Réaction de Stéphane Troussel suite à l’article de presse du journal Le Monde

le 18 mai 2018

Le mensonge d’Etat encore une fois dénoncé : assez de diagnostics, des actes !

Quelques semaines après le rapport Borloo qui avait confirmé « le mensonge d’Etat » que je dénonce moi même, c’est au tour d’un rapport parlementaire pour lequel j’avais été auditionné de confirmer le diagnostic. L’Etat n’investit pas en Seine-Saint-Denis comme il le devrait, alors que c’est de l’avenir du pays dont il s’agit.

L’Etat n’investit pas plus en Seine-Saint-Denis qu’ailleurs, au contraire les moyens dédiés aux missions d’éducation, de police, de justice, de santé, sont en-deçà des besoins !

Chacun, y compris le président de la République, n’hésite plus à vanter le dynamisme des quartiers populaires et à y voir un atout dans une France vieillissante : 6 millions d’habitants, 1500 quartiers en politique de la ville et 1/3 d’enfants en plus.

Ce constat n’est donc pas nouveau, c’est pourquoi je le redis « à situation exceptionnelle, nous avons besoin de moyens exceptionnels » pour mettre fin aux inégalités qui brident notre territoire.

Nous n’avons plus besoin de diagnostics, nous avons besoin d’actions concrètes et efficaces.

Un an après son élection, les annonces attendues du président de la République devront enfin être à la hauteur des enjeux.


Contact presse
Cabinet présidence du Département de Seine-Saint-Denis : Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380