Plan logement du Gouvernement

le 21 septembre 2017

Plan logement du Gouvernement : "derrière la grande simplification coups bas sur le logement social à tous les étages".

Le Gouvernement vient d’annoncer officiellement après plusieurs semaines d’approximations son "plan logement". Malgré les alertes des associations, des bailleurs et notamment du courrier de Stéphane Troussel au Ministre de la cohésion des territoires Jacques Mézard, le Gouvernement s’entête à faire peser sans compensation réelle sur le logement social, 1,5 milliard d’euros de diminution du budget des APL. Le modèle du logement social est sacrifié, plaçant les bailleurs dans une équation financière impossible, les empêchant de rénover et de construire de nouveaux logements, d’entretenir leur parc et de mettre en œuvre les programmes de renouvellement urbain. Ce sont les conditions d’habitation des locataires du logement social qui sont sacrifiés par ce gouvernement.

Le maintien des dispositifs d’exonération fiscale de type « Pinel » ou encore l’arrivée d’une nouvelle exonération sur le foncier démontrent clairement que le Gouvernement entend faire payer au logement social l’attractivité des offres et les bénéfices des promoteurs. Les étudiants et les plus précaires vont être placés dans une situation d’insécurité dans l’accès au logement avec l’arrivée du bail mobilité de 1 à 10 mois, au bénéfice des propriétaires qui pourront louer sur Airbnb l’été leur logement.

Ce qui marque enfin ce Plan logement, c’est l’absence totale de proposition en faveur d’un rééquilibrage entre les territoires dans l’effort de construction. L’égalité et la mixité sociales sont sacrifiées sur l’autel du laisser-faire, les ghettos de riches pourront continuer de prospérer et la Seine-Saint-Denis peut attendre longtemps que les Maires de l’Ouest de la région Ile-de-France respectent la loi SRU.

Ce gouvernement joue aux apprentis sorciers avec un secteur fragile et complexe, essentiel pour l’activité économique notamment des entreprises du bâtiment.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

La « Scène des Fiertés » nouvelle pâtisserie symbole du Département de Seine-Saint-Denis

16 pâtissier.e.s se sont réuni.e.s mercredi 6 septembre à Bobigny au sein des cuisines de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du 93 pour créer LA pâtisserie qui devient un nouveau symbole de la Seine-Saint-Denis. Imaginé par le In Seine-Saint-Denis, la marque territoriale du Département, le concours « Pâtisse ta Seine-Saint-Denis » présidé par Guillaume Gomez, Chef des Cuisines de l’Élysée, a distingué la « Scène des Fiertés ».


Répression du 17 octobre 1961 : Stéphane Troussel demande une journée nationale de commémoration

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, assistera ce matin, jeudi 17 octobre, à l’invitation d’Anne Hidalgo, Maire de Paris, à l’inauguration d’une stèle commémorative en mémoire des victimes du 17 octobre 1961 à Paris. Il tient à réaffirmer dans ce cadre la nécessité d’aller plus loin dans la reconnaissance par l’État français de ces événements tragiques, en faisant du 17 octobre une journée nationale en hommage aux victimes de la répression.


La Seine-Saint-Denis ouvre le bassin du Rouailler, infrastructure majeure pour l’assainissement et la « baignabilité » du canal de l’Ourcq et de la Seine

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, Bélaïde Bedreddine, Vice-président en charge de l’écologie urbaine, Paticia Blanc, Directrice Générale de l’Agence Seine-Normandie, et Pierre-Yves Martin, Maire de Livry-Gargan, ont inauguré mercredi 9 octobre à Livry-Gargan (93190) le bassin du Rouailler. Cette immense infrastructure de rétention et de filtrage des eaux marque une avancée majeure pour la lutte contre les inondations dont peuvent être victimes les riverain.e.s, mais aussi pour l’amélioration de la qualité de l’eau du canal de l’Ourcq et de la Seine.


Le Département de Seine-Saint-Denis et l’Education Nationale forment les personnels de collèges à la lutte contre le sexisme

Mardi 8 octobre avait lieu à Bobigny une journée de formation à la lutte contre le sexisme à destination des professionnel.le.s des collèges de Seine-Saint-Denis. Organisée par l’Observatoire départemental des violences envers les femmes, en partenariat avec la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale de Seine-Saint-Denis (DSDEN), cette journée a permis de donner au personnel des collèges des clés de compréhension et des outils d’aide à destination du public jeune qu’ils encadrent.


Création de la carte Ikaria, pour un accès privilégié à la culture et aux loisirs des seniors en Seine-Saint-Denis

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, s’est rendu vendredi 4 octobre au Nouveau Théâtre de Montreuil à l’occasion du lancement de la carte Ikaria. Cette carte, accessible à l’ensemble des personnes de plus 60 ans résidant en Seine-Saint-Denis, donnera accès à de nombreux avantages au sein des lieux culturels et de loisirs du département.


La Seine-Saint-Denis se dote d’un nouveau Schéma pour l’autonomie des personnes

Le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis a voté jeudi 3 octobre à l’unanimité le nouveau Schéma pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.


La Seine-Saint-Denis devient le premier département « Territoire accueillant »

La Seine-Saint-Denis est le premier département à rejoindre l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants (ANVITA), fondée en septembre 2018 par le Maire de Grande Synthe Damien Carême. En s’engageant dans cette démarche, la Seine-Saint-Denis réaffirme sa mobilisation en faveur d’un accueil digne sur son territoire des personnes migrantes, et notamment des Mineur.e.s Non Accompagné.e.s (MNA).


« Logement d’abord » : une expérimentation utile mais qui doit être confortée dans la durée pour le Département de Seine-Saint-Denis

Alors que se tient aujourd’hui mardi 1er octobre à Aubervilliers une journée autour du « Logement d’abord », en partenariat avec Interlogement93, Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, a interpellé l’État sur la nécessité d’agir de manière plus cohérente et globale en faveur du logement des personnes précaires.


Emmaüs Défi, les artistes du 6B et le Département de Seine-Saint-Denis réunis pour rendre l’art accessible aux plus démuni.es

Le Département de la Seine-Saint-Denis et Emmaüs Défi ont dévoilé vendredi 27 septembre les œuvres d’art mises à la vente au sein de la Banque Solidaire de l’Equipement (BSE) d’Aubervilliers. Cette initiative inédite, réalisée grâce aux artistes du 6B avec l’aide du « IN Seine-Saint-Denis », la marque territoriale du Département, permet de rendre l’art accessible aux foyers les plus modestes.


Action Logement et le Département de la Seine-Saint-Denis s’engagent pour le logement des salarié.e.s et le développement de la Seine-Saint-Denis

Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, et Jean-Jacques Perot, Vice-président du Comité régional d’Action Logement Île-de-France, ont signé mardi 24 septembre, à l’occasion du Congrès HLM de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH) qui se tient actuellement à Paris, un protocole de préfiguration de partenariat pour le logement des salariés et le développement de la Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 420