RSA : oui à la renationalisation, mais au juste prix !

le 26 février 2016

Les annonces faites par le Premier ministre marquent un certain nombre d’avancées dont je me félicite, notamment la préservation de ressources dynamiques et la volonté réaffirmée de renationaliser le RSA que nous demandons depuis de nombreuses années. Il s’agit de sortir la Seine-Saint-Denis du piège financier dans lequel les lois Raffarin l’ont placée en faisant assumer les dépenses de solidarité nationale par les habitants les plus pauvres.

Les annonces faites par le Premier ministre marquent un certain nombre d’avancées dont je me félicite, notamment la préservation de ressources dynamiques et la volonté réaffirmée de renationaliser le RSA que nous demandons depuis de nombreuses années. Il s’agit de sortir la Seine-Saint-Denis du piège financier dans lequel les lois Raffarin l’ont placée en faisant assumer les dépenses de solidarité nationale par les habitants les plus pauvres.

Mais les modalités d’application ne peuvent pas avoir pour conséquence de figer les inégalités territoriales que nous combattons.

Aussi, je rappelle les exigences que nous posons pour que cette renationalisation soit une vraie mesure de justice :
- l’année de référence ne peut pas être celle d’un pic en matière de dépenses de RSA comme 2016. Pour mémoire, nous n’inscrirons dans notre budget 2016 que les dépenses déjà inscrites en 2015 car les habitants de la Seine-Saint-Denis ne peuvent plus payer à la place de l’État l’augmentation des dépenses de solidarité nationale.
- un fonds d’urgence doit être prévu dès 2016 pour les départements les plus en difficulté. Je rappelle à ce titre que l’impasse budgétaire sur le RSA qui était de 5 millions en 2015 pourrait avoisiner les 40 millions en 2016 pour la Seine-Saint-Denis.
- enfin, le transfert de ressources vers l’Etat doit tenir compte des réalités et des inégalités qui existent déjà face aux dépenses de RSA.

Le niveau du reste à charge doit ainsi être pris en compte sous peine de graver dans le marbre le scandale qui fait que les habitants de Seine-Saint-Denis paient 152 euros de leur poche pour un RSA mensuel de 525 euros, quand ceux des Hauts de Seine n’en versent que 75 euros.

Je serai particulièrement mobilisé dans les discussions que l’ADF et le gouvernement poursuivront pour parvenir à un accord afin que ces exigences soient bien prises en compte.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

2 emprunts hautement toxiques sous contentieux renégociés par le Département

Pour Stéphane Troussel, le Président du Conseil général, « Ce protocole transactionnel prouve que les contentieux sont un outil de négociation avec les banques et que les collectivités peuvent sortir favorablement des emprunts toxiques »


Inauguration du pôle multimodal de la Gare de Noisy-le-Grand

Stéphane Troussel et Emmanuel Constant participeront à l’inauguration du pôle multimodal de la Gare de Noisy-le-Grand le mercredi 4 septembre


Coup d’envoi de la rentrée aux côtés de la communauté éducative

À l’occasion de cette rentrée, Stéphane Troussel se rendra dans cinq collèges du département pour rencontrer les personnels, les enseignants et les élèves et visiter les travaux effectués au cours de l’été


Le Département améliore les conditions d’accueil au sein de ses crèches

Stéphane Troussel se rendra à la crèche Etienne-Dolet à Bondy aux côtés de Sylvine Thomassin, Vice-Présidente du Conseil Général et Maire de la ville le mercredi 28 août à 11 heures


La Seine-Saint-Denis qui gagne : Teddy Tamgho champion du monde du triple saut

Stéphane Troussel adresse ses plus chaleureuses félicitations à Teddy Tamgho, licencié au Club Athlétique Montreuil93, pour le titre de champion du monde du triple saut aux mondiaux de Moscou.


"Une bonne nouvelle pour les jeunes de Seine-Saint-Denis"

Stéphane Troussel exprime sa satisfaction de voir le département compter parmi les dix territoires pilotes du dispositif "Garantie Jeunes" annoncé mardi par Matignon


Signature du protocole qui va changer les transports en Seine-Saint-Denis

Les annonces du 6 mars sur le Nouveau Grand Paris ont mis sur les rails la construction du Grand Paris Express, et un plan de mobilisation pour l’amélioration, l’entretien et l’extension du réseau existant


Contrairement à Monsieur Devedjian, je revendique l’égalité territoriale

J’ai rappelé hier, dans un texte cosigné par 30 élus de Seine-Saint-Denis, mon engagement résolu pour une Métropole intégrée qui dépasse les égoïsmes locaux et qui puisse enfin agir sur des questions aussi urgentes que le logement, l’égalité territoriale, les mobilités…


Contrairement à Monsieur Devedjian, je revendique l’égalité territoriale

J’ai rappelé hier, dans un texte cosigné par 30 élus de Seine-Saint-Denis, mon engagement résolu pour une Métropole intégrée qui dépasse les égoïsmes locaux et qui puisse enfin agir sur des questions aussi urgentes que le logement, l’égalité territoriale, les mobilités…


Compensation supplémentaire des dépenses de solidarité

Stéphane Troussel se félicite de cette annonce qui va indéniablement dans le bon sens, après des années de déni de la part des gouvernements de droite.

0 | ... | 330 | 340 | 350 | 360 | 370 | 380 | 390 | 400 | 410 | ... | 420