Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez les dernières informations à jour en suivant ce lien

Lettre de Stéphane Troussel aux Séquano-dionysiens

le 26 novembre 2015

Les attentats qui ont frappé notre pays le 13 novembre dernier ont suscité effroi, émotion et colère.

La Seine-Saint-Denis a été comme Paris la cible de ces lâches qu’une idéologie de mort, cachée derrière le masque d’une religion qu’ils bafouent, conduit aux pires atrocités et à une tentative de mise en cause de nos valeurs d’humanité, de liberté, de notre mode de vie.

Nos pensées vont bien sûr aux 130 victimes de ces attentats, aux nombreux blessés et à tous leurs proches. Toutes et tous nous connaissons des personnes frappées et des habitants de Seine-Saint-Denis comptent parmi les victimes.

Aujourd’hui, à ces actes de guerre sans précédent, nous devons répondre avec sang froid et détermination. Détermination et sang-froid dans la lutte contre les terroristes et leurs réseaux, sur le sol national comme à l’extérieur. C’est le sens des mesures décidées par le président de la République et par le gouvernement, avec le soutien du Parlement, qu’il s’agisse des mesures de sécurité renforcées par l’état d’urgence ou de l’intensification des opérations militaires contre Daech. Les opérations de police d’envergure qu’a connues la Seine-Saint-Denis ces derniers jours en sont la conséquence.

Je tiens à remercier les habitants qui font preuve d’un grand esprit de responsabilité et je vous invite à faciliter l’ensemble des mesures qui sont prises pour assurer la sécurité, notamment dans les lieux publics. Je tiens également à saluer le travail des forces de l’ordre, des secours et de tous les services publics qui sont particulièrement mobilisés depuis le 13 novembre pour répondre à la situation d’urgence. Les agents du Conseil départemental sont eux-aussi présents pour venir en aide aux habitants qui en éprouvent le besoin.

L’autre réponse que nous nous devons d’apporter au défi terroriste, sans doute la plus importante, revient à chacune et chacun d’entre nous, tout simplement en continuant à vivre comme avant. Vivre ensemble, sans aucune complaisance pour les dérives de quelques individus mais sans céder à la tentation facile des amalgames et sans se laisser entraîner sur les chemins de haine où certains espèrent nous entrainer. Combattre aussi le terrorisme par l’éducation et par la culture qui seront sur le long terme aussi déterminantes que les mesures de sécurité, car le terrorisme se nourrit de l’obscurantisme.

Enfin, je ne tolère pas que ces drames puissent être utilisés pour essayer une fois encore de salir la Seine-Saint-Denis, pas plus qu’on s’en prenne à des citoyens pour leurs croyances.

Plus que jamais, nous devons combattre la dévalorisation de notre département et les clichés en portant haut l’étendard de cette Seine-Saint-Denis qui invente, qui crée, de cette Seine-Saint-Denis solidaire qui écrit l’avenir du Grand Paris.

Plus que jamais nous devons faire preuve d’unité pour défendre les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité de notre République.
Comptez sur moi pour les défendre à vos côtés.
Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental

À LIRE AUSSI


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse


Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.


Rencontre avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance : Stéphane Troussel appelle à des Etats généraux de la protection de l’enfance

Parfois caricaturée, souvent ignorée, l’aide sociale à l’enfance est pourtant centrale pour protéger les enfants mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. Cette politique publique majeure appelle maintenant des réponses fortes et concrètes qui ne pourront pas faire l’économie d’un engagement et d’un investissement total de la part de l’Etat, mais aussi d’une élaboration commune avec les départements et les acteur.rice.s les plus investi.e.s. C’est ce message responsable et exigeant que j’adresse aujourd’hui même au secrétaire d’État à la protection de l’enfance au cours de notre rendez-vous de travail.







Stéphane Troussel, Christian Favier, Marie-Christine Cavecchi et Patrick Septiers demandent de vraies garanties pour les transports du quotidien et leur priorisation avant toute décision sur la poursuite du projet du CDG Express.

L’amélioration de la liaison de Paris à ses aéroports ne peut se faire au détriment des transports du quotidien, et elle ne passe pas uniquement par la construction d’un train express. Or, la ministre des transports semble conditionner l’amélioration des conditions de transports des 900 000 usager.e.s quotidiens du RER B à la réalisation de ce transport qui ne concernera hypothétiquement que 20 000 usager.e.s occasionnel.le.s. Si des garanties ne nous sont pas apportées concernant les transports du quotidien, nous le disons : nos collectivités ne participeront à aucune avancée opérationnelle sur le CDG Express.

0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 460