Signature du protocole qui va changer les transports en Seine-Saint-Denis

le 18 juillet 2013

Les annonces du 6 mars sur le Nouveau Grand Paris ont clairement mis sur les rails non seulement la construction du Grand Paris Express, mais également un plan de mobilisation pour l’amélioration, l’entretien et l’extension du réseau existant.

La Seine-Saint-Denis sera une des grandes bénéficiaires de ces engagements gouvernementaux. C’est pourquoi, je serai présent, le 19 juillet prochain, demain aux côtés du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault et du Président du Conseil régional d’Île-de-France, Jean-Paul Huchon, pour la signature du protocole relatif au plan de mobilisation pour les transports en Île-de-France.

Ce protocole concerne en effet de nombreux projets sur notre territoire : extension de la ligne 11 à Rosny, extension de la ligne 14 à Saint-Ouen, Tangentielle Nord, etc.

Pour les centaines de milliers de séquano-dionysiens qui utilisent quotidiennement le RER, le métro, le tram, pour aller travailler, accéder aux loisirs, aux équipements sportifs et culturels, le plan de mobilisation est la garantie d’une meilleure qualité de service, d’une régularité renforcée et aussi d’un meilleur confort, de gares mieux pensées, mieux conçues, plus pratiques et plus sûres. En faisant cela, nous facilitons la vie de tous.

Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse



Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.






0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 400