COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez toutes nos informations disponibles en suivant ce lien

Réforme des retraites : réaction de Stéphane Troussel

le 11 décembre 2019

Le Premier Ministre a déployé mercredi midi beaucoup d’énergie pour tenter de faire passer la pilule de la réforme des retraites, mais la réalité c’est que, contrairement à sa volonté proclamée de vouloir rassembler les Français.es, il ne cesse de les opposer. Il oppose les générations entre elles tout comme il oppose les salariés du privé et ceux du public.

Il n’y a pas besoin d’être énarque pour comprendre l’arnaque. La tentative de repousser l’application de sa réforme (si elle est si bonne, pourquoi doit-il s’engager à l’appliquer plus tard ?) ou de faire de petits cadeaux cache mal la réalité :

• Les Français.es vont devoir travailler plus longtemps : l’âge de départ à la retraite est reporté à 64 ans, contrairement à l’engagement de campagne du président de la République ;
• Leurs pensions vont baisser : si on calcule leurs retraites sur la totalité de la carrière plutôt que sur les 25 meilleures années ou sur les 6 derniers mois, le niveau des pensions va mathématiquement baisser.

Le Premier Ministre a par ailleurs continué de répéter que cette réforme est plus juste et plus équitable. Mais l’équité, soyons clair, ça n’est pas comme il l’a dit de traiter de la même manière le ministre et la caissière. L’équité c’est de traiter mieux la caissière qui a eu un métier pénible. Or, force est de constater que la question de la pénibilité est la grande absente de la réforme voulue par le gouvernement. Cela n’est pas étonnant quand on sait par exemple que le gouvernement s’est empressé dès son arrivée au pouvoir de vider de sa substance le compte personnel de prévention de la pénibilité.

Pour faire renoncer le gouvernement, il faut maintenir la pression sociale et politique et ne pas se laisser endormir.


Contact presse
Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis
Grégoire Larrieu / glarrieu@seinesaintdenis.fr / 06 35 84 13 82

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

COVID 19 : le Département de la Seine-Saint-Denis mobilise ses crèches pour les personnels soignants

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie mondiale de Coronavirus – Covid 19, et suite à la parution d’une circulaire gouvernementale, le Département de la Seine-Saint-Denis prend des dispositions pour accueillir les enfants des personnels soignants afin de permettre à ces derniers d’assurer leurs missions en temps de crise. Le Département de la Seine-Saint-Denis, fort de son réseau de crèches, dont il assure directement la gestion, concourt ainsi à l’effort national contre le Covid 19.


CP - COVID-19 : La Seine-Saint-Denis prend des dispositions suite à la déclaration du Président de la République

Le président de la République Emmanuel Macron, est intervenu hier soir pour prendre des décisions importantes suite à l’épidémie mondiale de Coronavirus. Le Département de la Seine-Saint-Denis met en place des mesures sur son territoire afin de maintenir une continuité du service public pour les habitant·e·s tout en protégeant les populations les plus fragiles.


Santé bucco-dentaire : le Département de la Seine-Saint-Denis lance un bus itinérant pour des soins gratuits

Stéphane Troussel et Pierre Laporte ont lancé lundi 9 mars un bus bucco-dentaire, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France, l’Education nationale, la CPAM et l’Ordre des chirurgiens-dentistes. Itinérant, ce bus sillonnera le territoire pour réaliser des dépistages et effectuer des soins dentaires principalement auprès des écoliers mais aussi des populations les plus fragiles.


Précarité menstruelle : le Département de la Seine-Saint-Denis et des entreprises du territoire réalisent une collecte inédite

Alors que le sujet de la précarité menstruelle commence à poindre dans le débat public, le Département de la Seine-Saint-Denis, soutenu par des partenaires privés Showroomprivé, BETC/Magasins Généraux, la Réserve des Arts et Le 6b, a organisé une collecte d’ampleur de produits hygiéniques pour femmes. Les dons bénéficieront à plusieurs structures, dont le Lieu d’accueil ouvert (LAO) à Bagnolet accueillant depuis septembre dernier des jeunes femmes de 15 à 25 ans victimes de violences.


Jeux de Paris 2024 : le Département de Seine-Saint-Denis soutient ses champion.ne.s

Le Département de Seine-Saint-Denis a dévoilé vendredi 28 février à Noisy-le-Grand les noms des 30 jeunes athlètes qu’il soutient cette année dans le cadre de son dispositif « Génération Jeux ». A cette occasion a également été annoncée la signature à venir de 4 athlètes de haut-niveau en contrat d’insertion au sein du Conseil Départemental.


Le Département de Seine-Saint-Denis lance la carte de transport « Améthyste + »

Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis a voté jeudi 27 février la création de la carte « Améthyste + ». Cette carte permettra aux personnes âgées ou handicapées de plus de 60 ans bénéficiaires de la carte Améthyste de voyager gratuitement sur le réseau francilien de transports en commun, à raison de 120 déplacements par an.


Coronavirus : le Département de Seine-Saint-Denis prend des mesures de précaution

Afin de prévenir la propagation de l’épidémie de Covid-19 (« Coronavirus »), et conformément aux préconisation formulées par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Île-de-France, le Département de Seine-Saint-Denis met en place des mesures à destination de ses agent.e.s et de la population.


Salon de l’Agriculture : première participation de la Seine-Saint-Denis

La Seine-Saint-Denis participera pour la première fois, du 22 février au 1er mars 2020, au Salon International de l’Agriculture à Paris. Présent sous les couleurs de sa marque territoriale « In Seine-Saint-Denis », le Département fera découvrir ses enjeux et ambitions en matière d’agriculture urbaine, mais aussi les nombreux actrices et acteurs du territoire qui œuvrent déjà en la matière (Pavillon 4 Stand D133).


Le Département de Seine-Saint-Denis lance deux nouvelles actions pour le verdissement de son territoire

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, a inauguré jeudi 6 février la toute première cour « Oasis » de Seine-Saint-Denis, au Collège Langevin-Wallon à Rosny-sous-Bois. Il a par ailleurs annoncé la mise en place dès le du 1er mai de l’opération « Un bébé = un arbre », qui concourra également au verdissement de la Seine-Saint-Denis


Calendrier du Grand Paris Express : réaction de Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis

Le journal Le Parisien fait état ce matin d’inquiétudes concernant le respect du calendrier des travaux des lignes 16 et 17 du futur métro du Grand Paris Express. Inquiétudes auxquelles la Société du Grand Paris, chargée de réaliser ces travaux, répond en assurant qu’il n’y a pas de retard. Je tiens, dans ce contexte, à rappeler qu’il est absolument impératif que ce projet crucial ne souffre d’aucun retard supplémentaire.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 440