Parcoursup : le Président de la Seine-Saint-Denis saisit le Défenseur des droits

le 19 juillet 2018

Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, avait demandé le 25 mai dernier à la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de rendre publics les systèmes locaux de sélection des étudiant-e-s utilisés par les universités. Cette demande de transparence visait à s’assurer que le lycée d’origine n’était pas un critère discriminant permettant aux universités de trier leurs étudiant-e-s en fonction.

Pour seule réponse, Madame la ministre de l’Enseignement supérieur, a rappelé les vertus du système. Néanmoins, elle n’a pas répondu à la seule question posée très clairement : « les lycées d’origine des candidat-e-s sont-ils un critère discriminant pour choisir les étudiant-e-s dans telle ou telle filière, dans telle ou telle université ? ».

Stéphane Troussel : "Face au maintien d’un système que je juge opaque et aux retours de témoignages de lycéen-ne-s via la plateforme du Département, j’ai décidé de saisir ce jour le Défenseur des droits sur deux motifs :

- Discrimination à l’accès aux études supérieures en fonction de critères non publics ;
- Rupture d’égalité : impossibilité de contestation d’une orientation imposée aux étudiants.

Ci-dessous, la saisine du Défenseur des droits.


Contact presse :
Cabinet présidence du département de la Seine-Saint-Denis : Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse





Agir contre les violences faites aux femmes au quotidien

Aujourd’hui, jeudi 23 novembre, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a introduit les 13ème rencontres organisées par l’observatoire départementale, dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre.


Non à une revoyure du Grand Paris Express qui serait une atteinte au rééquilibrage territorial en faveur des territoires populaires.

"Si je suis signataire de cet appel pour le maintien du Grand Paris Express dans sa forme comme dans son calendrier de réalisation, c’est parce que je suis inquiet."


Agir contre les violences faites aux femmes au quotidien.

Jeudi 23 novembre 2017 à 9h, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis introduira les 13ème rencontres Femmes du Monde en Seine-Saint-Denis, dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre.


Nouvelle hausse du versement transports pour le 93 et le 94 : un coup bas pour les entreprises et l’emploi !

Communiqué de presse commun du département de la Seine-Saint-Denis et du département du Val de Marne.


0 | ... | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | ... | 410