Solidarité européenne au rabais, l’Europe encore hors-sol

le 11 février 2013

Après 18 mois de négociations, un compromis pour le budget européen de 2014 à 2020 a enfin été atteint. À l’arrivée, malgré l’engagement du Président François Hollande en faveur de la relance et des citoyens européens les plus exposés à la crise, l’égoïsme d’une majorité de pays membres a prévalu, nous condamnant au statu quo d’une solidarité européenne au rabais.

Alors que l’Europe peine à sortir de la récession, je déplore le manque de vision stratégique de ce budget sur la question cruciale des années à venir : le risque croissant de décrochage de nombreux territoires urbains frappés par la désindustrialisation. Les habitants des territoires en souffrance comme la Seine-Saint -Denis attendent et méritent que l’Europe contribue à la relance, mais aussi qu’elle assume pleinement son rôle dans l’effort de solidarité que nous impose la crise.

Si les masses budgétaires sont désormais scellées, il reste possible à l’Union européenne de changer ses méthodes de travail par rapport aux territoires.

C’est cet enjeu décisif que nous instruirons le 18 février prochain au Conseil général de la Seine-Saint -Denis avec le Commissaire européen László Andor, des élus européens, nationaux, et territoriaux. Européens convaincus, mais aussi soucieux de cohésion sociale, nous travaillerons avec un seul objectif : éviter que la Seine-Saint -Denis et l’Europe finissent par se tourner le dos.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse





Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.




0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 390