COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public. Cliquez ici pour accéder aux informations disponibles

Loi de validation des emprunts dits "toxiques"

le 19 juin 2013

Loi de validation contre fonds de sortie des emprunts toxiques : solution acceptable ou marché de dupes ?

« J’accueille les annonces faites par le gouvernement sur les emprunts toxiques avec une extrême vigilance.

En pointe depuis que mon prédécesseur, Claude Bartolone, a dénoncé le scandale des emprunts toxiques, la Seine-Saint-Denis a obtenu une première décision favorable de la justice. Cette décision représente déjà à elle seule, sur un seul prêt, un gain potentiel pour le département de la Seine-Saint-Denis de 20 millions d’euros. Ce n’est pas rien pour un Département déjà mis en très grande difficulté financière par l’insuffisante compensation par l’État des allocations nationales de solidarité.

Exonérer les banques de leur responsabilité par un texte législatif a posteriori, une loi de validation, serait inacceptable si une véritable solution globale et définitive n’était pas dans le même temps apportée aux collectivités victimes des emprunts toxiques.

Quant à l’argument de la préservation des finances publiques, il est un peu court, sauf à considérer que ce que paieront les collectivités au final ne constitue pas une dépense publique : les critères de rigueur de la commission européenne, si chers au gouvernement, ne font pas ce genre de distinguo…

Certes, le gouvernement annonce la création d’un fonds censé aider les collectivités à sortir du piège des emprunts toxiques. Mais les moyens de ce fonds, ses modalités de financement et d’intervention restent pour l’instant très flous.

Les banques qui ont mis en place ce système doivent aussi être significativement mises à contribution pour sortir des emprunts toxiques. Est-il besoin de rappeler qu’elles ont pu trouver le secours de l’État au plus fort de la crise ?

L’intervention législative annoncée par le gouvernement ne doit en tout état de cause pas intervenir avant que toutes ces questions aient pu trouver des réponses claires, dans une véritable concertation entre les collectivités, le gouvernement et les banques.

Ce n’est qu’alors qu’il sera possible de répondre à la question s’agissant des annonces du gouvernement : solution acceptable ou marché de dupes ? »
Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Inauguration des nouveaux locaux de l’association AMFD

Le Département engagé aux côtés des associations de protection de l’enfance pour la prévention et le soutien à la parentalité.


Mois de l’Economie sociale et solidaire en Seine-Saint-Denis

A l’occasion de l’ouverture du mois de l’économie sociale et solidaire, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, a décerné, lundi 3 novembre 2014, les prix aux 35 lauréats de l’appel à projet départemental ESS 2014.


Lancement de la saison 2 de la plate-forme « Mon stage de 3ème »

Lundi 3 novembre à 16h30, Stéphane Troussel présentera aux élèves du collège Jean-Vilar de la Courneuve la plate-forme « Mon stage de 3ème » conçu par le Département.


Report du prolongement des lignes 12 et 14

Pour Stéphane Troussel, l’annonce par la RATP d’un report du prolongement des lignes 14 et 12, n’est évidemment pas une bonne nouvelle, car ces deux grands projets sont très attendus par les habitants de la Seine-Saint-Denis, particulièrement pour ceux de Saint-Denis et Saint-Ouen.


La Métropole doit être une opportunité pour répondre à la crise du logement

Mercredi 22 octobre, lors de la 4ème Rencontre des Acteurs de l’Habitat, Stéphane Troussel a souhaité rappeler l’engagement du Département en matière de logement.


12,7 millions d’euros pour le reclassement des salariés de PSA

Stéphane Troussel se félicite que le Parlement européen ait adopté, le 21 octobre, l’attribution de 12,7 millions d’euros qui vont permettre de contribuer à la formation, au retour à l’emploi ou encore à la création d’entreprise de ces anciens salariés.


Le Département choisit d’investir pour la petite enfance et les familles

Parce que tous les parents ont été confrontés à l’épineuse question du mode de garde de leur jeune enfant, le Conseil général a choisi de faire de l’accueil des tout-petits et des familles sa priorité en adoptant un Plan Petite Enfance et Parentalité 2015-2020.



Exclusion de l’ex-RN2 du nouveau péage poids lourds

Le Gouvernement s’apprête à publier un décret sur le réseau routier local concerné par le nouveau péage de transit poids lourds. L’intégration des autoroutes et l’exclusion de l’ex-RN2 entraîneraient un report de trafic important sur cette zone urbaine dense, déjà soumise à des taux de pollution importants.


Le Tzen 3 et le T1 continuent d’avancer !

Le 1er octobre, le Conseil du STIF devrait permettre l’avancée de deux projets de transports importants pour la Seine-Saint-Denis et très attendus par les habitants : le Tzen3 et le prolongement du T1 à l’est.

0 | ... | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | 350 | 360 | 370 | ... | 440