Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez les dernières informations à jour en suivant ce lien

Santé bucco-dentaire : le Département de la Seine-Saint-Denis lance un bus itinérant pour des soins gratuits

le 9 mars 2020

Stéphane Troussel et Pierre Laporte ont lancé lundi 9 mars un bus bucco-dentaire, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France, l’Éducation nationale, la CPAM et l’Ordre des chirurgiens-dentistes. Itinérant, ce bus sillonnera le territoire pour réaliser des dépistages et effectuer des soins dentaires principalement auprès des écoliers mais aussi des populations les plus fragiles.

La santé bucco-dentaire est souvent considérée comme un marqueur des inégalités sociales et territoriales. Des études* ont démontré des corrélations importantes entre la santé bucco-dentaire et le niveau socio-économique de la population, ou encore avec les territoires de l’éducation prioritaire. A ce titre, la Seine-Saint-Denis, territoire à la fois le plus jeune de France métropolitaine et parmi les plus pauvres est doublement concerné. Il s’agit également d’un désert médical, auquel l’offre en soins dentaires n’échappe pas, avec seulement 3 dentistes libéraux pour 10 000 habitant.e.s, contre 5,3 au niveau national.

2 500 bénéficiaires par an

Face à ce constat, le Département de la Seine-Saint-Denis a donc décidé de lancer son premier bus bucco-dentaire itinérant, gratuit pour les bénéficiaires, sans conditions de couverture sociale. Celui-ci viendra compléter et renforcer les actions de prévention mises en place depuis plus de 30 ans avec les villes du territoire, au travers d’une convention, pour animer des ateliers de prévention afin de sensibiliser les publics à la santé bucco-dentaire.

Camion totalement réaménagé en cabinet dentaire mobile, le bus départemental de santé dentaire permettra d’aller à la rencontre de près de 2 500 personnes par an : 2 000 écoliers de 4/5 ans et de 7/8 ans, et des publics plus fragiles du territoire comme les personnes âgées et les personnes en situation de handicap. Il bénéficiera de la présence d’un chirurgien-dentiste et d’une assistante dentaire, d’une salle d’attente et d’une salle de soin avec un équipement complet (siège, outils, radiographie).

La tournée du bus se déroulera en deux temps : un premier arrêt pour effectuer les dépistages puis un second arrêt pour réaliser les premiers soins. Si des soins plus importants sont nécessaires, une orientation vers des chirurgiens-dentistes sera faite. Après un premier arrêt à l’école élémentaire Paul Doumer de La Courneuve du 9 au 13 mars, le bus continuera à Tremblay-en-France dans deux écoles. Il reviendra ensuite sur ses pas pour effectuer les soins nécessaires à l’issue des premières consultations. Il poursuivra sa route au Centre Social de Romainville à partir du 6 avril.

Le Département de la Seine-Saint-Denis a acheté le bus pour un montant de 500 000 euros et consacrera chaque année 400 000 euros en fonctionnement pour le déploiement du bus. Pour faire face à ces dépenses, le Département a pu bénéficier de 250 000 euros issus des crédits du Plan Pauvreté et de 100 000 euros de l’ARS au titre du FIR (Fonds d’intervention régional). Le Département continuera par ailleurs d’aider financièrement les villes du territoire dans leur action de prévention bucco-dentaire auprès des publics scolaires, à hauteur de 100 000 euros par an.

« Je suis très fier, avec Pierre Laporte, Vice-président chargé des affaires de santé, de l’action volontariste du Département en matière de santé bucco-dentaire. Ce nouveau bus permet d’être au plus près des besoins en allant au-delà des enjeux de prévention. Il constitue ainsi une véritable passerelle entre la prévention et l’accès aux soins, particulièrement importante dans un territoire comme le nôtre marqué par de fortes inégalités notamment en matière de santé. » Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis.

*DREES, Santé bucco-dentaire des enfants : des inégalités dès le plus jeune âge, Etudes et Résultats, n°847, juillet 2013.


Contact Presse
Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis
Grégoire Larrieu / glarrieu@seinesaintdenis.fr / 06 35 84 13 82

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Coup d’envoi de la 3ème saison du concours d’idées « Go In Seine-Saint-Denis »

In Seine-Saint-Denis, la marque territoriale initiée par le Département, lance ce mercredi 3 juin la 3ème saison de son concours d’idées « Go In Seine-Saint-Denis ». Du 3 juin au 31 août 2020, les participant.e.s pourront envoyer leur projet et ainsi espérer être soutenu.e.s dans sa concrétisation par le In Seine-Saint-Denis et son réseau d’ambassadeur.rice.s.


Le Département permet la réouverture des 130 collèges publics de la Seine-Saint-Denis

Ce matin, Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, s’est rendu au collège Gustave Courbet à Pierrefitte-sur-Seine pour rencontrer le principal de l’établissement, l’équipe pédagogique et les agent.e.s départementaux.ales qui ont œuvré activement pour permettre la réouverture du collège dès aujourd’hui


Réouverture des 8 parcs départementaux de la Seine-Saint-Denis à partir du samedi 30 mai

Faisant suite aux dernières annonces gouvernementales concernant les règles du déconfinement, le Département de la Seine-Saint-Denis rouvrira à compter du samedi 30 mai l’ensemble de ses 8 parcs départementaux.


Réaction de Stéphane Troussel au rapport de l’Institut Montaigne sur l’Emploi et l’insertion en Seine-Saint-Denis

Alors que l’Institut Montaigne publie ce mercredi 27 mai un rapport sur l’Emploi et l’insertion en Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, tient à rappeler que la question de la « gouvernance » des dispositifs ne saurait servir à évacuer à peu de frais la question du manque de moyens.


Les Présidents des Départements de Meurthe-et-Moselle et de Seine-Saint-Denis plaident pour un retour au collège des élèves en décrochage

Mathieu Klein et Stéphane Troussel, Présidents des Départements de Meurthe-et-Moselle et de Seine-Saint-Denis, plaident pour un retour au collège des élèves en décrochage


BNP Paribas Personal Finance et le Département de la Seine-Saint-Denis s’engagent pour l’inclusion numérique des enfants

Dès cette semaine, 800 ordinateurs seront distribués à des collégiens et lycéens sans équipement dont 300 ordinateurs et 61 cartes SIM destinés aux enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) de Seine-Saint-Denis. Une initiative du Département de la Seine-Saint-Denis et de BNP Paribas Personal Finance engagés ensemble en faveur de l’inclusion numérique et de la continuité pédagogique.


Le Préfet de la Seine-Saint-Denis autorise la réouverture du Parc départemental Georges Valbon

Le Préfet de la Seine-Saint-Denis a informé mardi soir par courrier Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, de l’autorisation de réouverture du Parc Georges Valbon à partir de jeudi 14 mai, à titre expérimental.


Le Département de la Seine-Saint-Denis demande la réouverture des parcs départementaux dès le 11 mai

Alors que la Seine-Saint-Denis fera très probablement partie des territoires en « rouge » le 11 mai prochain, le Conseil Départemental demande à l’Etat de permettre de nouveau l’accès de la population aux parcs départementaux de la Seine-Saint-Denis.


Réaction de Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, au plan de déconfinement annoncé par le Premier Ministre

Réaction de Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, au plan de déconfinement annoncé par le Premier Ministre


Masques « grand public » : l’après 11 mai

Le Département de la Seine-Saint-Denis a passé un marché qui lui garantit de pouvoir acheter 1 million de masques « grand public » en tissu lavables 50 fois

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 460