COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez toutes nos informations disponibles en suivant ce lien

PLF 2020 : Le Gouvernement fait leur fête aux Départements

le 24 décembre 2019

Malgré la période plutôt propice, l’heure n’est pas à la fête pour les Départements. Jeudi 19 décembre, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi de finances 2020 qui supprime leur autonomie fiscale via le transfert de la taxe sur le foncier bâti aux communes et qui pioche sans vergogne dans leurs caisses pour financer les désengagements de l’État ou les promesses qu’il est incapable de tenir.

Ainsi, pour financer la revalorisation des indemnités des élus des communes de moins de 3 500 habitants, ce sont 14M€ qui seront enlevés de la dotation aux Départements.

De la même manière, pour financer sa part du contrat de plan État-Région en ce qui concerne les transports en Île-de-France, ce sont 75M€ qui seront prélevés sur les recettes des Départements franciliens.

Supprimé par le Sénat au regard de son caractère purement scandaleux tant sur la forme que sur le fond, cet amendement scélérat a été redéposé à l’Assemblée Nationale et définitivement adopté avec le soutien de la majorité. On notera à cette occasion le silence éloquent des députés En Marche de la Seine-Saint-Denis, plus soucieux d’obéir aux ordres du Gouvernement que de défendre l’égalité des territoires.

14 millions par-ci, 75 millions par-là, auxquels s’ajoutent les quelques 10 milliards d’euros de non compensation des aides de solidarité individuelles : le Gouvernement semble bien décidé à vouloir asphyxier financièrement les Départements à défaut de les avoir rayés de la carte institutionnelle.

Le Département de la Seine-Saint-Denis est particulièrement concerné par ces coups de Jarnac. Le temps du déplacement en grande pompe pour nous dire que la Seine-Saint-Denis, territoire « hors-normes » a besoin de moyens de rattrapage « hors-normes », semble déjà bien loin. Donner d’une main et reprendre de l’autre, telle semble être la stratégie de ce Gouvernement.

Cette politique de Gribouille doit cesser. Dès janvier, le Département prendra des décisions pour compenser ces pertes de recettes infligées par le Gouvernement. Nous y serons contraints pour continuer à assurer nos missions de solidarité et nos plans d’investissements cruciaux pour le développement harmonieux de la Seine-Saint-Denis.


Contact presse
Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis
Grégoire Larrieu / glarrieu@seinesaintdenis.fr / 06 35 84 13 82

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

COVID 19 : le Département de la Seine-Saint-Denis mobilise ses crèches pour les personnels soignants

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie mondiale de Coronavirus – Covid 19, et suite à la parution d’une circulaire gouvernementale, le Département de la Seine-Saint-Denis prend des dispositions pour accueillir les enfants des personnels soignants afin de permettre à ces derniers d’assurer leurs missions en temps de crise. Le Département de la Seine-Saint-Denis, fort de son réseau de crèches, dont il assure directement la gestion, concourt ainsi à l’effort national contre le Covid 19.


CP - COVID-19 : La Seine-Saint-Denis prend des dispositions suite à la déclaration du Président de la République

Le président de la République Emmanuel Macron, est intervenu hier soir pour prendre des décisions importantes suite à l’épidémie mondiale de Coronavirus. Le Département de la Seine-Saint-Denis met en place des mesures sur son territoire afin de maintenir une continuité du service public pour les habitant·e·s tout en protégeant les populations les plus fragiles.


Santé bucco-dentaire : le Département de la Seine-Saint-Denis lance un bus itinérant pour des soins gratuits

Stéphane Troussel et Pierre Laporte ont lancé lundi 9 mars un bus bucco-dentaire, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France, l’Education nationale, la CPAM et l’Ordre des chirurgiens-dentistes. Itinérant, ce bus sillonnera le territoire pour réaliser des dépistages et effectuer des soins dentaires principalement auprès des écoliers mais aussi des populations les plus fragiles.


Précarité menstruelle : le Département de la Seine-Saint-Denis et des entreprises du territoire réalisent une collecte inédite

Alors que le sujet de la précarité menstruelle commence à poindre dans le débat public, le Département de la Seine-Saint-Denis, soutenu par des partenaires privés Showroomprivé, BETC/Magasins Généraux, la Réserve des Arts et Le 6b, a organisé une collecte d’ampleur de produits hygiéniques pour femmes. Les dons bénéficieront à plusieurs structures, dont le Lieu d’accueil ouvert (LAO) à Bagnolet accueillant depuis septembre dernier des jeunes femmes de 15 à 25 ans victimes de violences.


Jeux de Paris 2024 : le Département de Seine-Saint-Denis soutient ses champion.ne.s

Le Département de Seine-Saint-Denis a dévoilé vendredi 28 février à Noisy-le-Grand les noms des 30 jeunes athlètes qu’il soutient cette année dans le cadre de son dispositif « Génération Jeux ». A cette occasion a également été annoncée la signature à venir de 4 athlètes de haut-niveau en contrat d’insertion au sein du Conseil Départemental.


Le Département de Seine-Saint-Denis lance la carte de transport « Améthyste + »

Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis a voté jeudi 27 février la création de la carte « Améthyste + ». Cette carte permettra aux personnes âgées ou handicapées de plus de 60 ans bénéficiaires de la carte Améthyste de voyager gratuitement sur le réseau francilien de transports en commun, à raison de 120 déplacements par an.


Coronavirus : le Département de Seine-Saint-Denis prend des mesures de précaution

Afin de prévenir la propagation de l’épidémie de Covid-19 (« Coronavirus »), et conformément aux préconisation formulées par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Île-de-France, le Département de Seine-Saint-Denis met en place des mesures à destination de ses agent.e.s et de la population.


Salon de l’Agriculture : première participation de la Seine-Saint-Denis

La Seine-Saint-Denis participera pour la première fois, du 22 février au 1er mars 2020, au Salon International de l’Agriculture à Paris. Présent sous les couleurs de sa marque territoriale « In Seine-Saint-Denis », le Département fera découvrir ses enjeux et ambitions en matière d’agriculture urbaine, mais aussi les nombreux actrices et acteurs du territoire qui œuvrent déjà en la matière (Pavillon 4 Stand D133).


Le Département de Seine-Saint-Denis lance deux nouvelles actions pour le verdissement de son territoire

Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, a inauguré jeudi 6 février la toute première cour « Oasis » de Seine-Saint-Denis, au Collège Langevin-Wallon à Rosny-sous-Bois. Il a par ailleurs annoncé la mise en place dès le du 1er mai de l’opération « Un bébé = un arbre », qui concourra également au verdissement de la Seine-Saint-Denis


Calendrier du Grand Paris Express : réaction de Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis

Le journal Le Parisien fait état ce matin d’inquiétudes concernant le respect du calendrier des travaux des lignes 16 et 17 du futur métro du Grand Paris Express. Inquiétudes auxquelles la Société du Grand Paris, chargée de réaliser ces travaux, répond en assurant qu’il n’y a pas de retard. Je tiens, dans ce contexte, à rappeler qu’il est absolument impératif que ce projet crucial ne souffre d’aucun retard supplémentaire.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 440