Prolongement du T1 à Val-de-Fontenay : enfin le projet commence !

le 18 octobre 2018

Le 18 octobre, au Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, a été voté à l’unanimité le protocole de financement du projet de prolongement du T1 à Val-de-Fontenay. Il doit également être présenté en commission permanente de la Région le 21 novembre, en Conseil d’administration du STIF du 12 décembre et en séance du Conseil départemental du Val-de-Marne le 17 décembre 2018.

L’adoption de ce protocole, d’un montant de 350 millions d’euros, est une excellente nouvelle car elle signifie, qu’après des années de mobilisation des Départements de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, mais aussi des villes de Fontenay-sous-Bois, de Montreuil, de Romainville et d’associations, les travaux commencent enfin. C’est une excellente nouvelle pour les 50 000 futur.e.s usager.e.s qui ont été privés de ce prolongement depuis trop longtemps.

Pour Fontenay-sous-Bois, cela signifie, dans un premier temps, le réaménagement par la RATP de la sente piétonne facilitant l’accès au pôle RER du Val de Fontenay depuis l’Est de la commune. Pour Montreuil, c’est la destruction de l’A186, véritable fracture urbaine, dès 2019. Pour Romainville, la destruction de la bretelle entre l’A3 et l’A186 et la construction d’un nouveau pont qui fera la part belle aux mobilités actives.

À terme, c’est l’accès à un mode de transport fiable, capacitaire et interconnecté aux lignes 1 et 11 du métro, aux RER A et E, à la ligne 15 Est du Grand Paris Express et donc à l’ensemble de ce réseau ; la requalification des abords du projet, la réduction des capacités routières au profit des usagers du vélo, d’arbres et des piétons, changeront considérablement les quartiers et villes traversés et amélioreront les conditions de vie des habitant.es riverain.es.

Une première partie du projet est donc lancée. Elle est cruciale et ne pourra pas être réalisée sans ce premier protocole. Il s’agit du premier document financier permettant les travaux lourds dans l’histoire de ce projet. Ne pas signer ce document, c’est prendre le risque que l’Etat et la Région mettent leur menace de retrait de leurs financements du projet à exécution.

Mais cette phase 1 ne prendra pleinement son sens que lorsque la phase 2, entre les stations « Rue de Rosny » à Montreuil et le terminus à Val-de-Fontenay, sera faite.

C’est la raison pour laquelle nous avons exigé de l’Etat et de la Région, également financeurs du projet, que soit inscrit très clairement dans un article du protocole – l’article 11 – que les financeurs s’engagent à financer prioritairement cette phase 2 dans le cadre du prochain Contrat de Plan Etat-Région.

Nous demandons qu’un protocole couvrant l’intégralité du projet, couvrant deux CPER à l’image du prolongement du RER E à l’Ouest, soit présenté dès 2019 dans les Assemblées délibérantes concernées. Les Départements, avec le soutien des communes concernées, y sont prêts dès à présent en raison des enjeux sociaux, économiques et environnementaux liés à ce projet crucial pour l’Est parisien dans son ensemble.

Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine Saint Denis - Christian Favier, Président du Département du Val-de-Marne - Corinne Valls, Maire de Romainville - Patrice Bessac, Maire de Montreuil - Jean-Philippe Gautrais, Maire de Fontenay-sous-Bois


Contacts presse :
Pour la Seine-Saint-Denis : Antoine Delangre-Marini (01 43 93 93 47)
Pour le Val-de-Marne : Patrick Hervy (patrick.hervy@valdemarne.fr)
Pour Romainville : Cyril Anthéaume (01 49 15 55 49 - cantheaume@ville-romainville.fr)
Pour Montreuil : Barbara Lux (01 48 70 68 85 - barbara.lux@montreuil.fr
Pour Fontenay-sous-Bois : Audrey Da Cunha Lopes
(01 49 74 74 95 - audrey.dacunhalopes@fontenay-sous-bois.fr)

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Le Département de la Seine-Saint-Denis prend un arrêté d’interdiction de l’usage de pesticides sur son territoire

Le Département de la Seine-Saint-Denis, représenté par son Président Stéphane Troussel et son Vice-président chargé de l’écologie urbaine Bélaïde Bedreddine, a signé mercredi 18 septembre un arrêté interdisant l’usage de pesticides sur son territoire. Cet engagement vient soutenir et renforcer les décisions déjà prises en ce sens par plusieurs villes de France et par le Département du Val de Marne.


Journées Européennes du Patrimoine : lancement d’une collecte pour sauvegarder la Poudrerie Nationale de Sevran-Livry

Le Département de Seine-Saint-Denis lance à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine un appel à mécénat populaire pour sauvegarder le patrimoine de l’ancienne Poudrerie Nationale de Sevran-Livry. Cette collecte, organisée avec la Mission Bern en lien avec la Fondation du Patrimoine, permettra de rénover trois bâtiments en péril de cette poudrerie créée en 1865 par Napoléon III et aujourd’hui transformée en parc. Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis et Belaïde Bedreddine, Vice-président chargé de l’écologie urbaine, lanceront officiellement la collecte lors d’une visite du Parc dimanche matin.


Le Département de la Seine-Saint-Denis inaugure la première piste cyclable solaire d’Île-de-France

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, et Corinne Valls, Vice-présidente chargée des mobilités et du développement du territoire, ont présenté lundi 16 septembre à Bobigny (93000) la première piste cyclable solaire d’Île-de-France, à l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité. Cette expérimentation, financée par le Département et développée par l’entreprise Colas (technologie Wattway), permet de répondre de manière innovante et écologique aux besoins d’éclairage manifestés par les cyclistes sur la portion concernée.


Inauguration de la nouvelle Académie du Red Star à Marville, avec le département de Seine-Saint-Denis

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine Saint-Denis, et les dirigeants du Red Star, se sont réunis jeudi 12 Septembre à l’occasion de l’ouverture de l’Académie du Red Star dans le Parc Départemental de Marville.


Réaction de Stéphane Troussel à la concertation sur le service public de l’insertion

Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint Denis, a participé ce matin au ministère du Travail au lancement de la concertation sur le Service public de l’insertion. Les Départements, en tant que chefs de file de l’action sociale, sont en effet en première ligne sur le sujet de l’insertion.


Ethique de la vie publique : le Département de Seine-Saint-Denis s’engage auprès de Transparency International

Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, a signé jeudi 5 septembre 2019 la convention d’adhésion au Forum des Collectivités de l’ONG Transparency International, en présence de Marc-André Feffer, Président du conseil d’administration de Transparency International France. Cette signature vient confirmer et renforcer l’engagement du Département en faveur de l’éthique dans la vie publique et économique.


Le Département de Seine-Saint-Denis, Plaine Commune et Est Ensemble demandent des moyens supplémentaires pour lutter contre les violences conjugales

« Les dispositifs de protection des femmes victimes de violence existent, il faut des moyens pour les mettre en œuvre et les pérenniser » : tel est, en substance, le message que Est Ensemble, Plaine Commune et le Département de Seine-Saint-Denis ont porté à l’occasion du Grenelle contre les violences conjugales organisé mardi par la Préfecture du département de Seine-Saint-Denis.


Ouverture en Seine-Saint-Denis de la première classe de collège de France pour enfants autistes

Lundi 2 septembre a ouvert au sein du collège du Parc à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis la toute première classe de collège en France dédiée à l’accueil des enfants autistes. Conçue comme une véritable expérimentation, cette classe est le fruit d’un partenariat inédit entre l’Éducation Nationale, le Département de Seine-Saint-Denis et l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois.



Stéphane Troussel est heureux de lancer « Pâtisse In Seine-Saint-Denis », un concours de la marque territoriale In Seine Saint Denis pour créer LA pâtisserie emblématique du département !

La marque territoriale "In Seine-Saint-Denis" lance le concours "Pâtisse In Seine-Saint-Denis". Le principe est simple : créer, en équipe, la pâtisserie de la Seine-Saint-Denis à partir de produits issus du territoire, ou "made in Seine-Saint-Denis" !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 400