RSA : oui à la renationalisation, mais au juste prix !

le 26 février 2016

Les annonces faites par le Premier ministre marquent un certain nombre d’avancées dont je me félicite, notamment la préservation de ressources dynamiques et la volonté réaffirmée de renationaliser le RSA que nous demandons depuis de nombreuses années. Il s’agit de sortir la Seine-Saint-Denis du piège financier dans lequel les lois Raffarin l’ont placée en faisant assumer les dépenses de solidarité nationale par les habitants les plus pauvres.

Les annonces faites par le Premier ministre marquent un certain nombre d’avancées dont je me félicite, notamment la préservation de ressources dynamiques et la volonté réaffirmée de renationaliser le RSA que nous demandons depuis de nombreuses années. Il s’agit de sortir la Seine-Saint-Denis du piège financier dans lequel les lois Raffarin l’ont placée en faisant assumer les dépenses de solidarité nationale par les habitants les plus pauvres.

Mais les modalités d’application ne peuvent pas avoir pour conséquence de figer les inégalités territoriales que nous combattons.

Aussi, je rappelle les exigences que nous posons pour que cette renationalisation soit une vraie mesure de justice :
- l’année de référence ne peut pas être celle d’un pic en matière de dépenses de RSA comme 2016. Pour mémoire, nous n’inscrirons dans notre budget 2016 que les dépenses déjà inscrites en 2015 car les habitants de la Seine-Saint-Denis ne peuvent plus payer à la place de l’État l’augmentation des dépenses de solidarité nationale.
- un fonds d’urgence doit être prévu dès 2016 pour les départements les plus en difficulté. Je rappelle à ce titre que l’impasse budgétaire sur le RSA qui était de 5 millions en 2015 pourrait avoisiner les 40 millions en 2016 pour la Seine-Saint-Denis.
- enfin, le transfert de ressources vers l’Etat doit tenir compte des réalités et des inégalités qui existent déjà face aux dépenses de RSA.

Le niveau du reste à charge doit ainsi être pris en compte sous peine de graver dans le marbre le scandale qui fait que les habitants de Seine-Saint-Denis paient 152 euros de leur poche pour un RSA mensuel de 525 euros, quand ceux des Hauts de Seine n’en versent que 75 euros.

Je serai particulièrement mobilisé dans les discussions que l’ADF et le gouvernement poursuivront pour parvenir à un accord afin que ces exigences soient bien prises en compte.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Exposition et remise des prix des Carnets de voyage Odyssée Jeunes

Jeudi 19 juin, à 17h30 aux Archives nationales, à Pierrefitte-sur-Seine, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, et Mathieu Hanotin, Vice-Président en charge de l’éducation, participeront à l’exposition des Carnets de voyage Odyssée jeunes.


Rencontres territoriales de l’économie

Mercredi 18 juin à 17 heures, Stéphane Troussel, Président du Conseil général et Gérard Segura, Vice-Président chargé de l’aménagement, du développement économique et de la reconquête industrielle, participeront aux côtés de Jean-Paul Planchou, Vice-Président du Conseil régional, aux Rencontres territoriales de l’économie organisées dans le cadre de l’élaboration de la future Stratégie Régionale de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).


Inauguration du Lac des Oiseaux

Dimanche 15 juin à 15 heures, Stéphane Troussel, Président du Conseil général et Josiane Bernard, Vice-présidente chargée de l’écologie urbaine et de l’environnement, inaugureront les nouveaux aménagements du Lac des Oiseaux, situé dans la partie nord du Parc Georges-Valbon. Le geste inaugural consistera à relancer le fonctionnement des cascades après trois ans d’interruption.


La conférence internationale Paris Climat 2015, en Seine-Saint-Denis

Le 10 juin les ministres Laurent Fabius, Ségolène Royal et Annick Girardin se rendont sur le site de la future Conférence internationale Paris Climat 2015.


Journée des collégiens « Nature et collège »

Mardi 3 juin, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, participera à la 3ème édition de la Journée des collégiens « Nature et collèges » qui se déroulera au parc forestier de la Poudrerie, à Sevran.


2ème forum de l’emploi public

Le Conseil général et ses partenaires se mobilisent pour l’avenir des jeunes du département.
Lundi 2 juin 2014, à 10h30, Stéphane Troussel, président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, inaugurera, aux côtés de Philippe GALLI, Préfet de la Seine-Saint-Denis, la deuxième édition du Forum de l’emploi public, qui se tiendra à l’Hôtel du Département.



Loi d’amnistie des banques sur les emprunts toxiques : c’est toujours non !

Mardi 14 mai, le projet de loi visant à « sécuriser les emprunts toxiques » sera examiné au Sénat après une première invalidation par le Conseil constitutionnel lors de la dernière loi de finances.


Projet partenarial Jeunes, police et justice

Lundi 12 mai, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, participera à la restitution du projet Jeunes, police et justice en Seine-Saint-Denis mené par l’AFPAD avec le concours du Conseil général, de la Police nationale, du Tribunal d’instance de Bobigny et de l’Éducation nationale.


2ème rendez-vous « égalité et compétence » avec la SNCF

2ème rendez-vous « Egalité et compétence », lors duquel 130 séquano-dionysiens pré-sélectionnés par les services départementaux auront l’opportunité de passer des entretiens avec des recruteurs de SNCF.

0 | ... | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | 350 | 360 | 370 | ... | 420