M. Macron : Docteur Jekyll dans les quartiers populaires, Mister Hyde sur le budget ?

Depuis 6 mois, les mauvais signes se sont accumulés pour les quartiers populaires : absence d’un véritable ministère de la ville, coupes dans les budgets au cœur de l’été, suppression des emplois aidés, attaques contre les offices HLM qui pourtant contribuent largement au renouvellement urbain.

Dans le même temps, les cadeaux aux plus aisés se sont multipliés, avec plusieurs milliards de baisse d’impôts pour les plus aisés.

Hier en Seine-Saint-Denis et aujourd’hui dans le Nord, le Président de la République a semblé découvrir enfin les quartiers populaires et leurs richesses.

M.Macron parle d’investissements et de mobilisation nationale pour les quartiers : cela tombe bien, nous le faisons tous les jours, dans les crèches, dans les piscines, dans l’écologie urbaine. Faut-il comprendre que l’Etat cessera d’asphyxier les collectivités qui construisent ces équipements publics ? Si le gouvernement persiste à prendre aux collectivités d’une main ce qu’il promet de l’autre, c’est une politique de gribouille qui n’aura aucun effet.

Il faut prendre garde que le symbolique ne confine pas à l’anecdotique. Ce n’est pas un énième conseil théodule des "premiers de cordée" des quartiers populaires qui fera avancer les quartiers populaires. La politique de la ville, ce doit être un effort d’investissement collectif, massif et prolongé pour changer la vie des habitants des quartiers populaires : transports, éducation, transition écologique, équipements sportifs ou culturels, les projets sont nombreux et ne demandent qu’à sortir.

Les quartiers populaires n’appellent pas à l’aide, ils exigent simplement l’égalité. Il ne s’agit pas de faire des cadeaux, mais d’appliquer le droit commun. L’avenir de la France s’écrit largement dans les quartiers populaires.

Moi, je dis « chiche » à M. Macron : l’Etat s’engage à rembourser à la Seine-Saint-Denis les centaines de millions qu’il lui doit au titre de la solidarité nationale, et nous utilisons cet argent pour un grand plan d’investissements dans des projets qui amélioreront le cadre de vie des habitants, qui créeront de l’emploi et qui agiront puissamment pour l’égalité.

Alors, M. Le Président, au-delà des mots et des intentions aussi bonnes soient-elles, engagez-vous vraiment pour les quartiers populaires et mettons-nous au travail.

Cabinet de Stéphane Troussel présidence du département : Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Une subvention de 10 000€ en soutien aux salariés de PSA Aulnay

Le 21 février, la commission permanente a voté l’attribution d’une subvention exceptionnelle de 10 000€ à l’association « Soutien aux salariés de l’automobile du 93 »


Propos de Goasguen : syndrome du mépris de la droite pour la Seine-Saint-Denis

Claude Goasguen, député UMP de Paris, a aujourd’hui présenté ses excuses à la Seine-Saint-Denis, qu’il a mis en cause lors d’une dispute avec Rachida Dati


Solidarité européenne au rabais, l’Europe encore hors-sol

Après 18 mois de négociations, un compromis pour le budget européen de 2014 à 2020 a enfin été atteint. À l’arrivée l’égoïsme d’une majorité de pays membres a prévalu


Une importante victoire contre DEXIA

La Seine-Saint-Denis vient de remporter une importante victoire judiciaire dans le combat qu’elle mène depuis 2008 contre le scandale des emprunts toxiques.


Trois ans de "Culture et Art au Collège"

Le 6 février, Stéphane Troussel a participé au bilan de la Culture et Art au Collège (C.A.C), un dispositif départemental lancé en 2009.


Jean-Pierre Bel doit cesser d’opposer les départements urbains et ruraux et œuvrer pour l’intérêt général

Alors que le Premier Ministre vient d’installer un groupe de travail entre l’État et les départements pour faire des propositions sur un financement pérenne des allocations individuelles de solidarité, je m’étonne des déclarations de Jean-Pierre Bel, président du Sénat, qui continue d’opposer les difficultés des départements ruraux à celles des départements urbains.


La lutte contre l’habitat indigne doit devenir une grande cause nationale

Mardi 29 janvier, j’ai participé à la table ronde organisée par Cécile DUFLOT, Ministre de l’égalité des territoires et du logement, autour de la question cruciale dans notre département de l’habitat indigne


Pour la reprise du dialogue social, PSA doit donner aux salariés des garanties solides sur leur avenir

« Alors qu’un mouvement social dure depuis plus de dix jours à l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, je mesure l’inquiétude qui peut être celle des salariés du site quant à leur avenir, qu’ils participent ou non à la grève. »


Le Département aux côtés des maliens de Seine-Saint-Denis

Le 18 janvier, Stéphane Troussel a reçu des représentants de la communauté malienne de Seine-Saint-Denis pour leur réaffirmer le soutien du Département


Création du Pôle Sup 93

« Les arts et la culture sont un puissant moteur de développement économique et urbain de la Seine-Saint-Denis »

0 | ... | 260 | 270 | 280 | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | 350