Orchestre de l’académie de Créteil, une rentrée en fanfare

Depuis trois ans, l’OPPERA, orchestre symphonique de l’académie de Créteil, qui comprend également la Seine-Saint-Denis, propose un répertoire varié qu’il s’emploie à transmettre à des publics pas toujours familiarisés avec la musique classique.

JPEG - 54.3 ko

crédits photo : Constantino Listowski

Cette année, plusieurs établissements de l’académie de Créteil - et notamment des collèges de Seine-Saint-Denis - résonneront de la Symphonie 99 de Haydn, de certains airs russes de Borodine, Moussorgski et Tchaïkovsky ou encore de la suite pastorale de Chabrier.
Avec derrière les instruments : des parents d’élèves, des élèves, des personnels et des professeurs d’OPPERA, le seul orchestre d’une académie de l’Education nationale française.

Créé par Mathieu Braud, un professeur de musique de la cité scolaire Jean-Jaurès de Montreuil et un de ses collègues, l’association entame cette année sa 3e saison.
« Avant cela, il existait déjà une structure interne au lycée. Mais on s’est dit que contrairement à plein de corporations en France, l’académie ne possédait pas d’orchestre. Alors on a mis en chantier OPPERA », se souvient Mathieu Braud, qui bat depuis la mesure en tant que chef d’orchestre.

La structure est guidée par deux exigences : réunir tous les acteurs de l’académie scolaire autour d’une même passion pour la musique, et faire découvrir certains chefs-d’œuvre du classique à des collégiens pas toujours férus de ce genre de musique.
Cette année, outre la cité scolaire de Montreuil, des concerts sont déjà programmés au collège Jean-Moulin de Montreuil et pour le compte de l’association de soutien aux créateurs « Comme vous émoi » (prévu le 5 octobre).

JPEG - 42.1 ko

Auparavant, les 30 membres de l’association - une quinzaine de professeurs, 7 membres du personnel, 2 parents d’élèves et un élève, tromboniste - devront plancher sur le nouveau programme de l’année, avec des répétitions qui débutent le lundi 29 septembre.
Toujours désireux de s’agrandir, l’orchestre est à la recherche de nouveaux participants, notamment de cordes, d’un trompettiste et d’un percussionniste. « Au départ, on demandait aux nouveaux entrants un 3e cycle, soit 8 années d’instrument, mais des gens sont rentrés avec moins que ça. L’idée, c’est surtout de s’éclater, de prendre du plaisir », insiste Mathieu Braud. Avis aux amateurs.

Pour tous ceux qui souhaiteraient intégrer l’OPPERA : orchestre.symphonique@hotmail.fr
L’OPPERA sur Facebook

L’adresse pour les répétitions :
Cité scolaire de Montreuil
1, rue Dombasle- Montreuil

Christophe Lehousse

à lire aussi

Parc forestier de la Poudrerie : inauguration d’un lieu pour tout-petits et signature d’un manifeste

Dimanche 5 juin a eu lieu l’inauguration du "Jardin d’émerveilles", lieu de rêve pour les tout-petits et les parents au parc départemental de la Poudrerie à Sevran ; l’occasion pour le Président du Conseil départemental de signer un manifeste pour l’avenir du parc.


De la 4L à la voiture électrique, le Département accélère au vert…

La Seine-Saint-Denis a choisi de rouler écologique et comptera fin 2016 plus de 160 véhicules électriques. La centième voiture de ce type a été livrée symboliquement, jeudi 2 juin, au cours de la Semaine Européenne du Développement Durable.


Avec Plantu, dessinez, c’est gagné

Mardi 31 mai et jeudi 2 juin 2016, le dessinateur Plantu et son association « Cartooning for Peace » ont reçu quelque 120 collégiens de Seine-Saint-Denis au siège du journal « Le Monde ». La touche finale d’un parcours éducatif et citoyen sur le dessin de presse, né d’un partenariat entre « Cartooning » et le Département.


Je t’échange ton chef étoilé contre une statue !

Mercredi 1er juin, c’était bombance au collège Georges-Politzer de Bagnolet. Le seul chef étoilé de Seine-Saint-Denis, Jean-Claude Cahagnet, y a fait la cuisine pour les 600 convives de l’établissement. Le tout part d’une idée de Nicolas Floc’h, un artiste qui aura passé un an en résidence au collège, à l’initiative du Département. Bon appétit bien sûr !


Au côté des anges-gardiens de la lutte anti-crue

Vendredi 3 juin, l’ensemble des agents de la Direction de l’eau et de l’assainissement était sur le qui-vive suite aux risques d’inondations qui concernent aussi la Seine-Saint-Denis.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390