Mobilisation des élus de Seine-Saint-Denis pour l’arrivée du TZen 3 : notre territoire ne peut subir une double peine !

Demain, en Conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Ile-de-France, sera enfin présenté, après des mois d’attente et de reports, l’avant-projet du TZen3, bus en site propre qui doit permettre de relier Les Pavillons-sous-Bois à la Porte de Pantin en trente minutes. Ce projet de transport est indispensable au développement de la Plaine de l’Ourcq où, demain, plus de 8000 logements seront construits, ainsi que 68 000 m2 de commerces et 450 000 m2 de bureaux et locaux d’activités, répartis sur cinq zones d’aménagement concerté.

L’approbation de cet avant-projet doit permettre l’avancement et l’accélération de ce projet. Les discussions sur le financement doivent sans plus attendre s’engager et ne pas dépendre d’études sauf à penser qu’elles ne sont qu’une nouvelle excuse pour retarder davantage le projet. Le bloc local est en tous cas prêt à se mettre autour de la table.

Parce que nous refusons que notre territoire subisse la double peine, le Département et les élus concernés ont décidé de se réunir demain matin devant les locaux du STIF pour manifester leur mécontentement et tirer la sonnette d’alarme.

Alors que le Gouvernement a annoncé le décalage des chantiers du Grand Paris Express et l’arrivée de la ligne 15 Est au plus tôt en 2030, nous demandons à l’État d’accélérer la réalisation du TZen 3 en débloquant des financements supplémentaires, au nom des compensations promises aux territoires lésés par le retard du nouveau métro.

Nous demandons à la Présidente de la Région Ile-de-France et du STIF de cesser de perdre du temps et d’accélérer la réalisation de ce projet en organisant au plus vite un comité des financeurs et de se mobiliser à nos côtés pour obtenir de l’État des compensations dignes de ce nom.

A l’heure où l’État laisse entendre qu’il ne pourra peut-être même pas tenir les engagements pris dans le Contrat de plan État-Région 2015-2020, alors même que la pression pour poursuivre la densification de nos territoires s’accentue, les collectivités territoriales franciliennes doivent faire front commun pour obtenir de l’État les moyens sans lesquels la transformation et le développement de la région Ile-de-France ne pourront se faire.

Stéphane Troussel, président du Département, s’exprime en ces termes : "Demain matin en CA du STIF sera enfin approuvé l’avant projet du TZen3, projet crucial pour notre territoire que nous portons et défendons depuis des années avec Corinne Valls, Vice-présidente et administratrice du STIF. Cette approbation doit être la première étape dans la réalisation de ce projet. Nous devons avancer vite car les besoins sont grands et les attentes fortes."


Contact presse :
Antoine Delangre-Marini – adelangremarini@seinesaintdenis.fr – 06 79 89 83 29

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Le Département engagé dans la lutte contre les inondations et pour la reconquête de la qualité de l’eau

Stéphane Troussel sera présent lors de la grande rencontre « La reconquête de la qualité de l’eau et la baignade en milieu naturel » organisée à Paris le 18 octobre 2018.


Lancement du festival de films « Jeunes contre le sexisme » en Seine-Saint-Denis

Depuis douze ans, avons lancé le dispositif « Jeunes contre le sexisme » en Seine-Saint-Denis, avec notre Observatoire départemental des violences envers les femmes. Nous avons accumulé tellement de petites vidéos produites dans ce cadre par des collégiennes et collégiens au fil des années que nous organisons, pour la deuxième année consécutive, un festival de films « Jeunes contre le sexisme ». Rendez-vous pour l’ouverture du festival lundi 8 octobre à 13h30 au Magic Cinéma à Bobigny, ainsi que dans les treize cinémas partenaires qui organiseront des soirées "Jeunes contre le sexisme" pendant plusieurs semaines en Seine-Saint-Denis !
lundi 8 octobre à 13h30


Invitation conférence de presse

Solidarité territoriale en Ile-de-France : Les Départements créent un Établissement Public Interdépartemental pour la mise en œuvre du fond de solidarité et d’investissement interdépartemental. Rendez-vous mardi 2 octobre 2018 à 12h à l’Assemblée des Départements de France.


Plan de mobilisation JOP 2024 du Département de la Seine-Saint-Denis

Le Conseil départemental a adopté un Plan de mobilisation de la Seine-Saint-Denis sur les JOP 2024, pour préparer au mieux l’arrivée des Jeux sur notre territoire. Le Département a également lancé le site de la Fabrique des Jeux en Seine-Saint-Denis, un outil qui offre un cadre de travail et d’échanges aux différents acteurs.



1% artistique : L’exigence culturelle se poursuit en Seine-Saint-Denis

Le Département de la Seine-Saint-Denis, fort d’un développement démographique et économique exceptionnel, souhaite également accompagner le développement culturel de son territoire. D’ici 2020, ce sont 25 collèges ainsi qu’une Maison des Solidarités qui feront découvrir des œuvres inédites aux élèves et habitant-e-s de la Seine-Saint-Denis, au titre du dispositif dit du "1% culturel". L’ampleur de ce développement artistique dans notre collectivité, unique en France, reflète notre choix d’une politique culturelle ambitieuse.


« Ma santé 2022 » : un plan qui ne soigne pas l’hôpital public ! Des sparadraps pour soigner une hémorragie

Ce matin, Emmanuel Macron a annoncé son plan pour la santé, dévoilé pour grande partie dès hier. Au-delà de la disparition du numérus clausus en 2020, ce plan santé semble s’orienter vers une adaptation de la carte hospitalière plutôt que vers un vrai remède pour remettre sur pied le système de santé français et son homme malade, l’hôpital public.


Stratégie pauvreté - Et maintenant, des paroles aux actes !

Depuis maintenant plusieurs mois, 19 Départements proposent de tester le revenu de base en le rendant automatique et ouvert aux jeunes. Le président de la République propose aujourd’hui un revenu universel d’activité. Nous sommes prêts et nous voulons même l’ouvrir aux jeunes ; cela s’appelle le revenu de base ! Et cela suppose de considérablement modifier le financement des allocations de solidarités qui repose sur les plus pauvres.


Semaine de la mobilité : "La Seine-Saint-Denis engagée pour les mobilités de demain !"

C’est la semaine de la mobilité ! Plan de mobilité pour les agent.es du Département, contribution au budget du STIF, participation aux différents projets de transports ainsi qu’à la consultation internationale sur le devenir des autoroutes urbaines, aide à l’achat du titre Imagin’R pour les collégiens et à un forfait Améthyste pour nos séniors en difficulté... Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis s’engage et investit pour le développement de tous les modes de déplacement, car nous savons que la mobilité de demain sera multimodale.


Semaine de la mobilité 2018

la Seine-Saint-Denis engagée pour les mobilités de demain !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 340