Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez les dernières informations à jour en suivant ce lien

Marche silencieuse pour Mariama K : Hommage aux femmes victimes de violences en Seine-Saint-Denis

le 8 janvier 2018

La famille de Mariama K, décédée dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 décembre 2017 sous les coups de son mari, la Ville de Montreuil, l’Observatoire des violences envers les femmes du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, SOS Femmes 93, la Maison des Femmes-Thérèse Clerc et l’OPHM s’associent et appellent à une marche silencieuse pour lui rendre hommage et dénoncer les violences faites aux femmes.

Mariama avait 32 ans. Elle était mère d’une petite fille âgée de 2 ans. Montreuilloise, elle vivait à la cité de l’Amitié, dans le quartier Branly-Boissière. Elle a été battue, puis défenestrée du 4ème étage par son mari. Celui-ci a été immédiatement arrêté, puis incarcéré.

Ce crime, a profondément choqué et bouleversé Montreuil, notamment les habitant.e.s du quartier où elle vivait. Certains ont tenté de lui porter secours au moment du drame, et depuis samedi dernier, c’est un large mouvement de solidarité qui a vu le jour pour soutenir et aider la famille de Mariama.
Nous, élu-e-s locaux, professionnel-les, membres d’associations de lutte contre les violences, citoyen-ne-s, toutes et tous, nous sommes concerné-e-s et agissons ensemble pour faire reculer les violences faites aux femmes en Seine-Saint-Denis.

POUR REFUSER L’INACCEPTABLE ET RENDRE HOMMAGE A MARIAMA K. ET A TOUTES LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES

nous vous donnons rendez-vous le mercredi 10 janvier 2018 à 17h30 (départ à 18h) au 118 avenue du Président Salvador Allende à Montreuil pour une marche silencieuse jusqu’à l’Hôtel de Ville.

Ce meurtre met en lumière, une fois encore, le grave danger qui pèse sur les femmes victimes de violences conjugales, qu’elles soient physiques ou psychologiques. Ces violences tuent chaque année plus de 120 femmes dans notre pays.

Des moyens de protection existent. Le téléphone portable d’alerte pour les femmes victimes de violences en grave danger a déjà sauvé des vies.

L’ordonnance de protection permet aux femmes et à leurs enfants d’être protégés, notamment grâce à l’interdiction pour les hommes violents d’entrer en contact avec elles. Permanences locales d’accueil, d’écoute ou juridiques, des dispositifs de soutien et d’accompagnement existent également, mais il est urgent de mieux les faire connaitre aux femmes victimes de violences pour qu’elles soient soutenues, orientées et accompagnées vers une sortie définitive de leur situation.

Contact :
Ville de Montreuil : Barbara Lux, attachée de presse du Maire Patrice Bessac
Observatoire départemental des violences envers les femmes : 01 43 93 41 95 / eronai@cg93.fr
SOS Femmes 93 : association@sosfemmes93.fr /
Maison des femmes de Montreuil : contact@maisondesfemmes.fr

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Réaction de Stéphane Troussel au rapport de l’Institut Montaigne sur l’Emploi et l’insertion en Seine-Saint-Denis

Alors que l’Institut Montaigne publie ce mercredi 27 mai un rapport sur l’Emploi et l’insertion en Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, tient à rappeler que la question de la « gouvernance » des dispositifs ne saurait servir à évacuer à peu de frais la question du manque de moyens.


Les Présidents des Départements de Meurthe-et-Moselle et de Seine-Saint-Denis plaident pour un retour au collège des élèves en décrochage

Mathieu Klein et Stéphane Troussel, Présidents des Départements de Meurthe-et-Moselle et de Seine-Saint-Denis, plaident pour un retour au collège des élèves en décrochage


BNP Paribas Personal Finance et le Département de la Seine-Saint-Denis s’engagent pour l’inclusion numérique des enfants

Dès cette semaine, 800 ordinateurs seront distribués à des collégiens et lycéens sans équipement dont 300 ordinateurs et 61 cartes SIM destinés aux enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) de Seine-Saint-Denis. Une initiative du Département de la Seine-Saint-Denis et de BNP Paribas Personal Finance engagés ensemble en faveur de l’inclusion numérique et de la continuité pédagogique.


Le Préfet de la Seine-Saint-Denis autorise la réouverture du Parc départemental Georges Valbon

Le Préfet de la Seine-Saint-Denis a informé mardi soir par courrier Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, de l’autorisation de réouverture du Parc Georges Valbon à partir de jeudi 14 mai, à titre expérimental.


Le Département de la Seine-Saint-Denis demande la réouverture des parcs départementaux dès le 11 mai

Alors que la Seine-Saint-Denis fera très probablement partie des territoires en « rouge » le 11 mai prochain, le Conseil Départemental demande à l’Etat de permettre de nouveau l’accès de la population aux parcs départementaux de la Seine-Saint-Denis.


Réaction de Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, au plan de déconfinement annoncé par le Premier Ministre

Réaction de Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, au plan de déconfinement annoncé par le Premier Ministre


Masques « grand public » : l’après 11 mai

Le Département de la Seine-Saint-Denis a passé un marché qui lui garantit de pouvoir acheter 1 million de masques « grand public » en tissu lavables 50 fois


Continuité pédagogique : le Département de la Seine-Saint-Denis poursuit son engagement et distribue 1 800 cartes SIM aux élèves de son territoire

Grâce à un partenariat avec Emmaüs Connect et la Fondation SFR, le Département de la Seine-Saint-Denis a reçu 1 800 cartes SIM qui seront distribuées, dès la semaine prochaine, aux élèves ne disposant pas de connexion internet pour suivre l’école à la maison.


Grâce aux dons de l’association PoleS et du collectif « Visière Solidaire », le Département de la Seine-Saint-Denis va distribuer 7 000 visières aux Services d’Accompagnement et d’Aide à Domicile, aux foyers pour adultes handicapé.e.s et aux EHPAD de son territoire dès la fin de semaine

Deux initiatives distinctes mais solidaires : PoleS, association de l’économie sociale et solidaire des quartiers populaires et Visière Solidaire, réseau citoyen d’entraide, ont produit 7 000 visières qui seront distribuées, dès la fin de semaine, par le Département aux gestionnaires des SAAD pour leur permettre de continuer leurs missions, aux professionnel.le.s des foyers pour adultes handicapé.e.s et aux EHPAD qui pourront notamment grâce à cette dotation décider d’équiper les familles nouvellement autorisées à rendre visite aux résident.e.s.


Déconfinement : le Département de la Seine-Saint-Denis s’engage sur la création de pistes cyclables temporaires

Le Département de la Seine-Saint-Denis, très engagé pour le développement du vélo et la lutte contre la pollution, est prêt à mettre en œuvre dès le mois de mai un réseau structurant de pistes cyclables temporaires pour répondre au besoin de déplacements alternatifs et sécuritaires de la population.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 460