Mobilisation des élus de Seine-Saint-Denis pour l’arrivée du TZen 3 : notre territoire ne peut subir une double peine !

Demain, en Conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Ile-de-France, sera enfin présenté, après des mois d’attente et de reports, l’avant-projet du TZen3, bus en site propre qui doit permettre de relier Les Pavillons-sous-Bois à la Porte de Pantin en trente minutes. Ce projet de transport est indispensable au développement de la Plaine de l’Ourcq où, demain, plus de 8000 logements seront construits, ainsi que 68 000 m2 de commerces et 450 000 m2 de bureaux et locaux d’activités, répartis sur cinq zones d’aménagement concerté.

L’approbation de cet avant-projet doit permettre l’avancement et l’accélération de ce projet. Les discussions sur le financement doivent sans plus attendre s’engager et ne pas dépendre d’études sauf à penser qu’elles ne sont qu’une nouvelle excuse pour retarder davantage le projet. Le bloc local est en tous cas prêt à se mettre autour de la table.

Parce que nous refusons que notre territoire subisse la double peine, le Département et les élus concernés ont décidé de se réunir demain matin devant les locaux du STIF pour manifester leur mécontentement et tirer la sonnette d’alarme.

Alors que le Gouvernement a annoncé le décalage des chantiers du Grand Paris Express et l’arrivée de la ligne 15 Est au plus tôt en 2030, nous demandons à l’État d’accélérer la réalisation du TZen 3 en débloquant des financements supplémentaires, au nom des compensations promises aux territoires lésés par le retard du nouveau métro.

Nous demandons à la Présidente de la Région Ile-de-France et du STIF de cesser de perdre du temps et d’accélérer la réalisation de ce projet en organisant au plus vite un comité des financeurs et de se mobiliser à nos côtés pour obtenir de l’État des compensations dignes de ce nom.

A l’heure où l’État laisse entendre qu’il ne pourra peut-être même pas tenir les engagements pris dans le Contrat de plan État-Région 2015-2020, alors même que la pression pour poursuivre la densification de nos territoires s’accentue, les collectivités territoriales franciliennes doivent faire front commun pour obtenir de l’État les moyens sans lesquels la transformation et le développement de la région Ile-de-France ne pourront se faire.

Stéphane Troussel, président du Département, s’exprime en ces termes : "Demain matin en CA du STIF sera enfin approuvé l’avant projet du TZen3, projet crucial pour notre territoire que nous portons et défendons depuis des années avec Corinne Valls, Vice-présidente et administratrice du STIF. Cette approbation doit être la première étape dans la réalisation de ce projet. Nous devons avancer vite car les besoins sont grands et les attentes fortes."


Contact presse :
Antoine Delangre-Marini – adelangremarini@seinesaintdenis.fr – 06 79 89 83 29

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Le Département de la Seine-Saint-Denis, la Banque des Territoires et CDC Biodiversité agissent en faveur de la transition écologique, énergétique et de la biodiversité

Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des Territoires et Jean-Christophe Benoit, directeur du développement et de l’investissement de CDC Biodiversité, ont signé une convention de partenariat en faveur de la performance énergétique du patrimoine public et de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.



Lancement d’un espace de témoignages en Seine-Saint-Denis sur Parcoursup

Alors que les examens du baccalauréat se terminent et que la plateforme Parcoursup s’apprête à réouvrir, le Département a décidé de lancer une vaste campagne de témoignages. Sur cette base, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pourra saisir le Défenseur des Droits pour lui demander de faire toute la lumière sur ce système de sélection aujourd’hui opaque.





La Seine-Saint-Denis obtient des garanties et reste mobilisée

A la suite de la publication de rapports des inspections générales qui préconisaient de revenir largement sur les héritages olympiques du dossier de candidature de Paris 2024, j’avais réaffirmé, comme l’ensemble des élus, ma volonté que la Seine-Saint-Denis ne devienne pas la variable d’ajustement et que l’ambition de la candidature que nous avons portée ne soit pas revue au risque de la dénaturer.


Les 13 départements ont précisé leur modèle de revenu de base

Les 13 départements* engagés dans la démarche expérimentale autour du revenu de base, en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès, ont dévoilé mercredi 6 juin 2018, lors d’un colloque public à Bordeaux, les résultats des simulations économiques et du questionnaire citoyen pour leur projet d’expérimentation.


"Contrat" entre la Seine-Saint-Denis et l’État : il est urgent de mettre fin à un jacobinisme aveugle, absurde et ravageur

La dernière loi de finances impose aux collectivités territoriales la signature d’un « contrat » avec l’État avant le 30 juin sous peine d’une réduction de leurs dotations futures.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 330