Stéphane Troussel réagit aux annonces du Président de la République

le 21 octobre 2015

Le 20 octobre dernier lors de sa visite en Seine-Saint-Denis, le Président de la République, François Hollande, a rappelé de façon forte les valeurs d’égalité républicaine, et notre besoin commun d’égalité territoriale.

10 ans après la mort de Zyed et Bouna à Clichy, et les événements qui ont suivi, ces paroles de la part du chef de l’État sont nécessaires. Les citoyens des quartiers populaires n’en peuvent plus des déclarations irrespectueuses ou insultantes dont ils sont trop souvent la cible.

Lors de ce discours, le président a également annoncé la création de l’Agence France Entrepreneur, agence dont le but est le développement économique des quartiers populaires.

Avec 15 000 créations d’entreprises par an, la Seine-Saint-Denis était, en 2014, le premier territoire créateur d’entreprises. Les quartiers populaires ont toujours été très dynamiques.
Pourtant, il y a plus de freins dans ces quartiers : moins d’accès aux banques et aux financement ou manque de réseaux, et trop souvent les créateurs d’entreprises des quartiers populaires souffrent d’à priori négatifs, voire de discriminations.

L’annonce du président de la République de la création de cette agence est une bonne nouvelle pour l’économie et les habitants de Seine-Saint-Denis et pour tous les talents de notre département qui ne demandent qu’à s’exprimer.
Mais également pour l’ensemble du milieu économique français car c’est ici qu’il y a le plus de forces à mettre en mouvement : c’est donc aussi dans les quartiers populaires que se joue le redressement économique et social du pays.

L’installation de cette agence en Seine-Saint-Denis serait un encouragement fort envoyé aux habitants de notre département, et un espoir pour l’ensemble des chercheurs d’emplois du département de voir leur situation enfin s’améliorer.
Pour réussir et avoir un véritable effet, cette agence doit avoir la même envergure au niveau économique que l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine pour la rénovation urbaine. La transformation physique des quartiers a largement commencée avec l’ANRU, le développement économique des quartiers populaires nécessite le même investissement.
Logement, emploi et services publics, c’est le triptyque gagnant pour permettre aux habitants des quartiers populaires de réussir.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

La semaine du développement durable en Seine-Saint-Denis : c’est tout un programme !

Du 30 mai au 7 juin, la Seine-Saint-Denis met le développement durable à l’honneur au travers d’ateliers, de rencontres et de spectacles pour sensibiliser les habitant.es à cet enjeu primordial, et donner à voir la transition écologique en action.



Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.






0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 390