Marche silencieuse pour Aïcha

le 8 novembre 2016

Marche en hommage aux femmes victimes de violences en Seine-Saint-Denis ce jeudi 10 novembre à 18h, du 13 rue Voltaire à Montreuil, jusqu’à l’Hôtel de Ville.

Ce jeudi 10 novembre à 18h, l’Observatoire des violences envers les femmes du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, la municipalité de Montreuil, l’association SOS Femmes 93 et la Maison des Femmes de Montreuil s’associent et appellent à rendre hommage à Aïcha, jeune femme tuée par son mari le mercredi 27 octobre à Montreuil.

Aïcha, avait 35 ans, elle était mère de deux enfants dont un bébé de 7 mois. Elle a été étranglée puis enterrée dans la cave de l’immeuble de son mari. Celui-ci a été placé en détention provisoire.

A seulement quelques jours du 25 novembre, Journée Internationale de Lutte contre les Violences faites aux Femmes, ce crime odieux met en lumière, une fois encore, le grave danger encouru par les femmes victimes de violences conjugales, qu’elles soient physiques ou psychologiques.

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon, conjoint, concubin, petit ami ou ex. En 2015, ce sont 96 enfants qui sont devenus orphelins, conséquences dramatiques de ces violences au sein du couple.

Téléphone portable d’alerte, ordonnance de protection, permanences locales d’accueil, d’écoute ou juridiques, des dispositifs de protection et de soutien existent, mais il est urgent de mieux les faire connaître aux femmes victimes de violences pour qu’elles soient soutenues, orientées et accompagnées vers une sortie définitive de leur situation.

Nous, élu-e-s locaux, professionnel-les, membres d’associations de lutte contre les violences, toutes et tous, nous sommes concerné-e-s et agissons ensemble pour faire reculer les violences faites aux femmes en Seine-Saint-Denis.

Marche silencieuse en hommage à Aïcha, le jeudi 10 novembre 2016 à 18h
Départ au 13 rue Voltaire à Montreuil, jusqu’à l’Hôtel de Ville.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.







Stéphane Troussel, Christian Favier, Marie-Christine Cavecchi et Patrick Septiers demandent de vraies garanties pour les transports du quotidien et leur priorisation avant toute décision sur la poursuite du projet du CDG Express.

L’amélioration de la liaison de Paris à ses aéroports ne peut se faire au détriment des transports du quotidien, et elle ne passe pas uniquement par la construction d’un train express. Or, la ministre des transports semble conditionner l’amélioration des conditions de transports des 900 000 usager.e.s quotidiens du RER B à la réalisation de ce transport qui ne concernera hypothétiquement que 20 000 usager.e.s occasionnel.le.s. Si des garanties ne nous sont pas apportées concernant les transports du quotidien, nous le disons : nos collectivités ne participeront à aucune avancée opérationnelle sur le CDG Express.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380