Pose de la première pierre du futur centre aquatique du collège Louise-Michel à Clichy-sous-Bois

le 28 novembre 2014

Lundi 1er décembre, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, et Olivier Klein, Maire de Clichy-sous-Bois, poseront la première pierre Du centre aquatique construit dans le cadre du Plan Exceptionnel d’Investissement pour les collèges.

Le collège Louise-Michel, entièrement reconstruit, accueille depuis septembre dernier près de 700 élèves qui pourront dès la rentrée 2015 utiliser ce centre aquatique composé d’un bassin sportif de 25 mètres, un bassin d’apprentissage de 15 mètres et son solarium extérieur.

Unique piscine de Clichy-sous-Bois, cet équipement permettra de lutter contre les inégalités fortes en termes d’accès à la pratique sportive en étant accessible aux élèves des écoles primaires, aux associations et à la population clichoise dans son ensemble.

La construction de ce centre aquatique est le résultat d’une volonté commune du Département de la Seine-Saint-Denis et de la Ville de Clichy-sous-Bois de donner accès à tous à l’apprentissage de la natation. Selon une étude la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale, 1/3 des enfants ne réussissent pas au test du « savoir nager » à l’issue du CM2.

Première pierre du Centre aquatique de Clichy-sous-Bois

En présence de : Stéphane Troussel, Président du Conseil général
Olivier Klein, Maire de Clichy-sous-Bois
Claude Dilain, Sénateur de Seine-Saint-Denis
Mathieu Hanotin, Vice-Président chargé de l’éducation
Jean-Louis Brison, Directeur académique de l’Éducation nationale
Lofti Bourgou, Chef d’établissement

- Quand  : Lundi 1er décembre à 16h
-  : Collège Louise-Michel - Clichy-sous-Bois

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380