Signature du protocole d’urgence Accueil 72h

72heures pour accompagner les adolescents en situation de conflit familial.

Mercredi 11 décembre, Stéphane Troussel, Président du Conseil général et Sylvie Moisson, Procureure de la République, signeront un protocole d’ « accueil 72h ». Ce dispositif est l’une des nouvelles possibilités d’accueil d’urgence ouverte par la loi du 5 mars 2007, réformant la protection de l’enfance.

En 2012, la Seine-Saint-Denis comptait 888 adolescents admis d’urgence dans le dispositif de protection de l’enfance, dont 62% restaient moins de 6 mois et 16% moins de 8 jours.

Désormais, en cas de danger immédiat ou de suspicion de danger concernant un mineur ayant quitté le domicile familial, un hébergement d’urgence pouvant aller jusqu’à 72h sera organisé par le service de l’aide sociale à l’enfance (ASE), qui informera dans le même temps les parents et le procureur de la République de la mise en place de cet accueil.

Ce nouveau dispositif est une opportunité de favoriser une mesure de prévention souple plutôt que le recours à une décision de placement judiciaire ou une procédure d’accueil provisoire. Il permet aux équipes de l’ASE d’envisager des interventions alternatives et diversifiées, allant de la mise en place d’une médiation familiale pour préparer un retour au domicile familial, jusqu’à un accueil prolongé du mineur.

Le Conseil général comptera ainsi parmi les 11 premiers départements de France à mettre en place ce dispositif d’urgence.

Bénéficiaires de « l’accueil 72h » en Seine-Saint-Denis

Ce dispositif s’adresse à un jeune :

  • Adolescent de 11 à 17 ans,
  • Ayant « abandonné le domicile familial »,
  • En situation de conflit familial, avec impossibilité ou refus pour lui de réintégrer le domicile,
  • Acceptant une prise en charge dans le cadre du dispositif d’accueil 72h.

Ce dispositif ne s’adresse pas à un jeune :

  • Mineur faisant l’objet d’une mesure de placement judiciaire ou administratif connue au moment de l’accueil,
  • Mineur faisant l’objet d’une mesure d’AEMO (Action Éducative en Milieu Ouvert), sauf situation d’urgence de week-end ou de nuit,
  • Mineur ayant révélé des faits susceptibles de donner lieu à une procédure pénale.

Signature du protocole d’accueil 72h

En présence de : Stéphane Troussel, Président du Conseil général, Sylvie Moisson, Procureur de la République, Bally Bagayoko, Vice-président du Conseil général et président du CDEF et Alain Lavalle, Président de La Sauvegarde de Seine-Saint-Denis.
- Quand : Mercredi 11 décembre à 17h30
-  : Salle des séances du Conseil général - Bobigny

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Parcoursup : le Président de la Seine-Saint-Denis saisit le Défenseur des droits

Face au maintien d’un système jugé opaque, et suite aux retours de témoignages de lycéen-ne-s via la plateforme du Conseil départemental, Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, a décidé de saisir ce jour le Défenseur des droits au sujet de la plateforme Parcoursup. Il s’agit de vérifier que le lycée d’origine ne constitue pas un critère discriminant pour les universités dans le choix de leurs étudiant-e-s.


Stratégie pauvreté : le « oui mais... » de la Seine-Saint-Denis

Le Département de la Seine-Saint-Denis a été sollicité pour devenir « territoire démonstrateur » sur la stratégie de lutte contre la pauvreté du gouvernement, malheureusement repoussée à la rentrée. Si les thématiques abordées rejoignent nos engagements en faveur de politiques sociales efficaces et tournées vers l’avenir, nous voulons profiter du passage de la Ministre Agnès Buzyn en Seine-Saint-Denis pour lever certaines de nos inquiétudes concernant les moyens dédiés et les modalités de mise en œuvre de cette stratégie.



Le Département de la Seine-Saint-Denis, la Banque des Territoires et CDC Biodiversité agissent en faveur de la transition écologique, énergétique et de la biodiversité

Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des Territoires et Jean-Christophe Benoit, directeur du développement et de l’investissement de CDC Biodiversité, ont signé une convention de partenariat en faveur de la performance énergétique du patrimoine public et de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.



Lancement d’un espace de témoignages en Seine-Saint-Denis sur Parcoursup

Alors que les examens du baccalauréat se terminent et que la plateforme Parcoursup s’apprête à réouvrir, le Département a décidé de lancer une vaste campagne de témoignages. Sur cette base, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pourra saisir le Défenseur des Droits pour lui demander de faire toute la lumière sur ce système de sélection aujourd’hui opaque.





La Seine-Saint-Denis obtient des garanties et reste mobilisée

A la suite de la publication de rapports des inspections générales qui préconisaient de revenir largement sur les héritages olympiques du dossier de candidature de Paris 2024, j’avais réaffirmé, comme l’ensemble des élus, ma volonté que la Seine-Saint-Denis ne devienne pas la variable d’ajustement et que l’ambition de la candidature que nous avons portée ne soit pas revue au risque de la dénaturer.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 330