Séance de l’assemblée départementale du 12 décembre 2013

le 11 décembre 2013

Lors de la séance du 12 décembre, l’assemblée départementale devra se prononcer sur trois délibérations principales : la nouvelle carte cantonale, l’aide aux associations recourant aux emplois d’avenir et l’aide à la formation au Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateurs ou de Directeurs pour les jeunes séquano-dionysiens.

Projet de décret délimitant les nouveaux cantons

Le Préfet, Philippe Galli, présentera le projet de décret délimitant les nouveaux cantons du département de la Seine-Saint-Denis. Le projet de carte, élaboré par les services du ministère de l’intérieur, a été transmis au Conseil général le 25 novembre dernier. L’assemblée départementale est consultée pour avis.

La mobilisation pour l’emploi des jeunes se poursuit avec l’élargissement du dispositif de cofinancement des emplois d’avenir dans les associations…

Afin de faciliter le recours aux « Emplois d’avenir » par le secteur associatif, il sera proposé aux conseillers généraux d’élargir les secteurs d’intervention aux sports et à la culture, de permettre aux structures de l’économie sociale et solidaire ainsi qu’aux établissements et services sociaux et médico-sociaux publics de solliciter l’aide du Département pour le cofinancement de leur « emplois d’avenir ».

Le chiffre :
1500 emplois d’avenir ont été signés en Seine-Saint-Denis, ce qui fait de notre département celui où l’on signe le plus d’emplois d’avenir.

Si la délibération est adoptée, le Conseil général pourra désormais financer jusqu’à 5 postes par structure (au lieu de 3), et pourra également aider les associations créées après le 25 avril dernier.

…et l’augmentation à 40% de l’aide à la formation au BAFA ou BAFD pour les jeunes dont le stage aura pour thématique le handicap ou les activités de loisirs de plein air

Grâce au Département, 2500 jeunes séquano-dionysiens bénéficient chaque année d’un dispositif d’aide à la formation aux BAFA et au BAFD visant à prendre en charge 20% du coût de leur formation. La délibération soumise au vote propose d’augmenter ce taux à 40% pour celles et ceux qui opteront pour un stage d’approfondissement dès lors qui a trait au handicap et aux activités physiques de plein air.

En incitant les jeunes à choisir ces spécialités, le Département entend remédier au manque de personnel qualifié susceptible d’accueillir des enfants en situation de handicap dans les centres de loisirs et aider ces jeunes à faire face au coût élevé des stages d’Activités Physiques en Pleine Nature (APPN).

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

La Seine-Saint-Denis lance une campagne pour le référendum sur la privatisation d’ADP

Le Département lance une campagne afin de recueillir le soutien des habitantes et des habitants de Seine-Saint-Denis pour l’organisation d’un référendum pour ou contre la privatisation d’ADP.


La semaine du développement durable en Seine-Saint-Denis : c’est tout un programme !

Du 30 mai au 7 juin, la Seine-Saint-Denis met le développement durable à l’honneur au travers d’ateliers, de rencontres et de spectacles pour sensibiliser les habitant.es à cet enjeu primordial, et donner à voir la transition écologique en action.



Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.





0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 400