouvrir aux jeunes ; cela s’appelle le revenu de base ! Et cela suppose de considérablement modifier le financement des allocations de solidarités qui repose sur les plus pauvres.

Pour le reste, rien de nouveau sous le soleil. La plupart des mesures proposées, nous les faisons déjà : plan petite enfance, contrat jeunes majeurs, accompagnement des allocataires du RSA vers l’emploi. La question, c’est la gestion du nombre, et pour cela, il nous faut des moyens supplémentaires afin de renverser la tendance. Emmanuel Macron découvre que l’accompagnement social et professionnel des bénéficiaires du RSA doit être la priorité. Mais aujourd’hui, les Départements ne se contentent pas de verser le RSA : la Seine-Saint-Denis met 20 millions par an dans la politique d’insertion !

Alors même si je dis "banco" pour développer et mettre un coup d’accélérateur à ces mesures sur l’insertion ou l’enfance, j’attends de savoir ce qu’il y a sur la table en termes de moyens. Car comme dit le dicton, "chat échaudé craint l’eau froide".

8 milliards sur 4 ans sont annoncés, cela peut paraître beaucoup. Mais en comparaison, ce que les Départements paient à la place de l’État en matière de RSA, c’est près de 5 milliards chaque année ! Or, on parle de 200 millions pour les 10 territoires démonstrateurs. Surtout, où sera la cohérence si Bercy prend aux collectivités d’une main, ce que Agnès Buzyn leur donne de l’autre ? Et quelle cohérence encore si les mesures du plan pauvreté sont financées par les citoyens modestes via la baisse des APL, la hausse de la CSG, la désindexation des allocations ou la suppression de l’ISF… ?


Contact presse :
Cabinet de la présidence du département de la Seine-Saint-Denis : Antoine Delangre-Marini

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Jeux de Paris 2024 : le Département de Seine-Saint-Denis soutient ses champion.ne.s

Le Département de Seine-Saint-Denis a dévoilé vendredi 28 février à Noisy-le-Grand les noms des 30 jeunes athlètes qu’il soutient cette année dans le cadre de son dispositif « Génération Jeux ». A cette occasion a également été annoncée la signature à venir de 4 athlètes de haut-niveau en contrat d’insertion au sein du Conseil Départemental.


Le Département de Seine-Saint-Denis lance la carte de transport « Améthyste + »

Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis a voté jeudi 27 février la création de la carte « Améthyste + ». Cette carte permettra aux personnes âgées ou handicapées de plus de 60 ans bénéficiaires de la carte Améthyste de voyager gratuitement sur le réseau francilien de transports en commun, à raison de 120 déplacements par an.


Coronavirus : le Département de Seine-Saint-Denis prend des mesures de précaution

Afin de prévenir la propagation de l’épidémie de Covid-19 (« Coronavirus »), et conformément aux préconisation formulées par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Île-de-France, le Département de Seine-Saint-Denis met en place des mesures à destination de ses agent.e.s et de la population.


Salon de l’Agriculture : première participation de la Seine-Saint-Denis

La Seine-Saint-Denis participera pour la première fois, du 22 février au 1er mars 2020, au Salon International de l’Agriculture à Paris. Présent sous les couleurs de sa marque territoriale « In Seine-Saint-Denis », le Département fera découvrir ses enjeux et ambitions en matière d’agriculture urbaine, mais aussi les nombreux actrices et acteurs du territoire qui œuvrent déjà en la matière (Pavillon 4 Stand D133).


Le Département de Seine-Saint-Denis lance deux nouvelles actions pour le verdissement de son territoire

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, a inauguré jeudi 6 février la toute première cour « Oasis » de Seine-Saint-Denis, au Collège Langevin-Wallon à Rosny-sous-Bois. Il a par ailleurs annoncé la mise en place dès le du 1er mai de l’opération « Un bébé = un arbre », qui concourra également au verdissement de la Seine-Saint-Denis


Calendrier du Grand Paris Express : réaction de Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis

Le journal Le Parisien fait état ce matin d’inquiétudes concernant le respect du calendrier des travaux des lignes 16 et 17 du futur métro du Grand Paris Express. Inquiétudes auxquelles la Société du Grand Paris, chargée de réaliser ces travaux, répond en assurant qu’il n’y a pas de retard. Je tiens, dans ce contexte, à rappeler qu’il est absolument impératif que ce projet crucial ne souffre d’aucun retard supplémentaire.


Précarité énergétique : le Département de Saint-Denis-Denis distribuera 80 000 kits hydro-économes en 4 ans

Pour permettre aux personnes modestes de diminuer leur consommation d’eau, Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, et Bélaïde Bedreddine, Vice-président chargé de l’écologie urbaine lancent mardi 4 février l’opération « ecEAUnome ». Durant 4 ans, ce sont 80 000 kits hydro-économes qui seront distribués gratuitement aux ménages de Seine-Saint-Denis, auxquels seront aussi proposés des diagnostics énergétiques.


Découvrez le PRISME, héritage paralympique majeur des Jeux de Paris 2024

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, Magali Thibault, Vice-Présidente chargée de l’Autonomie des personnes, Tony Estanguet, Président de Paris 2024, Jean Castex, Délégué Interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et de nombreux acteur.trice.s du paralympisme et du handisport se sont réuni.e.s mercredi 29 janvier à Pantin pour la présentation du futur Pôle de Référence Inclusif Sportif Métropolitain (PRISME).


Le FS2i vote son budget 2020

Créé en 2019 par les 7 Départements d’Île-de-France, le Fonds d’Investissement Interdépartemental d’Île-de-France, ou FS2i, vient de voter son budget 2020. Cet outil de développement et de solidarité, à la fois puissant par ses moyens et inédit par sa forme, va permettre de contribuer cette année au financement de nombreux projets franciliens majeurs, à hauteur de 150 millions d’euros.


Appel à « Agir In Seine-Saint-Denis » 2020

Le Département de Seine-Saint-Denis, via sa marque territoriale In Seine-Saint-Denis, lance la deuxième édition de son appel à « Agir In Seine-Saint-Denis ». Associations, acteur.trice.s de l’économie sociale et solidaire, collectifs, artistes… du territoire sont ainsi invité.e.s à candidater jusqu’au 2 mars 2020, afin de se voir soutenu.e.s dans leur action.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 460