Lettre de Stéphane Troussel aux Séquano-dionysiens

Les attentats qui ont frappé notre pays le 13 novembre dernier ont suscité effroi, émotion et colère.

La Seine-Saint-Denis a été comme Paris la cible de ces lâches qu’une idéologie de mort, cachée derrière le masque d’une religion qu’ils bafouent, conduit aux pires atrocités et à une tentative de mise en cause de nos valeurs d’humanité, de liberté, de notre mode de vie.

Nos pensées vont bien sûr aux 130 victimes de ces attentats, aux nombreux blessés et à tous leurs proches. Toutes et tous nous connaissons des personnes frappées et des habitants de Seine-Saint-Denis comptent parmi les victimes.

Aujourd’hui, à ces actes de guerre sans précédent, nous devons répondre avec sang froid et détermination. Détermination et sang-froid dans la lutte contre les terroristes et leurs réseaux, sur le sol national comme à l’extérieur. C’est le sens des mesures décidées par le président de la République et par le gouvernement, avec le soutien du Parlement, qu’il s’agisse des mesures de sécurité renforcées par l’état d’urgence ou de l’intensification des opérations militaires contre Daech. Les opérations de police d’envergure qu’a connues la Seine-Saint-Denis ces derniers jours en sont la conséquence.

Je tiens à remercier les habitants qui font preuve d’un grand esprit de responsabilité et je vous invite à faciliter l’ensemble des mesures qui sont prises pour assurer la sécurité, notamment dans les lieux publics. Je tiens également à saluer le travail des forces de l’ordre, des secours et de tous les services publics qui sont particulièrement mobilisés depuis le 13 novembre pour répondre à la situation d’urgence. Les agents du Conseil départemental sont eux-aussi présents pour venir en aide aux habitants qui en éprouvent le besoin.

L’autre réponse que nous nous devons d’apporter au défi terroriste, sans doute la plus importante, revient à chacune et chacun d’entre nous, tout simplement en continuant à vivre comme avant. Vivre ensemble, sans aucune complaisance pour les dérives de quelques individus mais sans céder à la tentation facile des amalgames et sans se laisser entraîner sur les chemins de haine où certains espèrent nous entrainer. Combattre aussi le terrorisme par l’éducation et par la culture qui seront sur le long terme aussi déterminantes que les mesures de sécurité, car le terrorisme se nourrit de l’obscurantisme.

Enfin, je ne tolère pas que ces drames puissent être utilisés pour essayer une fois encore de salir la Seine-Saint-Denis, pas plus qu’on s’en prenne à des citoyens pour leurs croyances.

Plus que jamais, nous devons combattre la dévalorisation de notre département et les clichés en portant haut l’étendard de cette Seine-Saint-Denis qui invente, qui crée, de cette Seine-Saint-Denis solidaire qui écrit l’avenir du Grand Paris.

Plus que jamais nous devons faire preuve d’unité pour défendre les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité de notre République.
Comptez sur moi pour les défendre à vos côtés.
Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Propos de Goasguen : syndrome du mépris de la droite pour la Seine-Saint-Denis

Claude Goasguen, député UMP de Paris, a aujourd’hui présenté ses excuses à la Seine-Saint-Denis, qu’il a mis en cause lors d’une dispute avec Rachida Dati


Solidarité européenne au rabais, l’Europe encore hors-sol

Après 18 mois de négociations, un compromis pour le budget européen de 2014 à 2020 a enfin été atteint. À l’arrivée l’égoïsme d’une majorité de pays membres a prévalu


Une importante victoire contre DEXIA

La Seine-Saint-Denis vient de remporter une importante victoire judiciaire dans le combat qu’elle mène depuis 2008 contre le scandale des emprunts toxiques.


Trois ans de "Culture et Art au Collège"

Le 6 février, Stéphane Troussel a participé au bilan de la Culture et Art au Collège (C.A.C), un dispositif départemental lancé en 2009.


Jean-Pierre Bel doit cesser d’opposer les départements urbains et ruraux et œuvrer pour l’intérêt général

Alors que le Premier Ministre vient d’installer un groupe de travail entre l’État et les départements pour faire des propositions sur un financement pérenne des allocations individuelles de solidarité, je m’étonne des déclarations de Jean-Pierre Bel, président du Sénat, qui continue d’opposer les difficultés des départements ruraux à celles des départements urbains.


La lutte contre l’habitat indigne doit devenir une grande cause nationale

Mardi 29 janvier, j’ai participé à la table ronde organisée par Cécile DUFLOT, Ministre de l’égalité des territoires et du logement, autour de la question cruciale dans notre département de l’habitat indigne


Pour la reprise du dialogue social, PSA doit donner aux salariés des garanties solides sur leur avenir

« Alors qu’un mouvement social dure depuis plus de dix jours à l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, je mesure l’inquiétude qui peut être celle des salariés du site quant à leur avenir, qu’ils participent ou non à la grève. »


Le Département aux côtés des maliens de Seine-Saint-Denis

Le 18 janvier, Stéphane Troussel a reçu des représentants de la communauté malienne de Seine-Saint-Denis pour leur réaffirmer le soutien du Département


Création du Pôle Sup 93

« Les arts et la culture sont un puissant moteur de développement économique et urbain de la Seine-Saint-Denis »


« La Seine-Saint-Denis utile au pays »

À l’occasion des Rencontres Femmes du Monde en Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel s’est félicité que l’action menée par l’Observatoire des violences envers les femmes ait inspiré les projets du gouvernement

0 | ... | 260 | 270 | 280 | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | 350