Parc départemental Georges-Valbon : coup d’envoi de la concertation en ligne

Vous avez jusqu’au 20 septembre pour donner votre avis sur les futurs aménagements du parc Georges-Valbon à la Courneuve. L’avenir de cet espace vert d’exception a suscité bien des polémiques, mais aujourd’hui l’heure est à la concertation. Pour donner le top départ de cette nouvelle phase de co-construction citoyenne, Stéphane Troussel, le Président du Conseil départemental, est parti à la rencontre des usagers du parc ce mercredi 26 août 2015.

La Courneuve. Une fin août ensoleillée où les cygnes et les foulques du Grand lac se prélassent. Autour d’eux, joggers, cyclistes et groupes d’enfants ne semblent guère les impressionner. Plus loin, des discussions s’organisent en attendant la conférence de presse organisée par Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental.

Des passants remplissent sur tablette numérique le questionnaire mis à leur disposition. Jacques, jeune retraité, est l’un des premiers à le remplir. « A quelle fréquence vous rendez vous dans ce parc ? » : « Tous les matins à vélo, car ici c’est formidable. Je peux faire un circuit de 15 km dans la nature. J’espère qu’il n’y aura pas de constructions pour abimer tout cela. Ce serait idiot d’abaisser la qualité de cet espace de verdure ». Stéphane Troussel le rejoint et le rassure : « je peux vous affirmer que nous ne vendrons pas une seule parcelle de l’emprise historique. Il n’y aura aucun logement construit à l’intérieur du parc ».

JPEG - 47.9 ko

Aménageur et propriétaire de cet espace vert depuis 50 ans, le Département de la Seine-Saint-Denis a décidé de rebondir après les débats et polémiques suscités ces derniers mois par un projet architectural pharaonique de 24 000 logements empiétant sur l’intérieur du parc. « Maintenant, nous voulons reprendre la main sur ce débat qui nous appartient à nous habitants et élus de la Seine-Saint-Denis ».

Face à la presse, Stéphane Troussel présente le questionnaire qui vient d’être mis en ligne sur le site web du Conseil départemental. « Il va nous aider à construire un vrai projet d’avenir pour ce parc. A nous, ensemble, de le repenser et de lui donner un nouveau souffle, car il redevient un enjeu pour l’aménagement de la Seine-Saint-Denis ». Et d’évoquer les besoins et les attentes déjà perceptibles : faire entrer le parc dans la ville, lutter contre son enclavement, favoriser son accessibilité, redessiner le tissu urbain, relier les différentes communes aux parcs. « Vous savez, je suis un enfant de La Courneuve, et de ma fenêtre je voyais le haut des arbres du parc. Mais pour m’y rendre, je devais faire le tour de la ville… ». Pour le Président du Conseil départemental, pourquoi ne pas aussi repenser les activités culturelles, créer un musée à l’intérieur du parc, ouvrir un restaurant ou faire venir une grande administration ?

Les projets de transports du Grand Paris tracent leur route et plusieurs gares s’arrêteront bientôt aux portes du parc Georges-Valbon. De quoi alimenter les envies d’aménagements et de requalification urbaine. « Je suis prêt à prendre tout le temps qu’il nous faudra pour construire ensemble un nouveau projet. Si l’État veut être un facilitateur pour nous y aider, tant mieux. Mais aucune Opération d’Intérêt National (OIN) ne sera un préalable à notre réflexion ».

Participez ! Répondez au questionnaire sur l’avenir du Parc Georges-Valbon

JPEG - 45 ko

à lire aussi

Parc forestier de la Poudrerie : inauguration d’un lieu pour tout-petits et signature d’un manifeste

Dimanche 5 juin a eu lieu l’inauguration du "Jardin d’émerveilles", lieu de rêve pour les tout-petits et les parents au parc départemental de la Poudrerie à Sevran ; l’occasion pour le Président du Conseil départemental de signer un manifeste pour l’avenir du parc.


De la 4L à la voiture électrique, le Département accélère au vert…

La Seine-Saint-Denis a choisi de rouler écologique et comptera fin 2016 plus de 160 véhicules électriques. La centième voiture de ce type a été livrée symboliquement, jeudi 2 juin, au cours de la Semaine Européenne du Développement Durable.


Avec Plantu, dessinez, c’est gagné

Mardi 31 mai et jeudi 2 juin 2016, le dessinateur Plantu et son association « Cartooning for Peace » ont reçu quelque 120 collégiens de Seine-Saint-Denis au siège du journal « Le Monde ». La touche finale d’un parcours éducatif et citoyen sur le dessin de presse, né d’un partenariat entre « Cartooning » et le Département.


Je t’échange ton chef étoilé contre une statue !

Mercredi 1er juin, c’était bombance au collège Georges-Politzer de Bagnolet. Le seul chef étoilé de Seine-Saint-Denis, Jean-Claude Cahagnet, y a fait la cuisine pour les 600 convives de l’établissement. Le tout part d’une idée de Nicolas Floc’h, un artiste qui aura passé un an en résidence au collège, à l’initiative du Département. Bon appétit bien sûr !


Au côté des anges-gardiens de la lutte anti-crue

Vendredi 3 juin, l’ensemble des agents de la Direction de l’eau et de l’assainissement était sur le qui-vive suite aux risques d’inondations qui concernent aussi la Seine-Saint-Denis.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390