Observer pour agir et prévenir

le 14 mars 2016

14e rencontre professionnelle de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes : elle s’est déroulée vendredi 11 mars 2016 à la Bourse du Travail à Bobigny en présence notamment du docteur Denis Mukwege, prix Sakharov 2014 et prix Nobel de la paix 2018.

Depuis 2002, l’Observatoire des violences envers les femmes, créé par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis œuvre à faire progresser les droits des femmes.

Pour cette 14e Rencontre départementale, ouverte par Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, l’Observatoire des violences envers les femmes avait choisi de travailler avec les professionnel-le-s présent-e-s sur deux thématiques.

D’abord sur le rôle de l’éducation et de la lutte contre les stéréotypes dès le plus jeune âge, avec la mise à jour du kit pédagogique à destination des professionnel-le-s, pensé avec et par les jeunes collégiens et collégiennes du département. Il a paru nécessaire de bâtir des outils pédagogiques et culturels et d’agir au service d’une ambition commune : permettre à chacun-e de faire évoluer les mentalités, déconstruire les idées reçues, pour construire des rapports humains fondés sur le respect et l’égalité.

Cette journée a également permis une réflexion sur l’amélioration de la prise en charge des femmes victimes de viol. Chaque année 84 000 femmes sont victimes de viols et de tentatives de viol.

Acteurs et actrices du territoire dans leurs domaines d’action, du social, de la police, de la justice ont fait découvrir les résultats de l’enquête départementale réalisée par l’Observatoire en partenariat avec le Tribunal de grande instance de Bobigny où il s’est agi d’analyser et de trouver collectivement des réponses.

Cette 14e rencontre a aussi été marquée par deux hommages : celui pour célébrer les 30 ans d’écoute et d’expériences du Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) et celui à la mémoire de Muriel Naessens, très engagée aux côtés de l’Observatoire depuis de nombreuses années, et décédée le 12 février dernier.

Autre moment marquant de la rencontre, la venue du docteur Denis Mukwege, Prix Sakharov 2014, pressenti pour le Prix Nobel de la paix et surnommé « L’homme qui répare les femmes ». 40000 femmes et 3500 bébés de moins de cinq ans victimes de viols avec mutilations ont été soignés par lui et son équipe dans l’hôpital de Panzi, en République Démocratique du Congo.

JPEG - 93.8 ko

Qu’y a-t-il de commun entre son travail et celui qui est mené par l’Observatoire en Seine-Saint-Denis contre le viol ? Pour Denis Mukwege, le viol ne concerne pas qu’une catégorie de personnes dans des ex pays en guerre comme la RDC. Tous les pays, toutes les classes sociales sont concernées. A la fin de sa présentation, Denis Mukwege a félicité et remercié l’Observatoire pour son action depuis sa création et a appelé à une prise de conscience collective.

Suite à son intervention, le Département a annoncé via Pascale Labbé, Conseillère départementale déléguée en charge de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes, le déblocage d’une aide exceptionnelle de 2 500 € pour la fondation du docteur Mukwege.

À LIRE AUSSI

Le handicap psychique

29 clés pour faire avancer la réflexion sur les réponses aux besoins des personnes handicapées psychiques en Seine-Saint-Denis


Protection de l’enfant, accompagnement des familles

Cohérence, continuité et complémentarité

0 | 5 | 10

À LA UNE
Dans  Observatoire des violences envers les femmes

Observer pour agir et prévenir

14e rencontre professionnelle de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes : elle s’est déroulée en présence du docteur Denis Mukwege, prix Sakharov 2014 et prix Nobel de la paix 2018


Un laboratoire contre les violences envers les femmes

Mardi 17 novembre, les 11èmes rencontres Femmes du monde en Seine-Saint-Denis se tenaient à la Bourse départementale du travail à Bobigny. Une journée de rencontre, de bilan, de partage d’expérience entre professionnels pour faire reculer les violences envers les femmes.


Les viols et agressions sexuelles jugés en Cour d’Assises et au Tribunal correctionnel de Bobigny

L’Observatoire départemental des violences envers les femmes a réalisé, en partenariat avec le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, une étude sur les viols et les agressions sexuelles jugés en 2013 et 2014 en Cour d’assises et au Tribunal correctionnel de Bobigny.


Les mots pour le dire : l’impact des violences dans le couple sur les enfants

Livrets à destination des professionnel-le-s, proposant des activités à mener avec des enfants victimes des violences dans le couple et leurs mères.


Un toit pour elle

Le dispositif « Un toit pour elle », favorisant l’accès au logement des femmes victimes de violences conjugales.


Ligne de protection

Un court-métrage de Virginie Kahn, sur le portable d’alerte pour protéger les femmes en très grand danger.


Téléphone Grave danger : protéger les femmes en très grand danger

Ce dispositif expérimenté depuis 2009 dans le département a été généralisé au reste de la France en 2014.


L’Observatoire Départemental des violences envers les femmes

Premier du genre en France, l’Observatoire départemental des violences envers les femmes a été créé en 2002.


Lutte contre les mariages forcés

Face au danger de mariage forcé, les jeunes femmes doivent pouvoir trouver l’aide de professionnel-le-s sensiblisé-e-s et formé-e-s. Savoir qu’elles peuvent être protégées leur permet de libérer leur parole.


Ordonnance de protection : l’évaluation

Supports et résultats de l’évaluation de l’ordonnance de protection en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20